logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

06/07/2018

Sur le lit du temps

Sur le lit du temps


Une souche sur le plus vieux lit des eaux....
vieilles graines et source du ruisseau....
Drôle de sol , de poussières et de cristaux...
Appauvrit par les saisons , la grotte est sa cachette...

Ancien , présent qu'importe le temps où tu es et où il fût...
Breuvage du bien ... il ne peut s'immiscer....
Voyage de l'esprit , envolée vers les sens...

Rêve , transe , obscure ou le chemin d'un nouveau sentiment
Fait le bon choix . Ne te force pas à sortir de toi sinon..........
Démon ou ange , ceci , tu ne seras pas le seul à le voir...

Chacun en soi possèdent un gardien ou deux...
Retourne d'où tu viens...
Retrouve ce qui faisait ta joie.

JEAN

06:41 Publié dans Haiku, Poème | Commentaires (0) |  Imprimer

Un Jour Un Monde

Un Jour Un Monde

Dans un lointain village au-delà des montagnes
Il y avait un mage , seul avec une cape blanche
De sa longue barbe qui frisait , blanche étincellait
Sortait magies en paillette , avec son baton sculté d'un aigle
Des grimoires plein sa bibliotheque , livres de sorciers
Il racontait des histoires de dragon
Il nous en apprennait , telle une leçon
Des vaillants , courageux et fier guerriers
Il nous montrait que la vie peut imaginer
Il chantait l'histoire d'un sabre
Il comptait les toges endiablées
Il perçait les feuille d'une fable
Sur des mots presque ignorés
Et il freudonnait tel le vent dans les arbres
Le chant oublié de la vallée

...Nous sommes , nous sommes que des hommes et des femmes
...Nous sommes , nous sommes bonnes pommes que des âmes

Car nous ignorons ce qui s'est passé
Dans la vie , d'un jour
Dans celui qui a le monde à son tour
Dans la vie , de court
Dans celui qui ne pense au recours

JEAN

06:37 Publié dans Poème | Commentaires (0) |  Imprimer

03/05/2018

Coeur Perdu

 

2507402661.jpg

 

Coeur Perdu

Comme l'eau dans la roche , je reste muet à son approche .
Comme un ver dans le fruit , je me cache dans une nuit .
Comme l'argent dans la poche , je trace une route pas moche .
Comme un cout dans le bois , j'attache et ne rend pas .

Traverser l'impasse face à moi
Pour te dire que j'ai la bouche sèche
Je regarde la place ,les yeux vers le bas
Pour chercher une ombre au bout de la flèche.

Il y a surement plus de chemins dans ta main
Qu'il n'y a de lignes dans la mienne .
Il y a surement plus de lumière dans tes yeux
Qu'il n'y a de choix dans ma peine .

Je ne peux suivre tes pas sans mon rêve
Je ne peux entrer dans le bois , d'une raison brève
Je ne peux te pointer du doigt , sans que j'en crève
Je ne peux que t'aimer tout bas si tu m'élèves !...

JEAN

10:28 Publié dans Poème | Commentaires (0) |  Imprimer

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique