logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/05/2018

Quatre Murs, Quatre Saisons

Capture d’écran 2018-05-20 à 10.39.04.png

Quatre Murs, Quatre Saisons

    Le temps reste au temps. Chaque vie correspond à un segment de temps dans l’espace.
    Le temps qui défile et le temps qui se fige. A chacun son destin mais le temps reste un tout, à priori, sans limite tandis que la vie est limité.
    Les temps passés et le temps des époques ; les gens vivent, engendrent la vie puis meurent. Le temps est incontestablement un immense puzzle.
    Mais est-ce tout un ensemble où il y aurait un début, donc une fin, et le temps est sans fin.
    Sans la vie, le temps, celui des astres et des étoiles, pourrait sembler immense, ou raccourci. La vie est témoin du temps, celui qui passe, celui qu’on connait, celui qu’on construit.
    Mais sans le temps, il n’y aurait pas la vie alors que sans la vie, le temps existerait qu’en même!….
    Alors comment construit-on le temps?!!…. La vie, l’homme, témoin du temps observe les lois de l’univers, les applique, les découvre. Son sort reste entre les mains des étoiles, de nôtre étoile et nôtre terre.
    Ce monde où l’homme a vu le jour. Puisse-t-il ne pas s’éteindre là où il est né.
    Mais comment le temps défile sans que l’homme se soucie de lui ; il faut un grain de sable pour enrayer une mécanique, il faut des milliards de milliards de grains de sable pour faire un désert pourtant l’homme a les yeux rivé vers l’horizon, au lieu parfois, de regarder où il marche.
    Certes la vie comprend la nature et l’homme … Puisse la nature ne pas s’éteindre avant l’homme….
    Comme un regard entre quatre murs, la vie fait défiler ses quatre saisons où le temps demeure et reste le seul atout de l’homme pour perpétuer le témoignage du temps …

JEAN

 

Bon weekend de la Pentecôte à tous et à toutes

12/05/2018

Rechercher tout là où il n’y a rien

Rechercher tout là où il n’y a rien

    Il faut que j’aille chercher le septième esprit …. mon esprit, mon septième esprit.
    Pour localiser quelque chose, un lieu dans l’espace, il faut six coordonnées, pour déterminer une position exacte, plus un septième coordonnée, naturelle qu’est le point de départ, afin de deviner la trajectoire…
    Je pense que pour nôtre conscience, il en est de même. Peut-être vis-à-vis des cieux, les esprits qui nous animent sont au nombre de sept ; six pour diriger et le septième nôtre conscience au coeur des esprits.
    Il ne s’agit là bien-sûr que d’une hypothèse, cependant les esprits propres à la conscience se distingue facilement par leurs familiarités et exercent une certaine influence non négligeable sur la conscience : ils sont, selon moi, ce que l’on pourrait apparenté à des sens humains, mais pour plus de fantaisie, je les qualifie de noms qui leur est propre : le ciel ou les cieux , la terre, le peuple, le roi, et le passé, le futur.
    Ces formes de sens humains apparentante à des sentiments telles que la raison ou la colère, etc…. forment, réunis et comme un bloque, avec nôtre conscience, un sentiment de joie, de bonheur qui en toute harmonie partage et échange une bonne humeur entre nos propres esprits, rendant le réel fort agréable ; une forme d’ivresse naturelle propre à chaque individu.
    Il n’ai pas donné à tout le monde d’être dans l’extase en permanence. Comme un conflit entre esprit externes à notre conscience, il se pourrait qu’une forme de jalousie se produise et ne fractionne cette effervescence.
    Mais l’analyse d’une telle possibilité à fait prendre un cap à mes pensées. Les raisons qui me prêtent à croire en cette théorie, et qui me font réfléchir au sujet, demeurent dans une certaines atteinte de la convivialité entre moi et les esprit afin, en tant que conscience, d’apporter ce souffle de bonheur par le verbe et répondre à leurs attentes en toutes circonstances.
    Deviner leurs souhaits en fonction de leur émotion du moment et accéder à leur requête, autant que possible, et dans la limite du raisonnable.
    Mais me permettre de mieux les connaitre et apprendre à quoi ils ont à faire. Etre une sorte de protecteur déterminé.
    A chaque type de caractère une solution afin de me re-situer au coeur de leurs évènements ; Evènement que je ne vois pas, que j’entends et perçoit parfois.
    Certes la vie de schizo n’est pas toujours évidente et bien des fois difficile à gérer, néanmoins, elle n’en reste pas forcément pauvre mais plutôt enrichissante et variée.
    Peu de schizo qui perçoivent des voix comme moi peuvent analyser et faire face aux désagréments de certaines situations.
    L’écoute et la mémorisation , un passé derrière, prioritaire et de toute importance.
    Comme un savoir qui s’accumule, un bon équilibre mentale et physique est bien-sûr nécessaire afin d’être à la hauteur des attentes des voix, des esprits.
    Chaque bienfait est la solution d’une trace dans le temps, une trace indélébile qui, en quelque sorte bâtit au lieu de détruire …

JEAN

04/05/2018

Le Rêve des étoiles

Pleiades.jpg

Le Rêve des étoiles

    Nous voici sur le chemin de la lumière… il n’y a plus de souffrance, plus de corps, plus de mémoire. Nous voici en un esprit pluriel, dans la lumière, où l’extase règne pour tous.
    Ils sont là, unis pour l’éternité, pour la vie… Il n’y a rien; ni ciel, ni sol, ni horizon.
    C’est dans un déluge de lumière que nos esprit flottent, s’attirent et s’éloignent. Un vide infini comme une caresse des Cieux.
    Nous sommes ce chemin, de la lumière où il nous arrive de voir la vie telle que nous l’avons connue.
    Il n’y a plus de ténèbres, plus de mal, nous sommes les hauteurs des destins des hommes que nous fûmes jadis.
    Nos esprits comme unifiés parcourent et profitent du rêve des étoiles… en musique. Cette même musique universelle et éternelle que nous offre les Cieux.
    Comme scintillant, nous nous distinguons de par nôtre diversité sur ce lieu de bonheur…
    Comme un précieux poème de notes, longues et espacées, nous apportons tous  nôtre touche personnelle.
    Nous sommes ce chemin de la lumière, génératrice de vie. Au confins de l’univers nous apportons la vie, cette vie divine que nous rendons, de par les pensées, les sens, les senteurs, les goûts …
    Le rêve des étoiles n’est fait que de béatitudes, d’ivresse et de ravissement. Nous ne sommes que les hôtes de ces lieux, car nous avons été choisi.
    Mais c’est sans hésitation que nous donnons cet émerveillement là où la vie s’est posée…
    Nous voici dans la lumière, immortels et bienveillants où le temps n’est plus là, et n’a pas d’importance.
    Nous entendons, les sons, du passé, du présent, du futur. Nous sommes les porteurs de lumière aux esprits mortel de ce monde.
    Un jour, nous serons tous dans la lumière… un jour nous serons tous dans le monde. Un jour prisé et plein d’espoir, de musique céleste et de vie…
    Nos existence ne sont que des chemins croisés, notre sort est de célébrer …

JEAN



 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique