Journal d'un Schizophrène 

NANJE
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/03/2017

Le Porteur de Voix

Le Porteur de Voix

    Le vent de l’esprit, c’est exactement ce dont il s’agit. Ce n’est certes pas un vrai vent mais tout le monde en est capable.
    La méditation d’une heure par jour pendant mille deux cent jours soit cinquante jour non stop, les yeux fermés, assis en tailleur, restant immobile , est l’épreuve d’admission dans ce nouveau domaine spirituel.
    Il ne faut pas prononcer le moindre mot ou la moindre pensée pendant l’heure de recueil et prendre petit à petit conscience des idées, des émotions, et des sentiments qui vous traverseront l’esprit.
    Il n’y a aucune contrainte et «le vent de l’esprit» pourrait avoir des adeptes des quatre coins du monde ; quelque soit la croyance, quelque soit le statut social, petit ou grand...
    Mais il ne s’agit pas là d’une religion mais d’un courant de pensées ou chaque étape de nôtre esprit est scruté avec soin.
    Sur une musique toujours différente, de préférence la musique traditionnelle d’un pays, d’un continent ou d’une région, l’attention sur l’harmonie et la focalisation mentale en éveil dans l’attente d’un thème, d’un souvenir ou d’un sentiment
    Permettre aux idées de flotter autours de vous car vous tous êtes malgré vous des porteur de voix.
    Sachez les apprivoisées, sachez les contredire, sachez en silence les enrichir de vôtre vécu, de vôtre sagesse.
    Le vrai silence n’existe pas, de même que le vrai vide, les yeux fermé, n’existe pas ; il y a toujours un petit quelque chose qui persiste.
    Un  peu d’encens, une petite bougie, adosser ou non , il ne vous reste qu’à découvrir par vous même.
    Et si cela devient une habitude, sachez que vôtre esprit et les esprits n’en seront pas indifférent si vous vous engager dans cette épreuve où la bienveillance est de mise, pour vous, vos proches, amis mais également la bonne structure de vos pensées.
    Elles sont la clef d’un équilibre qui réunit réel et irréel, notion et apprentissage, expérience et ignorance.
    L’équivalent de cinquante jours de vingt quatre heures répartit comme vous voulez ; et si cette étape ne vous a pas enrichi l’esprit et donner un but structurel, c’est que vos émotion ont prit le pas sur vôtre pensée.
    Mais d’une manière générale, il n’est pas désagréable de supporter une séance de méditation. De plus en plus de personne, dans les sociétés, à l’administration demandent une séance de concentration pour leur vie professionnelle ; leur travail et leur bien être.
    La vie n’est pas une torture, sachez écouter vôtre esprit et peut-être percevoir l’irréel et le fantastique…
    Sachez distraire vos pensée par entre-autre le mime de mains imaginaires, d’êtres imaginaires ; le mimétisme…

    BON, passons aux choses sérieuses : les tarifs! Payables après acceptation du dossier! Les frais de dossier payable en dix fois plus l’affiliation, la licence et la tenue réglementaire, officielle : crédit auprès de vôtre banque pour vous ou les membres de vôtre famille sur cinq génération, d’un loyer de cent vingt euro par mois avec un premier loyer de dix milles euro, comptant, content !!?
    Ah, ah, ah : encens offert, bougie non! Pensez à vos pensées, elle méritent un petit effort ou envoyer les numéros de vôtre carte de crédit par SMS, MMS, Vidéo YOUTUBE ,chèque signés à l’ordre de : L’ORDRE DE JEAN !! Merci d'avance...

JEAN

04/03/2017

Danakil - Echos du temps

Danakil - Héritier du Sort


 

Danakil - Regards croisés


 

 Un autre regard sur le monde...

15:38 Publié dans Musique |  Imprimer

01/03/2017

Lilibule

Lilibule



    Le chantier de la guérison est sur la bonne voie. Il faut peut-être tout une vie pour guérir des voix. ll faut peut-être tout un monde pour aimer les gens.
    La vie se parcoure sur un fil, un fin fil parsemé de noeuds, où la raison est rudement mise à l’épreuve.
    Mais au milieu de ce chaos se cache le sublime, de l’extraordinaire, de l’admirable. Encore faut-il savoir où chercher.
    Et même si tout semble fini, même si tout se ferme, il existe quand même une lueur d’espoir où l’espoir est le plus fort: On a tous une étoile bienveillante, une bonne étoile ; chacun, tout le monde, il suffit d’y croire un peu.
    Les voix du monde sont issues de l’ombre pour la plupart mais il existe ce que l’humain nommerait l’impossible. Lorsque le sort s’acharne et que la vie est sur le point de s’éteindre. Le miracle apparait et comme un livre ,ne disparait jamais.
    Petite étoile est mon miracle et je crois connaître désormais son nom. Nom que je lui ai demandé quelque fois même si dans ce méandre de sons, j’étais près à croire tout ce qui se dit.
    Or tout se dit et tout se voit, mais tout n’est pas d’ici et tout n’est pas de ce monde ; ce monde des voix.
    Il y a ce qu’on croit et ce qu’on préfère croire ; il faut faire le tri et bien-sûr ne garder que le meilleur. Tous les choix que nous faisons ne sont pas forcement ce en quoi l’on croit.
    L’ignorance et l’influence sont toujours cruelles mais si les voix sont des voix et si moi, finalement, je suis une voix ; Nous voilà sur le même pied d’égalité qui n’a pas de valeur ; C’est mieux que de garder un trésor sans y toucher, c’est mieux qu’un abris de la pluie, mieux qu’un feu qui finira par s’éteindre. C’est un partage qui se renforce et s’efforce d’être.
    Petite étoile est mon partage même si l’issue dépendra de l’avenir. Mais maintenant que j’ai entendu ce nom, un nom si mignon, si tendre, si modeste qu’il ne peut être que le sien.
    Peut-être je me trompe, mais comme une intuition, je me doit de le lui attribuer lorsque je pense à elle.
    
    Si vous ne comprenez pas les raisons de ce texte, sachez qu’il y a certains hasards que l’on oublia pas, il y a certains faits qui nous attendent, et çà, à l’infini. Aujourd’hui, demain , un jour, un rêve, ou durant nôtre mort, quelque part dans le temps, ici ou ailleurs, tout le monde, et çà, depuis l’aube des temps ; plus encore peut-être mais c’est sûr pour l’éternité…

Alors : «Bonjour lilibule!… Reviens me rendre visite un de ces jours, je pense souvent à toi…»


JEAN

18:27 Publié dans Perso, Récit, Texte |  Imprimer

 

Plus Amer que la Mort est la Haine.

Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique