logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

06/02/2018

Ex page vide 04 - titre en vrac 038

titre en vrac 38.jpg

Souviens-toi ...

Laisse ruisseler le vent de l'envie

Laisse courir la pluie vers l'infini

Laisse toi à une marche sur les bruits de la nuit

Laisse voler la chance sur l'escalier de ta vie

 

Garde toi d'écouter la lumière

Garde toi longtemps de regarder la terre

Garde toi d'invoquer le hasard comme un père

Garde toi de nager d'un amour que tu perds

 

Souris à la vie qui te garde dans son coeur

Souris de ne plus avoir de grandes peurs

Souris dès aujourd'hui à ton plus important bonheur

Souris de laboratoire au travail avec hardeur

 

Ce que le non-dit a fait de moi

Ceux qui gardent au fond d'eux une partie de joie

Ce sont les fous qui crient sur les toits

Ceux -ci portent en leur fardeau nos quelques voix

 

JEAN

14:24 Publié dans Haiku, Poème | Commentaires (0) |  Imprimer

01/02/2018

ESPRITS

esprits coeur.jpg

 

Où l’être qui, lettres après lettres, vit ses instants sur terre
Son esprit s’est fait nuit dans cette douce lumière
Là où la pluie ne se compte plus, la nuit est grande de surprise
Il a fermé son coeur et, pour approcher ses peurs
Je n’apporte que la nuit au repos de ce jour
Certains mystère de l’univers restent, aux yeux du temps, énigmes passagère
Faisons Fi de toutes choses
Sur les rives d’un bonheur perdu
Si tu tires de la lumière, des envies imaginaires
J’alerte la nuit de la venue du jour
Tu es le fruit de la dernière goutte d’une longue pluie
Où ses quelques pensées se transforment en fleurs
Ma chanson est armée de larmes
De la première croche jusqu’au dernier soupir
Aux chemin des lumières se mêle la matière
Rendons à l’esprit ce qui appartient à l’esprit
Et garde toi de regarder la lumière



JEAN

16:16 Publié dans Haiku, Poème | Commentaires (0) |  Imprimer

11/03/2017

Le Poème Rousseau

Le Poème Rousseau

Je suis tombé par terre, le nez dans la lumière
Le nez dans ce ruisseau, c’est la faute à Rousseau

Je suis issu d’une famille modeste dans un beau quartier
Trouver mon chemin était ma seule idée
Il y avait beaucoup de vilain mais j’étais bien entouré
Toujours non loin d’un petit air de musique à écouter

Je suis né trop tôt ou trop tard à toi de deviner
Maintenant je rattrape mon retard, ça ne va pas tarder
Je suis entre deux eau, il y a des mots compliqués
Quand j’écoute la radio, ces nouveaux mots fabriqués

De jeune dans le vent, j’aimerais leur demander
Quand je lis un livre, les mots se mettent à danser
Là j’ai le dico ou je demande ce que c’est

Je suis tombé sur terre et elle m’a rattrapé
De justesse donné quelque vers, j’y avait pas penser
Le nez dans le Rousseau mais c’est trop condensé

JEAN

07:19 Publié dans Poème | Commentaires (0) |  Imprimer

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique