logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/12/2018

Bénis soit les Pauvres...

Bénis soit les Pauvres

    Bénis soit les pauvres et les simples d’esprit, les malades et les malheureux. Les premiers seront les derniers, et les dernier seront les premiers.
    Bénis soit l’entraide et la bienveillance. Bénis soit la foi, envers et contre tout. La vie de l’inconscient recèle bien des mystères ; mettre sa pierre à l’édifice ou demander l’aumône.
    La conscience en servage, dans l’adversité pour une vie de confort, de biens, de routines. Bénis soient-ils ceux qui, pour le royaume des Cieux, y trouve refuge. C’est dans l’inconscient collectif que règne la vérité, la vérité sur la vie, la vérité sur l’esprit … Peut-on parler de vie de l’esprit, ou de réflexion ; la plupart des gens n’ont pas de sombres difficultés.
    Bénis soient ceux qui aident les pauvres, et les malheureux car ils prennent une part de misère pour y apporter leur joie, leur tendresse et ces petits riens qui, bout à bout, forment une chaine de fraternité humaine.
    Les Cieux savent apprécier les personnes de bonnes volontés. Et les bonnes volonté seront toujours les bienvenues, sur la terre comme aux Cieux, et rien ne pourra l’éteindre, la conscience de l’esprit vient de ce que nous dicte notre coeur, et donc ne peut être qu’une force bienveillante, pour soi et pour son prochain.
    Bénis soit les pauvres car ils nous montrent qu’il y a encore beaucoup à faire, pas seulement pour eux mais aussi pour l’avenir.
    Notre avenir, comme un chemin tout tracé ; et l’avenir, le futur, ce que nous faisons aujourd’hui, c’est pour le bonheur de demain … Bénis soient les enfants de la vie, ceux d’hier pour ceux de demain… Bénis soit la conscience qui réagit aux questions que se pose le coeur.
    Bénis soient les hommes, les femmes, bénis soit la vie ; bénis soit le monde de Dieu.

JEAN

18/11/2018

Retour à la Normale

Retour à la Normale

    Il existe quelques façons de se concentrer, de revenir sur des bases concrètes avec la psyché. Je l’ai appris lors de la méditation.
    La première chose a faire lorsque les idées déferlent, se focaliser sur la respiration. L’inspiration profonde suivit d’une expiration pour un retour à la normale. Il s’en suit une douce respiration quasi imperceptible où l’attention accompagne les mouvements des poumons.
    Dans bien des cas l’attention, la focalisation de la conscience se trouve étendue dans un tourbillon de pensées. C’est toujours avec sang froid qu’il suffit de se concentrer, d’englober toute son attention sur l’écoute soit, si vous êtes dans une pièce au calme, de porter votre regard psychique sur vos acouphènes, droit et gauche.
    Pas toujours évident lorsque la focalisation est très étendue et cherche loin une base qu’elle n’a plus. Et pour se concentrer au beau milieu d’un ras)de)marrée de sentiments ou plutôt d’émotions, laissez porter votre regard interne sur une idée, de préférence agréable, une innocence.
    Laissez glisser toutes autres sujets sur cette idée pour n’avoir que ce passage à l’esprit. Faites la revenir à vous s’il y a lieu de le faire, en rassemblant votre focalisation dans votre champs de visions interne ; il vous est possible de réduire votre focalisation en en faisant un point, toutes les formes sont possible avec l’imaginaire, mais quelque chose qui vous semble petit …tout petit, un pixel, une miette, quelque chose compactée, rassemblée , et restituée, rendu à votre esprit avec cette sensation d’apparent en réduit, une apparente réduction où tout un ensemble que forme votre psyché est …mis de côté !
    Ou pensez cette idée qui désormais est votre. Malléable, la focalisation vous permet de revenir à une base où vous avez le contrôle et où vous décidez de la suite, qu’elle soit enchainement, logique, maîtrise , et contrôle en retour à une base, ou laisser aller vers un hasard aléatoire.
    Toujours garder un certain rythme, un tempo et un repos soit un retour aux bases, qu’elles soient instinctives, terre-à-terre, ou fantaisistes.
    La nature de votre mental permet de voyager d’esprit en esprit, ils sont votre conscience et votre intuition.
    Les idées qui en découlent ne sont que le reflet des évènements psychique alentour que vous ne pouvez percevoir que dans un calme absolu, une écoute de soit profonde, un regard interne vers la psyché de votre être.
    Le bâillement peut également contribuer à l’évacuation des pensées mais ne constitue pas un mode de concentration. Aussi infime soit-il, le bâillement établit une forme de connexion dans vos différents cortex du cerveau et propulse la conscience dans sa «périphérie» vers l’inconscient. On peut provoquer ce phénomène en restant la bouche ouverte à faible inspiration le regard vers le ciel, ou faire une petite contraction au niveau du cou où les tympans, premier élément de preuves du bâillement, vont refaire pression.
    Mais cet élément est naturel, instinctif. L’activité mentale permet la focalisation, et une impulsion ou une rapide orientation opposée permet également une attention moins éparpillée.
    Cela dirige les idées vers un vide où l’esprit se doit d’être concentrer pour le réaliser mais ça ne permet pas un retour à la normal complet.
    Le mouvement entraine l’attention des esprits, le mouvement psychique mais il ne constitue pas une base de votre psyché tel que la focalisation sur la respiration le permet. L’attention mentale sur les poumons, l’ouïe, la vue même les yeux fermés, ou si on s’en sent capable les battements du coeur, le pou.
    La méditation permet bien des découvertes sur son soit intérieur à condition de ne pas ni être trop distrait, ni trop dissipé .

JEAN

09/11/2018

Conflit chez les Quatre

Conflit chez les Quatre

    Les quatre sont bien évidemment les principaux dieux de l’Olympe, à savoir Éole, Poséidon, Zeus et Chronos. Un conflit sans précédant s’abat sur les hommes où ces dieux ne sont que leur reflet.
    Qu’est-ce qui ne va pas chez l’homme ?… Ou le monde ? Mais ce n’est que mon avis !…
    Les rejets dans l’atmosphère de dioxyde de carbone, l’absence d’ozone ; Éole n’obéit qu’à lui-même en obéissant aux hommes. Le vent se fait de plus en plus violent et çà … c’est bien-sûr le faute aux homes ( moi, y compris…).
    Des ouragans, des typhons dévaste les océans et les côtes avoisinante mais il y a des scientifiques, pour çà, qui ont fait des calcules, des prévisions … des mises en garde !
    L’absence d’ozone et la fonte des glaces des pôles, l’indigestion de CO2 de la terre … la monté des eaux par la monté des températures globale. Des étés feu et des hivers glaces … où l’eau de la terre se verra complètement souillée par des produit chimique d’ici la fin du siècle… par l’homme.
    «L’homme a oublié qu’il est fait d’eau, il construit des murs, il ne construit plus de pont !»
    Poséidon n’obéit qu’à lui-même en obéissant aux hommes …!
    La quête éternelle d’énergie pour faire marcher tous les gadgets de l’homme et la pollution dû à son renouvellement, le gaspillage ; l’énergie du ciel est devenu une science où tout homme qui se respecte se doit d’avoir son abonnement auprès d’un fournisseur d’énergie.
    Bientôt trois milliards de petits chinois … 400 kg de charbon par jour et par habitant, c’est beau le progrès, c’est beau de délocaliser en Chine … au moins la chine se réveille …!
    Faire de l’énergie, l’homme sait ! Il y a toute sorte de façon de faire de l’énergie, l’homme sait ! Ah mais … trop moche, polluant faute aux autres, faute au gouvernement ; énergie verte, bleue, rouge, noire, étiquettes de couleur pour savoir, tout savoir ; mais moins on en sait plus ça va mal !
    Les panneaux solaire …?! Chinois, Made…in… China…!
    Et l’énergie des hommes ?! Ses nerfs sont mis à rude épreuves pour savoir faire de l’énergie !…
    Chômage ! c’est délocalisé !… Zeus sait faire de l’énergie …c’est le dieu de la foudre ! La foudre, pour l’homme, coûte de l’argent et fait couler de l’encre mais … Zeus n’obéit qu’à lui-même en obéissant aux hommes !
    Tic-Tac, Tic-Tac, l’homme court après le temps pour son confort du jour. Mais qu’en sera-t-il pour après ? L’homme court après le vent des produits sociaux, sur son immense réseau ?!!! L’homme termine l’eau sur terre … pour son pognons et sa santé !… A la tienne, l’homme !! Trinquons !! dit Chronos en likant la page de l’homme dans l’histoire, sur son téléphone.
    L’homme regarde l’heure sur le cadrant de sa voiture électrique, un gobelet en plastique de soda sur son tableau de bord, une intelligence artificielle qui le fit freiner brusquement, le gobelet se renverse et … son wifi ne fonctionne plus …! Gobelet par la fenêtre, mise à jour du GPS et feu , plus rouge que vert !!!
    L’homme n’obéit qu’à l’homme en obéissant à Chronos !
    Et Chronos regarde le temps, de l’homme, de la terre, des autres mondes ; peut-être l’homme a fait son temps … ce qui est en désaccord avec le dieu Chronos, peut-être l’homme doit faire ses preuves à l’instant «T»…
    Chronos dit à l’homme :
    Tic-Tac,Tic-Tac,Tic-Tac ; l’essentiel n’est pas encore là …

JEAN

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique