logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/03/2017

Le Couloir

Le Couloir

    Je cours. Je cours dans un couloir, ce couloir. Non loin de là, devant moi, une lueur, une lumière. Il fait noir, je cours à l’aveuglette droit devant dans ce couloir étroit. Cette lueur me fait mal aux yeux mais lorsque je les ferme, c’est mon esprit qui a mal.
    Je suis vécu d’un pagne, de chausses en peau et, ai-je les mains ouvertes ou fermées, je l’ignore. Peut-être car sur mes avant bras et mes mains des peaux de bêtes.
    Je m’accroche à ce désir d’atteindre la lueur dans ce couloir sans fin, sans rien. Je ne croise personne. Je ne touche pas les parois. Seul le sol me supporte.
    Mais je veux atteindre mon but. J’accélère, je me contracte et me penche en avant. Je ne respire pas. Seules mes forces me guident et … Je marcherais me retourner, mes forces m’ont abandonnées. Je marche toujours vers cette lueur qui sans cesse recule.
    Où suis-je? Qui suis-je? Où est ma mémoire, je ne me souviens de rien?!
    Je cours, mes forces récupérées, je cours. Toujours plus vite, toujours plus fort… Je veux l’atteindre, cette lumière devant moi. Je hurle et me penche en avant pour aller toujours plus vite. Je ne m’arrête pas. Je ne regarde pas derrière.
    Sans me retourner, je me contracte encore plus et c’est la chute. Je me relève immédiatement et je continue ma course dans ce couloir.
    Je prends un rythme régulier mais je n’atteints toujours pas cette lueur. Je marche , épuisé.
    J’ai l’impression de tourner en rond dans un couloir qui semble lui bien droit.
    La marque lors de ma chute. Plus de doute, je tourne en rond. Je cours
    Je cours. Je cours, dans ce couloir vicieux pour atteindre une lumière qui me fuit. Je cours. Je cours plus lentement.
    Jusque là je pense ne m’être jamais arrêter. Je m’arrête. Les marques de ma chute se font innombrables. Depuis combien de temps je cours , quelle distance ai-je parcouru?Je marche, je l’ignore, la lueur s’arrête elle aussi. Sans me retourner, je l’observe.
    Les poings serrés envelopper de peaux de bête ,c’est vers un plafond bien bas, comme un dernier appel que je hurle mon incompréhension.
    La lueur s’approche et je traverse un monde. A l’arrêt, je me retrouve dans une vaste étendue où il n’y a rien , juste une lueur à l’horizon. Je ferme les yeux. Je ne me retourne pas car cette lumière me fait mal.
    Je marche puis m’arrête. Je respire. L’air dans mes poumons, les mains ouvertes. Je change de direction.
    Je prends sur ma droite et longe cette lumière à l’horizon. Qu’importe ma nouvelle épreuve, me voici libre à présent.

JEAN

07/03/2017

Le Porteur de Voix

Le Porteur de Voix

    Le vent de l’esprit, c’est exactement ce dont il s’agit. Ce n’est certes pas un vrai vent mais tout le monde en est capable.
    La méditation d’une heure par jour pendant mille deux cent jours soit cinquante jour non stop, les yeux fermés, assis en tailleur, restant immobile , est l’épreuve d’admission dans ce nouveau domaine spirituel.
    Il ne faut pas prononcer le moindre mot ou la moindre pensée pendant l’heure de recueil et prendre petit à petit conscience des idées, des émotions, et des sentiments qui vous traverseront l’esprit.
    Il n’y a aucune contrainte et «le vent de l’esprit» pourrait avoir des adeptes des quatre coins du monde ; quelque soit la croyance, quelque soit le statut social, petit ou grand...
    Mais il ne s’agit pas là d’une religion mais d’un courant de pensées ou chaque étape de nôtre esprit est scruté avec soin.
    Sur une musique toujours différente, de préférence la musique traditionnelle d’un pays, d’un continent ou d’une région, l’attention sur l’harmonie et la focalisation mentale en éveil dans l’attente d’un thème, d’un souvenir ou d’un sentiment
    Permettre aux idées de flotter autours de vous car vous tous êtes malgré vous des porteur de voix.
    Sachez les apprivoisées, sachez les contredire, sachez en silence les enrichir de vôtre vécu, de vôtre sagesse.
    Le vrai silence n’existe pas, de même que le vrai vide, les yeux fermé, n’existe pas ; il y a toujours un petit quelque chose qui persiste.
    Un  peu d’encens, une petite bougie, adosser ou non , il ne vous reste qu’à découvrir par vous même.
    Et si cela devient une habitude, sachez que vôtre esprit et les esprits n’en seront pas indifférent si vous vous engager dans cette épreuve où la bienveillance est de mise, pour vous, vos proches, amis mais également la bonne structure de vos pensées.
    Elles sont la clef d’un équilibre qui réunit réel et irréel, notion et apprentissage, expérience et ignorance.
    L’équivalent de cinquante jours de vingt quatre heures répartit comme vous voulez ; et si cette étape ne vous a pas enrichi l’esprit et donner un but structurel, c’est que vos émotion ont prit le pas sur vôtre pensée.
    Mais d’une manière générale, il n’est pas désagréable de supporter une séance de méditation. De plus en plus de personne, dans les sociétés, à l’administration demandent une séance de concentration pour leur vie professionnelle ; leur travail et leur bien être.
    La vie n’est pas une torture, sachez écouter vôtre esprit et peut-être percevoir l’irréel et le fantastique…
    Sachez distraire vos pensée par entre-autre le mime de mains imaginaires, d’êtres imaginaires ; le mimétisme…

    BON, passons aux choses sérieuses : les tarifs! Payables après acceptation du dossier! Les frais de dossier payable en dix fois plus l’affiliation, la licence et la tenue réglementaire, officielle : crédit auprès de vôtre banque pour vous ou les membres de vôtre famille sur cinq génération, d’un loyer de cent vingt euro par mois avec un premier loyer de dix milles euro, comptant, content !!?
    Ah, ah, ah : encens offert, bougie non! Pensez à vos pensées, elle méritent un petit effort ou envoyer les numéros de vôtre carte de crédit par SMS, MMS, Vidéo YOUTUBE ,chèque signés à l’ordre de : L’ORDRE DE JEAN !! Merci d'avance...

JEAN

21/02/2017

La Ligne, La Courbe

La Ligne, La Courbe

    Existe-t-il des liens entre les étoiles dans nôtre galaxie? Il existe bien une force magnétique, aussi infime soit-elle, qui permet à une galaxie de faire un tout et de rester unie?
    Cette rotation, que fait la galaxie autour de son centre n’est , je vous le rappelle, qu’un immense trou noir, maintient nos constellations figées dans nôtre ciel.
    Si il existe une force magnétique, n’y aurait-il pas un moyen de faire prendre ce chemin magnétique afin de faire atteindre par une sonde, dans un début, ou plus tard par un navire, les confins de nôtre galaxie.
    Un chemin magnétique qu’il serait judicieux d’étudier afin, pour les transports, de parcourir cette route qui pourrait être facilité uniquement grâce aux liens des masses de nos étoiles et de nos trou noir..

    Ces champs magnétiques unissant nôtre galaxie ne peuvent-ils pas être exploité plutôt que de compter sur un combustible tel qu’il soit! Répertorier les principales axes, que ce soit des lignes ou de gigantesques courbes nous liant au centre de nôtre galaxie.
    Quant sortir de la galaxie afin d’en atteindre une autre ; d’autre études magnétiques sur l’univers et son expansion seront nécessaire … Le soleil, nôtre étoile n’a-t-elle pas un axe de rotation horizontal? Serait-ce la continuité d’une ligne ou d’une courbe magnétique galactique, toutes les étoiles auraient-elles un axe horizontal? Est-ce un détail ou une signature galactique en fonction de sa masse, de sa vitesse de rotation et peut-être des liens qui l’unissent avec d’autre étoiles à proximité, l’insérant dans une constellation bien figée vu d’ailleurs.
    Si les champs magnétiques peuvent être des chemins ou d’éventuelles source d’énergie, il n’y aurait qu’à tester nos propres champs magnétiques, ceux de nôtre planète, aux pôles.
    Et si l’essai est concluant, il n’y aurait qu’à essayer sur d’autre planète de nôtre famille céleste comme Mars afin de comparer les résultats .
    Lorsque les études montreront les avantages des sources magnétiques naturelles, il sera alors nécessaire de prévoir une étude solaire en utilisant les premières données sur nôtre astre, a nôtre étoile et son environnement ainsi qu’à un éventuel lien avec d’autres étoiles en périphérie, à proximité.
    Mais si un tel lien s’avère existant, rien ne nous empêchera de la faire arpenter par une sonde, habité ou non. D’en mesurer les avantages et d’établir un ordre de vitesse maximales possibles d’atteindre, facilitant certaines trajectoires de déplacement dans l’espace.
    Faciliter l’accumulation d’énergie magnétique et savoir si le centre de la galaxie n’offre pas plus de champs magnétique «fort» vis-à-vis de l’attraction centrale pour un tremplin vers d’autres galaxies…

    Peut-être… peut-être?!!

    Oublions la féérie de la vitesse lumière pour se déplacer et voyons si certains détails ne peuvent pas, par hasard, faire «mouche»…

    Et si un jour, tous les tires de fusées se feraient aux pôles, par magnétisme et non plus sur l’équateur par gravité; certes la gravité est un facteur non négligeable qui demande une grande quantité de combustible.

JEAN

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique