logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/04/2018

Univers

Univers

Je ne suis ni un expert , ni un scientifique , cependant je pense que tout le monde a son opinion sur l’univers . Le bigbang et la notion de “matière-espace” ; La notion de temps et existe-t-il une frontière à nôtre univers ? Qu’y a-t-il en dehors ? Les trou noirs et la gravité ?! La lumière , émit par les étoiles , et la répartition de celle-ci !? Leurs densité ainsi que leurs proximités ...

Si nous sommes “nés” de l’explosion d’un trou noir il y a 13,7 milliards d’années , et si certaines limites avaient été atteintes pour provoquer cette explosion , et si un univers , avant , primitif dont les conditions d’expansion étaient différentes , qui aurait été absorbé , entièrement par un trou noir dont l’emplacement ou la densité réunissait toutes les conditions pour créer ou recréer un commencement ...

Le bigbang a explosé mais peut-être n’a-t-il pas explosé de façon régulière et également réparti . Pourrait-on parler d’evolution de l’univers ; par le mouvement , la diversité , l’inégalité et le temps nécéssaire afin d’atteindre certaines condition d’un univers “stable” , en perpétuel expansion . Comme si , d’une certaine manière , nôtre univers serait le plus vieux de tous ceux qui auraient essayé de s’étendre ...

Et que se passerait-il si un ou plusieurs trou noirs réduisaient nôtre univers ? Qu’elles en seraient les conséquence sur le reste des étoiles environnante ...
Nôtre galaxie est en perpétuel mouvement . Existe-t-il des raisons qui lient celle-ci les unes aux autres dans de telles densité de matière qu’est nôtre galaxie .

Nôtre univers n’est-il pas “vivant” en fin de compte et peut-on parler de hasard , de “vents” ou de divin quant à la stabilité de nôtre univers . L’évolution n’est-elle pas uniquement lié à la vie ? N’y aurait-il pas un hasard providentiel ? Où le divin peut être situé quant à la répartition , l’équilibre , la diversité , l’adaptation à toute chose qui tient à la “vie” ...

Mais si la vie était dans le bigbang , et combien y en a-t-il eut de ces bigbang , combien de trou noirs ont absorbé , pour finir par exploser , si la “vie” , “avant” , prisonnier d’un trou noir aurait fait évoluer ce commencement . On pourrait parler alors de divin si ce qui est sorti du trou noir “n’aurait pas répéter ses erreurs”...

Le temps n’est-il pas en fonction des étoiles ...

JEAN

20/04/2018

L’ivresse de l’infini ou la maladie du héros

L’ivresse de l’infini ou la maladie du héros

Nous , simple mortel , prisonnier de nôtre enveloppe charnelle , de nôtre naissance à nôtre mort , n’espérons qu’à nous dépasser , à repousser les limites , à franchir l’infranchissable et en obtenir une reconnaissance ; Où l’unité , l’anonyme , en son lieu , devient rare , devient simple et s’en émerveille de ce que l’on peut lui montrer . Si ce qu’il est lui suffit ou si il veut plus , si ce qu’il est l’émerveille ou si il veut tout , si ce qu’il est l’enivre ou si il veut être un héros . On imagine difficilement ce que l’on serait si l’on était immortel , si on était infini : ce serait à dissimuler peut-être contre nôtre grès ... Avez-vous envie d’être un héros : car nôtre société et , pour les jeunes , ce qui la structure , nous fait croire que nous en sommes , des héros , et cette structure qui franchit cap après cap nous propose d’être des héros . Où une infinité de personne nous récompense en s’identifiant à ce que nous sommes et l’ivresse des perspectives qu’elle engendre favorise un certain sentiment comme une illusion pourtant bien réel . La structure du “mouton” où les architectes , dans l’ombre , continuent et continueront cette illusion , faisant des “mouton tondu” : des personnes qui se créent un sentiment qui n’existe pas et ou l’héroïsme n’est qu’en fait une maladie structurée . Mais il n’y a pas de prise de conscience pendant l’illusion ; l’hypnose est totale et sa devise , en perpétuelle étude . Le choc est si brutal lorsqu’il survient , avec un peu de recule , qu’il faut beaucoup plus de “courage” qu’un héros pour le supporter . Le choix d’être un héros s’estompe et laisse place à la vie ; celle , en toute simplicité , qui nous est nécéssaire , pour survivre , pour ces autres sentiments , réels qui font de nous des humains et qui nous composent , pour un courage qu’il nous faut connaitre de dire non à la maladie ...!

JEAN

15:09 Publié dans Philosophie, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

SANS Titre

Il venait de pleuvoir , les allées de mon jardin étaient jonchées de flaques d’eau . Une journée de plus à chercher un but à ma vie , à trouver de quoi m’occuper . Et un vieux ballon de volet , en attente , ne demandait qu’à être utiliser . Mais c’est balle aux pieds que je parcourrais mon jardin et ses allées . Lorsque , sans raison apparente , je le fis rebondir sur le mur en pierre de la villa . Peu importe le sens , peu importe la direction , ces traces formaient des lignes humides sur le carrelage dont l’ensemble faisait penser à un pictogramme d’orient . A l’évidence , cela ne se pouvait , pourtant ... Ce petit lieu de vie où bien d’évènements s’y sont produit , selon les générations , les époques , les âges ; fêtes ou repas , jeux ou repos , maintenant il y a un banc pour s’assoir et observer le temps qui passe , c’est mieux que rien . Je garde en mémoire l’éventuelle idée dite par les voix , de la signification de ce pictogramme imaginaire tracé par le ballon , un lendemain de pluie

où les voix traduisirent ce signe tout simplement par le mot “bonté” ; où le fil de ma vie me passe sous les yeux , et à force de don , d’offrandes à mes “amis” , de ne pas séparer les couples ( de ne pas convoiter) , ces mots se figèrent dans ma mémoire et y laissèrent une trace indélébile ; où ce signes sur le sol pouvait avoir une quelconque signification sans y retracer certains faits et puiser en moi-même ce pourquoi je ne refusais rien à un ami . La perception de cette suggestion me fit oublier le reste pendant un instant . Même si les voix , dans ma vie , sont devenues bien réelles au sens de l’écoute et assez difficile , tant par leurs diversités que leurs provenances , à comprendre ,  dont la question est resté sans réponse ; établir une règle ou des règles bien précises quant à l’échange entre elles et moi ; il semble qu’en effet , de petit rien en petit rien , ce mot m’a été attribué , peut-être une conclusion ? Bien que ce mot ne soit pas dans mon vocabulaire et ne se trouve peu ou plus dans la conversation des gens , il semble que la société ai évolué sans un certain partage et glisse progressivement dans une spirale même si selon moi , la bonté n’est que l’une des facette de l’amour et constitue un forme de sagesse qu’il serait dommage de délaisser , pour la passion , l’ironie , la stupeur ... Si la bonté s’essouffle envers les in connus , les étrangers ou les malades , c’est la société qui s’engouffre dans un sentiment et pas le meilleurs des sentiments . Ce sentiment pauvre s’alourdi d’un poids et d’une misère qui n’a d’égale que ceux qui la perpétuent . Mais si cette bonté se partage et se répand comme une trainée de poudre , les liens se renforceront , la tolérance dans le respect pourra se transmettre et conduira un futur , sur de bonnes bases , sans oubli , sans fondement définitif ...

Il m’arrive , de temps en temps , de croire , de me forcer à me souvenir et de retrouver près de ce banc , lorsque l’excédant se fait pesante et que je ne peux plus voir sa logique , lorsque je me mets à douter . Et si cette vérité ne vous plait pas  , ou que vous ne voulez pas y croire , si elle vous irrite les sens , j’n’ai pas de compte à vous rendre , je n’ai plus à me justifier , je ne tiens pas à vous convaincre et même si vous vouliez faire taire cette pensée ; il vous faudra trouver patience et passion de l’argument ...

L’Autre an 2009

L’Autre an 2009

L’an 2009 est pour la plupart d’entre-nous situé dans l’ère chrétienne ,
mais il y a eu l’an 2009 des bouddhiste , des hébreux et il y aura l’an
2009 des musulmans , etc... Mais j’imagine une autre année 2009
située dans deux milliard d’année ; une ère où un autre homme
du future sera reconnu et bien-sûr , parmi les croyances , il existera
son ère et donc deux mille ans après sa venue au monde , un 21 e
siècle où les années ne feront peut-être plus 365 jours ,
les jours ne feront peut-être plus 24 heures et les heures plus 60 minutes
Mais cette autre an 2009 , dans un monde que le précédant an
2009 aura façonné , aura permit, aura prédit peut-être , dans
deux milliards d’années , sur terre ou sur l’une des nombreuses
planètes habitables des confins de l’univers , entremêlé de croyances ,
montrera que la mémoire est un sens sacré et l’imaginaire
est son chemin . A ceux ou celles qui créent , à toutes celles et ceux qui
en sont impressionnés . A toutes celles et ceux qui rêvent , qui
trouvent , découvrent , inventent , construisent , conçoivent ... A celles
et ceux qui pensent librement dans une droiture , à la fois
soigneuse et fantaisiste , pour ne pas au dernier souffle , se dirent
ma vie n’a pas été vaine , ma vie a été belle , ma vie a été
forte et a celles et ceux qui m’ont connu , je leurs souhaite autant
de fougue dans “le calme de mon esprit” ... Cet autre an
2009 existera-t-il ?? Doit-on voir en un lointain future
un tout maîtrisé ou s’aventurer par le bié du hasard
vers un temps dont l’unité ... sa valeur ... la chance que
nous lui devons ... L’an 2009 qui nous a recueilli , ce
XXI e siècle dont nous avons la chance dans connaître son ...début !...

JEAN

13/04/2018

Graines de Jungle

Graines de Jungle

    Il faut bien sélectionner ses graines pour les faire pousser. Car selon les régions, il est difficile de faire pousser quoi que ce soit … Alors des graines venu de la jungle…
    Qu’elles soient d’un continent ou d’un autre, d’une ile tropicale, dans nôtre petite métropole impossible de réunir les conditions nécessaire en extérieur pour les faire germer.
    Mis à part sous serre, les températures équatoriales ne peuvent être réunis … Pensez dont ; faire pousser son propre cacaotier ou son caféier .
    Où d’innombrable matières première font l’objet d’importation venue des tropiques, c’est pour nôtre plus grand plaisir qu’elles sont transformées sur le vieux continent afin d’être mises sur le marché des consommateurs…!
    Mais ne dites à personne, sur un ton autoritaire ou ironique: «graines de jungle», ce serait une insulte… il est vrai que nôtre société et comme une jungle mais de là à qualifier quelqu’un de graines de jungle…
    Il est vrai que dans la jungle , c’est la nature qui préside ; aucun réseau, pas de wifi, des plantes, des arbres et des indigènes.
    Ces personnes ont une culture très différente de celle des occidentaux, il n’en sont pas pour autant primitif mais la nature est leur domaine.
    Il se familiarisent petit à petit avec la technologie mais restent encore encrés dans leurs racines…
    Je faisait allusion aux indiens d’Amérique du sud mais en Afrique, en Asie , c’est kifkif, pareils.
    Bref les graines ou les fruits de la jungle sont les bienvenus aux quatre coins du monde, par leurs rareté, leur qualité et toutes les fantaisies qu’il en découlent dans nos assiettes et pour nos dessert.
    L’occidental est content de pouvoir profiter d’un petit coin de jungle qu’on lui partage …

JEAN

Emprunt d’Etat

Emprunt d’Etat

    On a tous entendu nôtre nouveau président Manu à la télé, dans la bouche des journalistes, refuser un budget supplémentaire de 800 millions d’euros pour l’armée française.
    Je ne vois qu’une seule solution pour éviter que des généraux démissionnent : l’emprunt d’état…
    Moi personnellement, j’investis 1000 euro dans l’armée française, pour qu’elle puisse faire son travail dans de bonnes conditions.
    Mais si chaque français versait 10 euros en bon porteur, ça ferait déjà 600 millions d’euros pour les dépenses de l’armée française… A quelques euros près, on pourrait boucler le budget, et atteindre la somme des 800 millions et ainsi laisser les militaires à leur patrouille, protection oblige, mais aussi à leur expériences ou leur recherches.
    Car il faut savoir qu’une technologie militaire finit toujours par être commercialisé dans le civil ; et avec mes actions (emprunt d’état) je serais riches.
    Qui dit recherches et expérimentations dit découvertes et qu’y aurait-il de plus utile que d’avoir des actions dans une start-up qui démarrerait sur un brevet, un vieux brevet militaire où le produit en lui même se verrait d’une utilité publique avéré.
    Seul le président en place sait ce que la recherche militaire peut apporter aux citoyens en matière de défense, d’innovation, de protection.
    Certaines technologies, que l’on pourrait qualifier de futuriste, sont déjà les outils des militaires d’aujourd’hui et seront peut-être plus tard la mécanique des citoyens de demain …
    Ce n’est qu’un rêve, on investit pas d’action dans l’armée française car c’est top secret et même si des brevet publique atterrissent dans le privé, on ne peut s’investir dans de tels domaines.
    L’armée, c’est l’état, et l’état a tout ce qui lui faut. On n’est plus en guerre comme en 1940!!…

JEAN

10/04/2018

ERQP

ERQP : échange relatif quantique posisionnement

    C’est en marchant dans la rue … en voyant les autres passants qui allaient me croiser que m’est venu cette idée.
    Pas vraiment un idée à proprement dit , plutôt une technique d’une intuition.
    Partir d’un point A pour arriver à un point B mais s’il y a quelqu’un comme moi qui se trouve au point B et qui désire se rendre au point A ; il se passerait comme un échange entre nos deux positions, où le trajet nous serait épargné.
    A l’aide d’un appareil à la ceinture, les distances ne seraient plus… mais cici n’existera que dans un lointain futur qui maitrisera la télé-portation ou une forme d’équivalence.
    Cette intuition m’a longtemps parlé mais je ne l’ai jamais imaginé autant que depuis que je suis à pied …
    Qui dit télé-portation dit vortex mais énergie et gros matos, gros dispositif, or simplifié les trajectoires et les distances par l’échange de positions entre les gens lorsqu’ils se déplaceraient…

    «chérie, où est-tu…?» «je suis au toilette, pourquoi…?» «je suis sur le canapé mais j’ai envie de faire pipi» «attends, je…» «Ah , ça soulage …» «eh mais t’aurais pu attendre, t’as cliqué trop tôt !» «maintenant tu fait du canapé et puis c’est tout !» « et toi qu’est-ce que tu vas faire?…» «je reclique et …» «non! c’est moi qui ait la zapette, mais elle sert à rien là où je suis !…» « rends moi la zapette, je nous sers à boire …» « arrête de te servir du porteur, j’arrive … t’es qu’un feignant !?! Alors le gadget, c’est sans moi» « pardon chérie , je croyais que ça te plairait …» «à la maison , c’est au naturel et rien d’autre, je te rends la zapette et ton télé-porteur … fini !»

    Prit au piège entre évolution et esthétique, ce genre de technique attractive n’a du bon que sur long et moyen trajet.
    Mais rien ne remplace le libre arbitre en matière de choix du quotidien …!!

JEAN

Le Savoir Faire

Le Savoir Faire

    Tout le monde va à l’école… car tout le monde passe par là mais on y apprend rien!… On apprend les bases d’un savoir qui n’a rien à voir en dehors des murs des écoles.
    Je suis en filière physique chimie par exemple : Au moment de passer mon bac, je devrai être capable de me fabriquer mes propre médicaments dans mon petit laboratoire de chimiste ; connaître les molécules, les fournisseurs, les exploitants et être capable d’ouvrir ma propre boite, mon entreprise !
    Mais non, l’école n’enseigne pas la vie, elle rend bon à rien et décourage plus vite qu’elle n’évolue.
    Les marchés, les découvertes, les recherches ne sont que pour ceux qui ne savent rien faire d’autre et le système te rend polyvalent pour que tu ne restes pas à la traine.
    Le savoir faire n’est pas compatible avec l’enseignement ; les évolutions techniques et biologiques ne sont que des sommets de montagne : seul les plus endurant peuvent se permettre leur ascension.
    Pourtant l’école devrait permettre de se mettre sur les rails de la profession.
    Le savoir faire devrait, dans de nombreux domaines , faire l’objet de porte ouverte, aux plus jeune pour leur montrer ce que devrait être l’école et non ce que le pouvoir en place en fait.
    Choisir un savoir faire et le suivre jusqu’au bout, c’est çà le problème car la jeunesse ne sait pas ce qu’elle veut et c’est pour çà que les choses n’avances pas !
    Le savoir faire familiale mais y entrer, c’est bon pour le travail à la chaine, pas pour perpétuer, sauf exception.
    Les savoirs faire s’effritent comme un bout de pain rassis et beaucoup d’entre eux disparaitrons des cultures et traditions sans même qu’on s’en rende compte…!

JEAN

Ultra Compressé

Ultra Compressé

    Il y a les prix, les prix hauts, les prix équitables et les prix ultra compressés. Certains magasins arrivent à se démarquer avec de très bas prix.
    Qu’en est-il des producteurs derrières et ceux qui n’arrivent pas à vivre de leur production sans une aide de l’état ?
    Les petits commerces les commerces de proximité et les nombreuses grandes enseignes. Peut-être la communication par la publicité y est pour beaucoup mais certain, dans certain quartier se trouvent délesté par le manque à gagner, j’entends par là que des quartier sont favorisés par la proximité d’une grande enseigne aux prix ultra compressés mais tout le monde ne peut forcément s’y rendre.
    Reste les petits commerces et les autres enseignes qui tapent fort dans le porte monnaie. Les prix ultra compressés s’arrangent sur la quantité, la provenance et un choix éclectique pour une régularité hasardeuse : on achète ce qu’il y a et il n’y a pas tous les jours la même chose à vendre.
    Une équipe de commerciaux rigoureux et soigneux qui savent faire parler le produit, de par son prix , sa provenance, par une communication omniprésente… où gagner en confiance et offrir l’opportunité à ses clients d’un produit avantageux où changement et routine ne font pas bon ménage, l’attraction des prix ultra compressés offre à une concurrence dépassée par les évènements et soumise à une production exigeante et coûteuse.
    Les marchés offrent bien des avantages avec un peu d’effort et de cohérence. Il va de soit que la minutie n’est pas offerte à tous dans ces domaines de vente?
    Quant aux commerces dit petit seul la fatigue de ses clients les maintient à flot….

JEAN

02/04/2018

La Pluie et le Beau Temps

La Pluie et le Beau Temps

    Dans un monde où on a besoin de la pluie et du beau temps, car les opinions sont divers et les aléa du ciel capricieux…
    De là à faire la pluie et le beau temps, seul ceux qui sont riche peuvent se valoir le droit… en un certain sens, ou une richesse toute autre qui obtient certain droit, inconsciemment .
    Pour faire la pluie et le beau temps … faire la danse de la pluie, une dans e indienne ; invoquer les esprits selon les circonstances ; «y a que ceux qui font rien qui ne risquent rien …»
    Mais peut-être le futur innovera, non pas en invoquant les esprit, quoi que, mais en construisant d’éventuelle machine à nuages pour créer de l’ombre pendant la saison chaude ; ou démagnétiser de grandes surfaces urbaines à l’aide de capteur afin d’attirer les hautes pressions et éloigner l’anti-cyclone …
    Des feux d’artifices pour les nuages, mélange de produit naturel puisés dans un savoir faire, dépendant des bourrasque, pourra peut-être un jour choisir où il pleut et où il fait soleil…
    Apporter la pluie au désert, n’est-ce pas là une idée utopique. Consolider les calotte glacière aux deux pôles de nôtre fragile planète. Purifier l’air et laver nôtre astre de la bêtise humaine…
    En attendant pluie dans le nord et soleil au sud mais c’est le printemps…
    En même temps que la saison , il est encore temps pour nous de changer nos habitudes et de prendre soin de ce que nous avons, aussi bien de dans que dehors.
    Réduction et pollution écouterons nôtre tranquillité d’esprit ; peut-être pas maintenant, mais plus tard …?!!

    Alors, qui fait la pluie et le beau temps, pensons à ce que ce serait que de bien les choisir…!!

JEAN

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique