Journal d'un Schizophrène 

1NANJE
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/07/2018

Schizo, mais pas que...

Schizo, mais pas que...

    Schizo je suis, schizo je resterais ! Je préfère être schizo qu’être écrivain ou câbleur, chômeur ou ingénieur !
    Il y a bien plus de possibilité d’éventail d’idées lorsque l’on est schizo que dans tout autre cas de figure. La schizophrénie, ou ces dangereuses bébête pleines d’astuces, est la seule maladie dont j’accepte la responsabilité.
    En effet, je ne tombe plus malade d’autre maladie grâce à la schizophrénie ! Pour des débuts difficiles, de nos jours, c’est-à-dire maintenant, je crois en la schizophrénie, elle est mon Dieu, mon ange, elle est comme une haute responsabilité qui pèse sur mes fragiles épaules.
    Entendre à bien plus d’avantages que l’on croit ! Car, jouer, distraire, s’amuser, rigoler, faire l’insolent, répondre … à la question, sont tout çà le lot d’un quotidien ma foi inexorable , et pas si désagréable qu’il n’y parait, au sens où s’avoir qui on est et ce que l’on peut reste un jeu d’épreuves de chaque jour.
    Oh bien-sûr, tous les schizos sont différents et tous ne profitent pas de la même manière de ce don ou anomalie médicalement reconnue. Pour ma part, être schizo c’est comme être dans des études de polytechnique ; Un tout qui fait parti de moi, un échantillon de chaque chose pour celui qui sait écouter. Car au début, être schizo c’est avant tout écouter ; mais il n’y a pas de mal à faire plaisir en répondant.
    Voir le côté pédagogique de cette situation et participer à ce mouvement de haute voltige n’est pas discourtois.
    Dans son petit monde restreint, le schizophrène s’ouvre à un monde dont on ignorait l’existence.
    Il se peut que le schizo rejette le réel, cependant son rôle, en porte-à-faux entre deux monde, il apporte ses couleurs à la vie.
    Mais il préfère ( moi à la troisième personne du singulier ) entendre, être schizo qu’écrivain… bon nombre de personnes écrivent, elles ne sont pas écrivains pour autant. Bon nombre de personnes cuisinent, elles ne sont pas cuisiniers pour autant ….
    Garder les idées claires et entretenir sa mémoire pour que le ressenti du phénomène soit agréable, pour qu’il ne soit plus une épreuve de force chaque jour.
    Je suis sûr qu’il n’y a pas besoin d’être schizo en rémission pour se sentir bien et cultivé, et instruit grâce aux voix, même si en d’autres termes cela pourrait s’apparenter à un état de pleine conscience dont n’importe qui peut atteindre, ce petit plus d’irréel … comme un ange toujours près de soit, fidèle et fier.
    Cependant je ne connais personne qui médite au point d’avoir cet état de pleine conscience et qui entend ses idées, alors je ne peut demander  s’il entend des voix, en état de pleine conscience.
    Je ne suis peut-être pas le seul dans ce cas, une logique à toutes épreuves, mais je ne prétends pas avoir la science infuse, je m’inspire d’un savoir dont j’ignore tout. Des miettes de savoir et mon imaginaire fait le reste ; le mien et celui des voix (d’esprits).
    Schizo je suis, schizo je préfère être ; même si les priorités des gens normaux ne se limitent pas à un petit monde restreint mais nécessitent bien plus au cours de leur vie, pour moi je ne suis qu’un pauvre petit schizo heureux et c’est déjà pas mal !

JEAN

Les Eclaireurs

Les Eclaireurs

    Je n’ai pas de mère, je n’ai pas de père, ni famille mais mes cousins se comptent par millier. Je n’avait pas de nom non plus … car je suis un clone.
    J’ai été affecté à la défense et la survie des habitants de la planète Zantos dans le quart sud de la troisième galaxie connue.
    Je suis militaire et en mission pour les Maîtres du Portail.
    Nous arrivons en éclaireurs sur les coordonnées que le peuple de Zantos a négocié à des marchants de passage. La planète où je suis né n’existe plus, une bien longue histoire, et beaucoup d’explorateurs ne reviennent pas de leur expédition.
    Mais en ce qui nous concerne, moi et mon équipage, les témoignages et la confiance mise entre les mains des Maîtres, je suis sûr de moi.
    Comme beaucoup de clone dans les galaxies conquises, je suis le fruit de hautes études autorisées des Maîtres qui dans leur grand conseil, leur assemblée de sages, maitrisent un savoir toujours plus grand.
    Je m’appelle Philibert 1-21-ZP9 et me voilà en vu d’une planète qui semble habitable. Je lance la mise en orbite pour un balayage et une analyse afin que l’équipe de survie se guide aux coordonnées indiqués par les marchants pour ne pas déranger la faune et la flore local.
    Un désert où tout est à bâtir mais peu de vie. Les continents, l’air, la présence de carbone, seule une vie sauvage peuple certaines parties de ce globe.
    Une jeune étoile sur lequel nous nous appuyâmes pour nous guider dans la galaxie trois.
    Mon rôle envoyer un message de confirmation à Zantos, le payement peut être effectué. La véracité de leur dires renforce un peu plus, et nos lien avec eux, et leur réputation d’explorateurs.
    Car en ces temps, les plus grandes richesses ne sont plus l’or, bien qu’il en faille pour construire un vaisseau, ni les pierre précieuses mais les nouveaux monde habitables où certaines anciennes civilisations espèrent pouvoir habiter lorsque leur étoile sera en fin de vie, et la survie reste à leur yeux une priorité pour leur peuple.
    Mesures et analyses confirmées par l’équipe d’exploration…

    - Oui mon général, des marchants fiables et une issue pour Zantos qui se meurt. De plus mon rapport mentionnera trois astéroïdes qui pourraient faire l’objet d’escale, où une base de ravitaillement pourrait être implanté.
    Notre expédition fut suivi de près par la base de ravitaillement de Noka 732 à deux brassées de notre trajectoire central, à mi distance.
    - Vous nous confirmez toutes ces mesures et les résultats de la télémétrie…
    - Tout à fait mon général mais si je puis me permettre, il faudra contacter les Maîtres pour les remercier et , a-t-on pensé à baptiser cette nouvelle planète?…
    - Nous nous y affairerons 1-21-ZP9 …. dit Philibert ; bon travail Commandant Philibert vous êtes promu. Terminé

    Le portail ouvert, les bâtisseur ne tardèrent pas et déjà, nous faisons l’objet de troc. La demande en eau est très grande. Eau de source de qualité par rapport à l’eau synthétique que l’on trouve dans les escales….
    Philibert, clone mais pas que, pour le journal de bord. Entré des coordonnées, positions en date du 28 Juin du 8eme cycle 3eme décade.

JEAN

10:56 Publié dans Nouvelle, Récit, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

01/07/2018

Je t'ouvre la porte du néant...

vision homme02.jpg

jean

bon dimanche

 

Plus Amer que la Mort est la Haine.

Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique