logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/02/2018

Du Pain et des Jeux

 

 

Capture d’écran 2018-02-17 à 11.46.31.png

 

 

Du Pain et des Jeux

    Le retour à l’âge antique, voilà ce que la société nous donne comme avenir. Du pain et des jeux, une société de consommations friande de gaspillages par «l’inutile indispensable» renouvelable, en perpétuelle activité de ciblage et avec un matraquage médiatique intense et sans fin ; et des jeux où nôtre société, ou plutôt ce qu’en font les médias, nous abreuve de sang et d’argent.
    Des jeux comme dans l’ère antique dans l’arène … mais l’arène désormais se retrouve sur nos télé et téléphone sans aucune mesure ; elle se retrouve dans la bouche des journalistes pressés de bien faire. Car le français, apparemment, est très friand d’horreurs mondiales, régionales et locales.
    Le monsieur tout le monde n’a de voix que par les nouvelles des médias, car il vit ce spectacle comme un acteur, grâce aux médias, au travers de débats …
    Du pains et des jeux ; voilà ce qui calme le peuple et l’empêche de se révolter. Voilà ce qui occupe la vie des gens du 21eme siècle, voilà ce que les empereurs romains donnèrent à leur peuple jusqu’à leur chute ; totale et irrémédiable !
    Journaliste et Politiques ont un spectacle à mettre en scène pour les français et tout le monde y trouve son compte.
    Finalement, c’est une minorité qui est lésée dans une société qui retourne vers la décadence ; sans corruption romaine pour faire bonne figure mais avec une faim sans limite …
    L’ère romaine est proche pour la France et si les médias ne sont pas remis sur les rails, c’est tout une société qui part à la dérive.
    Car qui dit médias, dit diffusions mais jusqu’où l’information et la communication iront porter leurs propagandes car ce met en place avec ce système une vague de bourrage de crâne sans précédant auquel personne n’échappe.
    Cet endoctrinement laisse présager un avenir de l’image publique qui sera accentuer de déviations et de dérives.
    L’essentiel reste hors de portée, rester hors de portée de ce système fait de pain et de jeux , bien qu’il soit assez tentant et assez scandalisé, voir choqué de voir et d’entendre des lois qui pour nôtre avenir ne sont pas négociables à mes yeux mais font l’objet de débats caractéristique d’une société à reculons…
    Protégeons les enfants et la jeunesse dans le sens que adulte , c’est adulte, c’est être majeur et mineur, c’est mineur point final. Les mineurs resterons sous l’autorité parentale ; les parents sont responsable.
    Et tentant au sens de connaître pour mieux dénoncer, leur sujet effronté de discussion, de débats animés et argumenté …
    Je ne sais pas où veut en venir le CSA à laisser faire mais pour ma part ; la télé( sous toutes ses formes), c’est plus ce que c’était …

JEAN

Dico-éco

Dico-éco

    Le concept d’un dictionnaire pour l’école : dico-éco ! Il s’agirait de concevoir une forme plus pédagogique de l’apprentissage des langues.
    En faisant une partition par année scolaire et âge, des mots à apprendre par coeur en fonction de la classe et intégrable dans une phrase cité en exemple.
    Où la compréhension du dialogue soumettrait une certaine logique et des repères, il s’agirait de faire apprendre des bases d’un langage par partition du livre, des groupes de mots acquis au cours de l’année scolaire aux quels s’ajouteront tout un vocabulaire indispensable à l’élève au cours de son apprentissage et de son utilisation du langage.
    Le dictionnaire ne serait pas par ordre alphabétique mais par degrés du langage. Un index, lui dans l’ordre, permettrait de localiser un mot, sa traduction et sa phrase type dans le livre.
    Comme les conseils d’un professeur, la pédagogie consisterait à façonner des repères dans la mémoire de l’élève et à élever toujours plus sa curiosité du langage et sa soif d’apprendre.
    Le dit dictionnaire aurait également une micro carte mémoire compatible ordinateur et téléphone afin, dans certains cas, d’étudier la prononciation des phrases cités en exemple. Cette carte, comme un logiciel, multiplierait les chances de l’élèves d’accroitre son vocabulaire et sa connaissance grammaticale pour une recherche rapide ou une traduction.
    Le dictionnaire seul ne suffirait pas mais nécessiterait une pratique régulière et consciencieuse de mémorisation. L’élève apprendra à s’exprimer et sera toujours en quête de mot nouveau, aussi bien à l’écrit qu’à l’orale.
    Une méthode indispensable pour son avenir et peut-être sa profession future.

JEAN

15/02/2018

Accorde moi ton Pardon

Accorde moi ton Pardon

    Chacun d’entre nous a un destin bien déterminé auquel un certain libre arbitre qui nous est propre nous permet d’aller de l’avant … ou de reculer…
    Nous faisons tous des choix au cours de nôtre vie et nôtre passé nous appartient, nous colle à la peau comme un second esprit, une seconde vie qui fera ou fera pas dépendre un certain futur que nous envisageons.
    Mais on ne peut vivre avec des regrets et la mémoire est là pour çà. Ce libre arbitre, qui fait de nous ce que nous sommes, est comme un petit coup de pouce d’origine mystérieuse, quelque chose de l’ordre de l’incompréhensible.
    On a tous un passé ; bien ou mal, où on a subit ou fait subir, avec ses hauts et ses bas. Avec le recul du temps, les choses deviennent plus claires, plus limpides et aucun pardon n’est regrettable …
    Demander pardon ou accorder un pardon n’est pas un signe de faiblesse ou de lâcheté, c’est régénérer la paix parmi les siens, les proches ou son entourages.
    On ne peut pas toujours se faire pardonner directement et la prière est là pour çà. Il y aura toujours une oreille attentive qui n’en restera pas indifférente.
    La prière n’est pas un mal, elle n’est qu’une prise de conscience, un état, une fois effectuée et quelque soit la manière, de légèreté. La prière ou la bienveillance est le contraire de beaucoup de formes de mal qui ne reste que suggestion, influence, vengeance… haine !
    Même si le pardon dissipe la haine, la fait disparaître, l’atténue, ce n’est que provisoire et la vie reste une longue quête, elle n’en reste que plus motivante.
    Où cette sinusoïde entre bien et mal est bien différente selon les gens et dépends de l’humeur, comme un tout , elle sera tôt ou tard pardonnée.

JEAN

L’Envahisseur Distrayant

L’Envahisseur Distrayant

    Comme une sauce tomate sur une pâte à pain pour qu’on appelle çà une pizza, les voix tombent à pique, à point nommé pour me distraire…
    C’est que ce sont des envahisseur mais je les vois plus comme des amies … L’envahisseur est distrayant quand il s’agit d’éloquence ou de réflexions, ou d’humeur. Elles aiment mon humour mais elles ne sont pas aussi rigolote qu’un humoriste à la radio.
    Je suis ton frère, bonjour … Je profite de la présence des voix pour imaginer parler avec mon petit frère ou ma petite soeur qui est dans les Cieux, que je n’ai jamais vu… et une voix bien que limpide, répond telle un parent à moi !
    Il faudrait plus d’un témoignage pour croire une telle histoire mais pour ma part, je me force à croire cette impossibilité mathématique théorique.
    ça devient moi l’envahisseur dans ce cas mais c’est vrai qu’à mes heures exquises, je suis assez distrayant … en fait, je deviens une voix parmi les voix et mon inspiration est quasiment intarissable. Il y a eu des époques où l’envahisseur n’était pas le bien venu mais c’est du passé envahissant …
    En fait, moi et les voix on s’envahit et on se distraie mutuellement comme çà le temps passe plus vite.
    Surtout que la création est souvent au rendez-vous ; enfin création pour des groupes de mots ou titres, des phrases, des haïku , où une grande partie est noté sur une page titre. Le reste est laissé au bon vouloir des voix, et de ma mémoire.

    Bref un envahisseur distrayant, c’est vraiment un avantage dans ma situation.
    Distrayant et amusant, je souhaite des envahisseur comme çà pour tous, tout le monde, chacun, puisse-t-il en avoir le temps …!

JEAN

11:32 Publié dans Blabla, Perso, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

11/02/2018

A la croisée des Ombres

A la croisée des Ombres

    Avec tous ces amis imaginaires, il m’arrive parfois de croire certaines chose sur les rêves que je ne fait pas, des nuits sans songe. Certaines fois, je rêve et je peux dire ne jamais avoir fait de cauchemars, aussi bien dans ma vie d’adulte que dans mon enfance. Sauf exception, mes rêves sont toujours sans peur.
    Alors les fois où je rêve pas, j’imagine ma présence dans le monde comme un repos : au tréffond des enfers, au fin fond des abimes dans ce monde dépourvu de lumière prit entre extrême froid et chaleur infernale, à la croisée des ombres là je gis tel l’enfant assoupi où nul tourment ne m’atteint, nul effrois, nul sentiment et où ma présence en ces lieux si lointain apporte un soupçon de clarreté à un monde dépourvu de coeur, prés des anges déchus sous la protection de vils esprits et grands démons, je dort, je vis …
    Certains se souviennent de leur cauchemars où leur conscience part par une nuit de songes, moi je m’endort toujours sans crainte.
    Et même s’il m’arrive de bouger dans mon sommeil , au point de défaire mon lit au matin du réveil aucun mauvais songe, nulle mémoire …

    Le lien qui unit les mondes est sans nul doute le rêve…! Ne vous arrive-t-il pas de bailler sans fatigue certaines fois ? Cela m’arrive également lorsque mon murmure prononcé vient de l’inconscient, du royaume ou du monde des rêves.
    Ce lien qui lie, ce sont les êtres vivants qui n’ont d’autre choix que de dormir.
    Je ne suis pas si différent des gens normaux mais je crois que l’on me protège, m’a-t-on dit, peut-être un ange gardien…!?
    A y repenser, on a tous , vivants, un ange gardien ; encore faut-il savoir jusqu’où irait vôtre ange gardien pour vous protéger ?
    Je l’imagine ombre et lumière selon des fois ; un ange qui patiemment fait son devoir ; et ne serait-ce que pour m’avoir éviter la mort en 2001, je lui suis infiniment redevable…
    C’est la raison pour laquelle je pense à lui, au monde des rêves, sa protection et à la mission qu’il mène auprès de moi .
    Parmi toutes les voix, je n’ai jamais eu l’occasion de l’imaginer, de lui parler et … De le remercier pour tout ce qu’il a fait, non sans mal …

JEAN

Ninja Lover

Ninja Lover

    Je ne suis pas un super lover, j’ai eu peu de petites amies. Le manque de la présence et de l’expérience d’un père y a fait pour beaucoup.
    J’aime mes semblables comme j’aime les voix, et Dieu mais garde une certaine amertume … Toutes celles avec lesquelles je suis sorti, auraient pu faire l’objet d’une longue relation. Hélas, ma personnalité et les circonstances de rupture resterons dans ma mémoire comme un manque de conscience.
    Je suis un Ninja lover ; je ne m’intéresse plus aux jeux de l’amour. Mon éducation peut-être ou une mère qui n’est pas une marieuse, mon destin et la maladie ; la maladie entre mêlé de fréquentation indésirable, les années qui défilent …
    Ninja pour bandit, je vois que j’attire mais je ne connais pas le domaine de la drague.
    Isolé et sans ami, ma vie est de noircir des pages et des pages de réflexions de récits et d’histoires.
    Je vais avoir 44 ans et la passion de l’amour m’est étrangère ou indifférente. Je ne garde que très peu de souvenir et je ne m’y attarde plus comme symptômes de ma schizophrénie et d’une mémoire trop mystique pour s’intéresser au plaisir , au désir.
    C’est un jeu de jeune homme et je ne suis plus un jeune homme. J vois mon avenir comme celui de quelqu’un qui n’a jamais su se trouver, jamais accrocher sa moitié.
    Un rêve jadis omniprésent qui de nos jours est oublié, enfoui dans ma mémoire.
    Certes la vie continue mais sans évidence, dans une fatalité retranchée et capricieuse.
    Pourquoi oublier les bases d’aventures enrichissante … la mémoire est un sacré casse tête et est bien trop sélective pour que du jour au lendemain, je ravive la flamme que j’avais, que je crois, de toutes mes forces, pouvoir être quelqu’un de normal …!

JEAN

16:24 Publié dans Blabla, Loisirs, Perso, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

09/02/2018

Le Sommeil de L’Etrange

Le Sommeil de L’Etrange

    Le sommeil de l’étrange, lorsque ce sommeil se transforme en image fixe un court instant. C’est ce que j’ai appelé les apparition conscient inconscient ; ce n’est pas un rêve mais a tout d’un sommeil réparateur sans en être un car bien trop court.
    Lorsque l’étrange dans son habit du jour fait place à la révélation au cours de la vie du schizo. La schizophrénie est une maladie certes, faites d’hallucinations visuelles et auditives mais le sommeil et ses rêves ne sont pas une maladie, tous et toutes rêvons, de façons différentes bien-sûr mais ce sont des formes hallucinatoires qui se retrouvent chez les personnes normales, et ne sont pas forcément soignées.
    Mais quand l’irréel s’empare d’autres domaines et complique la compréhension du malade… le sommeil est primordiale ; un bon sommeil pour une bonne journée. Certains souffrent d’insomnie, d’autre de somnolence, dans la vie active et ne sont pas toujours suivit.
    Est-ce que le schizophrène est une exception à ce phénomène ? Et est-ce que tous les schizophrène souffrent des même symptômes ? La «vérité du sommeil», fait-elle l’objet de thérapie chez les patients atteint de schizophrénie ? Existe-t-il de nombreuses façon de soigner ou plutôt d’apaiser une schizophrénie ?
    Assurément, il y a toutes sortes de docteur et de méthodes douces ainsi que de manières fortes chez les spécialistes ; Encore, pour les proches, faut-il tomber sur le bon médecin.
    Le sommeil de l’étrange en plus des voix chez le schizo n’est pas de toute évidence. Si le patient fait preuve de résignation et de persévérance, le fil de sa vie peut connaître un nouveau départ et même, avec patience et conseils, les effets indésirables s’estompent et ne deviennent que lointain souvenirs.
    Reste toujours pour le schizo la maîtrise de soi et un regard porté sur le lendemain à ne pas oublier.

JEAN

07/02/2018

Les Yeux Fermés

Les Yeux Fermés

    Il doit être difficile pour les non-voyant de vivre leur vie et leur handicap au sein d’une société toujours entrain à montrer. On peut fermer les yeux pour comprendre, et, vivre une heure, une journée les yeux fermés.
    Sans la vue les autres sens sont en éveil, de même pour l’ouïe. Une certaine accoutumance , un peu d’expérience de cet handicap et le calme revient, apaise l’esprit .

    On peut fermé les yeux et ne plus voir, on peut boucher son nez et ne plus sentir, on peut fermé sa bouche et ne plus goûter … mais pour le schizo se boucher les oreilles est inutile pour ne plus entendre.
    Le Schizophrène entend des voix qui ne sont pas audible. Leur provenance ; des voix, des bruits et bien d’autre ne peuvent pas être interrompu volontairement. Une grand concentration et une grande distinction laisse le schizo sur le chemin de la pleine conscience et de la sérénité.

    Même si l’histoire du schizo ne se fait pas en un jour, j’ai pour ma part et longtemps après les premiers symptômes, fait appel à la méditation où les voix se retrouvent et se cherchent dans un moment de vide.
    Afin, pour le schizo, de bien différencier nombre d’ensembles et de sous-ensembles, les yeux fermé dans le calme, la méditation s’exerce régulièrement, et exerce une pression vis-à-vis des voix … Où celles-ci ne sont que échos du temps, et passent et repassent sans cesse les repères d’une vie inachevée, la méditation les yeux fermé permet fondements et balises de la vie, et pleine conscience, c’est-à-dire un esprit ouvert et aiguisé, affuté et prêt pour l’épreuve quotidienne que sont les voix.
    Les yeux fermés permettent de mettre en éveil le sens de l’ouïe pendant la séance, que les voix soient audibles ou mentales.
    Et pour le schizo, rapidement, le challenge devient distraction par la maîtrise, maitrise de soi et de son environnement…

JEAN

Ce qu’il ne faut pas faire

Ce qu’il ne faut pas faire

    Est-ce que ce qu’il ne faut pas faire est inscrit dans la loi, la constitution ? Chaque chose nouvelle engendre des dérives, mis à part dans les dix commandement, existe-t-il inscrit ce qu’il ne faut pas faire ?
    La loi est pourtant sans cesse remaniée et étudiée, assez rarement connue des gens communs, possède-t-elle suffisamment de donnée pour affirmer ce qui est interdit? Les nouveautés, au sens commerciale, permettent un commerce pas toujours bien entouré, pas toujours équitable. Qui ou quoi surveille ces manipulations par la communication et qui ou quoi encadre avec stricte fermeté afin d’éviter les litiges , d’éviter les fraude ?
    Ce que l’on peut ou ne peut pas faire devrait faire partie d’une logique innée et cela devrait être connu de tous, mais selon les cultures, et l’humeur des citoyens, certaines déviation à la loi se font en toute conscience afin d’échapper ou de passer au travers d’un conflit parfois inévitable à grande échelle.
    Car c’est lorsque le conflit se fait plus ample, que de nombreuses personnes sont concernées qu’une affaire passe devant la justice, et non de petite affaires d’escroqueries de tromperies.
    Ce qu’il ne faut pas faire, certains s’empressent de le faire, pour leur profit souvent, ou leur «rayon d’action», leur brassage de masse. Les citoyens s’exposent à des problème à très long terme et ne suscitent l’attention de la justice qu’après intervention des médias.
    Sachez que faire ou ne pas faire n’est pas la préoccupation de tous. Evitez les pièges de la nécessité, où internet devrait offrir une très larges comparaisons, quelques soit le domaine, mais peut dissimuler au lieu d’informer, car les «avis consommateur» reste du virtuel et sont facilement manipulable ; justement pour les plus avides qu’est de lancer l’hameçon et pêcher le poisson.
    La France, toujours en retard, expose ses concitoyens…!

JEAN

La Marche Assisté

La Marche Assisté

    Peut-être des exo-squelettes existeront pour l’aide aux personnes handicapé dans le futur. Des systèmes basés sur les besoins du quotidiens par contrôle mentale. Une armure dont certaine personne seront équipé de leur immobilité totale .
    Accident ou maladie génétique, ou devoirs accomplis, les progrès de la technologie permettront de rendre une vie meilleur aux plus malheureux de ce monde.
    Une armure qui leur permettra de faire l’ensemble de leur gestes quotidiens. Qui sait ce que la science fiction déjà friande de technologie apportera à un futur toujours plus aux aguets.

    Mais je me suis posé cette question : avant la manipulation totale des gestes humains par la domotique, ne pourrait on imaginer des chaussure assisté qui permettraient une aide à la côte. Une forme de propulseur par les talons qui s’ouvrirait et ferait avancer, malgré le poids, l’utilisateur dans les montés ou un escalier.
    Des chaussures extensible à la semelle et aux talons séparable amovible par un jeu de pneumatique ou d’une mécanique adapté au poids, à la taille , et paramétré au léger handicape ou fragilité de la personne nécessitant ce type de concept et cette assistance.
    Sans en faire pour autant un robot, ne serait-il pas possible de créer des chaussure pour une marche assisté?
    Une mécanique, légère et d’une grande souplesse qui permettrait d’aider les plus démunis.
    Nous sommes au 21 eme siècles alors pourquoi pas sortir le grand jeu. Avec des chaussure à marche assisté… peut-être moins de difficulté, pour les personnes âgées ou fragiles. Le caddy assisté est bien réalisable , pourquoi pas les chaussures !??
    Mais cela restera peut-être qu’un rêve. Qui aurait besoin d’une lourde et encombrante mécanique …

JEAN

07:51 Publié dans Concept, Plan, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique