Journal d'un Schizophrène 

1NANJE
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/01/2018

Ma vie de chien

Ma vie de chien

    Je ne vais pas vous raconter ma vie ; il s’agit là d’un concept ,que je pense unique. Celui de la vie d’un clochard mis en scène pour le théâtre, surtout pour ses bons côté ; ses journées, son chien qui se repose auprès de lui, son caddie, son sac de couchage mais aussi ses rencontres, comme ,le don d’un passant ou la police qui veut le faire partir, le SAMU social qui lui propose un hébergement pour la nuit, un bol de soupe, un vin chaud et ses argument pour ne pas y aller ; son chien dressé qui sur scène, en un mot, hurlerait à la lune dans un moment de faiblesse.
    Bref une vie dans la rue avec ses anecdotes, ses surprises, ses joies et ses peines, ses bagarres etc… Une vie difficile où la plupart du temps la maladie s’installe et isole encore plus les individus.
    Une mise en scène pour pièce de théâtre aux multiples acteurs de la vie d’un sans domicile , dans ses temps forts et dans ses faiblesses.
    Un jeu de recherche d’anecdotes de la rue, où l’histoire vraie puise tout son sens là où elle se trouve, avec de vrais comédiens.
    Et où le personnage principal pense tout haut, pense certaines fois tout haut tout seul, parle à son chien, et où le hasard des rencontre, des associations ou des bénévoles apportent, assez souvent, soulagement et chaleur humaine.
    Car le mental, mis à rude épreuve, l’homme et son chien traversent le temps sans prendre garde et souffre d’un silence caché.
    Ce titre a surement déjà  dû être utilisé, cependant l’année du chien  dans les signe s astrologique chinois et avec un animal de compagnie mis en scène afin de toucher et émouvoir un publique qui ne connaîtra jamais la situation ou la     vie d’homme et de femmes méconnues parfois avec des enfants, le concept d’une pièce de théâtre à étudier et à faire connaître pour un publique peut-être demandeur et curieux où la vie ne se gagne pas toujours …!

JEAN

Le Maître des Symphonies

Le Maître des Symphonies

    Au moyen-âge fut inventé par un moine la partition de musique. Ce concept merveilleux se répandit, et un homme, un comte en fit son instrument de mesure ; il écrivit nombres de partition de musique connus et moins connus, avec des sonorités adaptés aux instruments de musiques de l’époque.
    Ce sera de retour d’un long voyage pour présenter ses oeuvres qui lui vint La symphonie. De la première croche jusqu'au dernier soupire. Une musique qu’il écrivit en pas moins de deux ans.  La récente invention de la partition lui conféra une plus large écoute théorique.
    Mais lors de sa représentation, ce fut un échec, un fiasco .Seul une poignée de spectateur purent percevoir, dans un méandre de sonorité,  l’ensemble d’une oeuvre unique mais trop complexe pour les gens communs.
    Oublié de tous , ses oeuvre restèrent dans les archives d’une Abbey pendant près de deux siècles. Le hasard fit ressurgir ces partition d’antan afin d’être décortiquées par l’un des premiers maestro, un compositeur qui retranscrit le chef-d’oeuvre et y perçu plusieurs oeuvres en une.
    Ayant parcouru les manuscrits, il s’essaya à répartir les thèmes ; C’est avec son maître qu’ils réécrivirent cinq symphonies d’une finesse exceptionnelle mais dont les instruments de l’époque n’étaient guère adapter à ce type de mouvement musical.
    Les cinq symphonies, à l’origine unies, furent distribuer à des maîtres dans le domaine, aux quatre coins de l’ancien continent.
    Des retranscription uniques mais nécessitant une oreille absolue, rare et subtile.
    Les symphonies disparurent mais les oeuvres réapparurent comme par magie , par transmission de pensées chez des compositeurs de génie; dans les cités des musiciens bien plus tard.
    L’oeuvre original ne fut jamais joué dans son ensemble mais on retrouve au fil du temps des accords et des thèmes ,chez certains compositeurs, qui restent fidèle au recueil originel…

JEAN

15/01/2018

La Symphonie de L’Orgue

La Symphonie de L’Orgue

    Il n’y a des orgues que dans les églises. C’est un instrument sacré, pour les musiques religieuses. Les plus belles chorales, les plus belles symphonie se jouent dans les églises et sont accessible à tous.
    Là où il y a une église, en général, il y a un grand orgue.
    Mais imaginons le concept d’un orgue dans une salle de concert ; Un grand orchestre symphonique, plus de dix mille places assises dans la fosse, trois balcons de deux cent places et une centaine de loges de part et d’autre de la salle, et bien-sûr un orgue .
    Mais un orgue un peu spécial car faisant partie de l’orchestre, face au spectateur ayant tout un pan de mur à sa disposition mais également un jeu pneumatique aux sorties réparties dans la salle. La salle entière est un orgue sacré qui jouerait ou qui accompagnerait mouvements de symphonies et autres solistes.
    Un orchestre complet s’imprégnant des alternances de l’orgue.
    Des orchestres modernes aux sonorités des plus baroque, un éventail de composition retravaillées pour une telle disposition ; pour le plaisir des oreilles et des spectateurs. Une grande salle, qui pour un concept ne serait pas unique mais disposé selon les préférences, les gout, réparti dans des hauts lieux prestigieux, dans les villes du monde entier.
    Ne serait-ce que pour faire apprécier la musique à orchestre et écouter la douceur, l’élégance, ce chant sacré que sont les sonorités d’un orgue, dont surement , peu connaisse et apprécierait sous ce nouveau jour, dans cette version acoustique pour le plaisir des sens.
    Un jeu de sonorité qui en enchanterait plus d’un où une vieille mécanique d’antan retrouverait une nouvelle jeunesse ; la musique  classique, mêlée à l’orgue…

JEAN

Interrogatif

Interrogatif

    Etre curieux, ça vous plait…? L’enfant reste toute son enfance un éternel curieux. Cependant la curiosité, est-ce mal…? Chez l’adulte, ou les grands enfants?…
    Je me sens curieux. De tout ce que j’écrirais, de tout ce que les voix animent dans ce méandre spatial qu’est mon esprit ! En fait, je me doit d’être curieux, interrogatif . Me poser la question, être sur le quivive vis-à-vis des voix qui m’apportent bien plus que ce que je leur donne.
    Etre «interrogatif», me remettre en question, sur toute chose qui , existait, existe et existera. Ma notion de créativité dépend avant tout de mon état «interrogatif».
    Est-vous interrogatif?… Où chaque interrogation amène des hypothèses, et où la logique fait le trie ; la croyance découle certaines fois d’hypothèses des plus logiques, qui chez le schizo reste un «murmure» car tout n’est pas bon à dire et car tout n’est pas vérifiable.
    Sauf si le schizo est bien entouré ; d’une culture grandissante, les secrets du schizo reste et peut-être resterons sur des petits papiers, des penses bêtes, des mémo ou dans sa mémoire pour le reste de sa vie.
    Mais pas avec moi ; vous savez bien que , pour moi, le partage est une passion…!

    Etre interrogatif : ce n’est pas avoir réponse à tout, et imposer. C’est soumettre, partager, parfois offrir, les idées sur un sujet telles qu’on les ressent.     Etre interrogatif, c’est savoir applaudir les autres qui savent où leur intuition est une aubaine … Etre interrogatif, pour soit ou pour les autre ; peut-être apporter des réponses lorsqu’il le faut, être à l’écoute et être en partage…!
    Je suis interrogatif, donc j’écris, donc je réfléchis ; pas parce qu’on me le demande mais parce que j’en ai envie .

JEAN

Le Repos Eternel

Le Repos Eternel

    Je ne sais pas ce qu’est la vie après la mort. Les voix n’en ont jamais fait allusion. Qui sait, de nos jours, ce qu’est l’inconscient de l’esprit  chez l’homme.
    A l’époque, j’étais jeune et je n’étais pas schizophrène ; je regardais mes films entre deux boulots, et c’est au travers de mes VHS que j’entendis «le repos éternel» : la mort où Dieu apportait ce repos pour l’esprit, au travers de films Américain.
    Je n’avais aucune notion de religion ou d’une quelconque croyance, et je ne me projetais pas vers la fin de ma vie. J’étais jeune, insouciant et pour moi, à l’époque, le repos éternel étais une chose naturelle : la vie et la mort sont plus que liés.
    Mais si pour certains le repos éternel est la seule réponse des Cieux, lorsque l’on meurt.
    Est-ce la foi qui anime cette solution pour les Américains au travers de leurs films quant à leurs convictions …
    Je suis peut-être, peut-être moins, à la moitié de ma vie et j’ai passé la moitié de mon temps à chercher du travail et je pense, depuis ma schizophrénie , passé le reste de mon temps à me reposer, chez moi.
    Le repos éternel, pour une vie bien rempli, mais le repos éternel pour une vie de repos…??!
    Je pense que le seigneur nous laisse le choix dans nôtre entrée dans les Cieux, à savoir d’une part la surprise que d’avoir franchi l’inconscient laissant son corps sur terre, loué par le Seigneur, d’autre part une aclimatation en ces nouveaux lieux ainsi qu’un libre arbitre qui nous est toujours propre.
    Je pense que seuls ceux qui en font la demande obtiennent le repos éternel. Quant à ceux qui passent par le purgatoire, cela doit être une autre affaire.
    Mais si le pardon est accordé, l’éternité s’offre à l’esprit comme l’amour de Dieu s’offre à la vie.

JEAN

14/01/2018

Le Peuplement des Cieux

Le Peuplement des Cieux

    Eve et Adam, j’y crois pas trop!… Je me demande ce qu’en penserait Lucy de cette légende?!
    D’une manière générale , les légendes racontent ce qu’elles veulent et si des gens y croient, tant mieux pour eux!??
    Mais comment imaginer l’impensable autre qu’avec une approche logique et plus concrète.
    Si nôtre monde tourne sur lui-même, les cieux également doivent effectuer une rotation hypothétique afin d’accueillir et de répartir, et de différencier générations après générations ,peut-être…
    Où le cycle des réincarnations doit alléger le fardeau de Dieu…
    Mais il n’empêche que pour les hommes , il y a bien fallu un commencement…
    Peut-être Dieu poussa un crie assimilable à celui de la joie pour les premiers hommes ; des hommes singes ou de grands singes, sortis du règne animal telle Lucy, pour les accueillir et apaiser leurs craintes après leur trépas.
    Cycle après cycle, et époques après époques, Dieu fit place aux hommes auprès de lui. Est-ce peut-être ainsi le peuplement des Cieux, différenciant l’homme de l’animal?…
    Qu’en est-il pour les plantes, la flore et la faune? Un arbre qui meurt a-t-il sa place dans les Cieux?… Les animaux ont-ils leur paradis qui leur est réservé … sont-ils parmi les hommes? Les premiers hommes différencié par Dieu de l’animal, ont surement suivit la voie de la réincarnation et leur passage dans les Cieux a peut-être du être une vraie épreuve.
    Dieu les a aimé et les aime encore… peut-être en a-t-il fait une sorte d’assemblée : Les anciens. Il doit les voir sous une forme rare : des anges. Est-ce vraisemblable…? Est-ce plausible…??
    Pour ma part, les Cieux ont toujours existé mais est-ce pensable qu’il y ait eu un commencement avec les hommes? Ou les Cieux ont toujours été peuplé comme Dieu l’aurait voulu, l’aurait imaginé?
    La volonté et l’imagination du Seigneur doivent certainement dépasser tout ce que l’homme peut croire ou penser …!

JEAN

D’Une Simple Manière

D’Une Simple Manière

    Que vaut-il mieux être : une victime ou un accusé … Plaignant ou suspect ??? … Sportif ou alcoolique?… Végétarien et hétéro …? Je me larmoie de voir enfin à quoi ressemble une femme sur mes paquets de cigarette.
    Moi , je fume …je ne dis pas qu’il faut fumer, je fume, c’est un passe temps ; comme vous l’avez remarqué, j’ai du temps.
    Alors photographie décadentes sur nos paquets de tabac… Je pense qu’il faut un juste équilibre en répandant ce type d’avertissement dissuasif : Sur les alcools, des images chocs d’alcooliques dépendants et tout un vaste ensemble également dissuasif avec des images de la sécurité routière, ou l’alcool au volant.
    Mais pas que l’alcool : il y a aussi le «bio», j’y reviendrais, et bien d’autres domaines où la prévention  devrait faire l’oeuvre d’une campagne de dissuasion.
    Des images chocs de photographies journalistes près des écoles afin de se rendre bien compte, pour les enfants, du risque de s’éloigner de leurs parents.
    Ne pas acheter «bio», et ses conséquences médicales pour la santé, la santé du consommateur avec encore des images chocs médicales ; les cas exceptionnel dans les hôpitaux ou l’horreur prend subitement sa place dans les consciences.
    Mais aussi la santé de nôtre planète, l’environnement et la pollution d’acheter industriel. Les dangers d’expansion des industries , sources de pollution, toujours avec des images chocs pour dissuader les consommateurs de s’aventurer dans ces impasses écologiques.
    La surconsommation avec des images chocs de nôtre planète qui se meurt, face à la demande d’énergie dû à une consommation excéssives et complètement obsolète mentant en danger l’essence même  de nôtre subsistance.
    Et bien sur , images chocs sous-titré ainsi que leurs statistiques des politiques engagés pour la république démocratique dans leurs secrets les plus intimes.

    D’une simple manière, mettons carte sur table quant aux dangers qui nous guettent, connu ou dissimulé, vis-à-vis des citoyens ; augmentons tous les prix de ces produits nocifs et cessons les sermons…sur tout le monde devrait être gentil , tout le monde, il est beau, ça n’existera jamais çà car il faut de tout pour faire un monde … Campagne , études de nocivité et taxations!!

JEAN

13/01/2018

Projet Expansion

Projet Expansion

    Je me suis fait quelques petites réflexions ; d’une part la limite de la vitesse de la lumière et d’autre part deux points ,identiques et complémentaires, dans l’univers irrémédiablement attiré l’un vers l’autre …
    Je me suis imaginé une propulsion de manière exponentiel de la trajectoire d’un photon. Est il possible de chargé un photon en alternance, positivement et négativement ou un groupe de photon. Je dis un photon quelque peu au hasard car il s’agirait de créer deux points identique distancé , éparpillé dans l’univers.
    Ce n’est autre qu’une hypothèse de replis de l’espace que j’ai en tête, et pour ce faire, imaginons deux points ; un ici en orbite de la terre, (un point de la taille d’une ville moyenne) où son double, identique serait propulsé à l’autre bout de la galaxie et par un procédé logique, l’espace se replierait permettant une ouverture vers l’inconnu.
    S’appuyant sur le magnétisme attractif galactique, une version universelle s’appuierait sur la constante expansion de l’univers.
    Ce lien qui, entre deux points(point A ; point A) ,permet d’éloigné suffisamment les deux point l’un de l’autre suivant dans sa totalité de masse, jouerait un rôle de référencement.
    Peut-être au point où l’homme maîtriserait son univers et choisirait entre expansion , pour l’allé et contraction, pour le retour.
    Simple idée purement hypothétique .Bien sur le facteur «champs libre» entrerait en compte mais le but étant d’aller chercher loin, au besoin d’une attraction magnétique, un lieu dans l’univers, ou d’abord la galaxie afin d’y insuffler l’énergie nécessaire au replie de l’espace temps.
    Nôtre espace ainsi replié , l’envoie de sonde et même de stations en attendant un éventuel navire. Le choix de propulser, d’accélérer la vitesse d’un photon afin d’être rapidement à distance dans l’espace, d’un je ne sais quoi une sorte de ionification propulsée qui s’éloignerait et deux point A identique en tout sens afin d’obtenir un trajectoire dite propre et de créer un sorte de fenêtre, un ouverture spatial et de s’appuyer sur des liens magnétique pour permettre aux deux point, (par un précédé comme une fusion) de rester lié et irrémédiablement attiré l’un vers l’autre.
    Encore faudrait-il avoir les outils nécessaire à un tel projet ; les calcules et la connaissance indispensable mais surtout, encore et toujours, et surement, l’énergie suffisante…
    Une ionification propulsée en un lieu précis à l’autre bout de l’univers et qui «grandirait» simultanément, de part et d’autre afin que leurs états, d’un bout à l’autre soit attiré pour finalement formé qu’une et une seule fenêtre spatiale. Un sorte de vortex spatial pour aller au delà des limites actuelles.
     Une sorte de combinaisons ionique ou amas photonique qui s’appuierait sur des trajectoires magnétique déjà existantes, en ce qui concerne la galaxie ; puis l’expansion de l’univers, dans son volume choisissant sa contraction pour un trajet retour ; mais cela n’est qu’une simple supposition, une logique approximative ou le bon sens dans un domaine totalement inconnu.
    Ce genre de théorie ne se voit, d’habitude, qu’au cinéma et n’a jamais fait l’objet d’une réflexion aérospatiale et scientifique, car pour l’heur reste du domaine de l’inconnu…

    Une idée, rien qu’une idée. Ni plus ni moins !! Qui n’a pas rêvé d’apporter sa pierre à l’édifice?… Qui n’a pas encore rêvé de l’espace et du cosmos? C’est un rêve d’enfant bien-sûr mais j’espère qu’il vous aura plus à défaut d’être réalisable à nôtre époque …

JEAN

17:52 Publié dans Concept, Récit, Rêve, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

12/01/2018

Association tous un Don de Jean

Association tous un Don de Jean

    Cette association est une association comme il y en a tant , alors pourquoi pas la mienne ; le vrai titre, c’est tous un don Pour Jean ;
    Si le monde entier verse un euro à l’association même si c’est un an de salaire pour certains ou même si c’est assez difficile, faites cet effort et on pourra, vous pourriez dire qu’il y a un pauvre de moins dans le monde …
    Quoi ?! Des association qui réclame des lègues et des dons , il en pousse comme des champignons chaque jours : Jean est très malade. La schizophrénie le ronge à petit feu et il en a plus pour très longtemps et il est pauvre. Même si vous ou la science n’arrive pas à guérir sa maladie incurable, pensez comme il souffre chaque jour.
    Et çà depuis longtemps ; alors il serait content d’être riche un jour.
    Et ce jour arrive; faites un don à l’association tous un don pour Jean !!! Qui sait peut-être, pour vous, un jour en faisant ce don vous aurez vous même un don de Jean… Jean se meure.
    Il laissera derrière lui son talent son oeuvre ; n’aimeriez vous pas avoir un don de Jean …
    Alors faites un don à l’association pour rechercher des schizophrène et des schizophrénie, en pagaille, à la pèle.
    Soyez généreux, personne ne vous en voudra : Association tous un don pour Jean ,le site sans arnaque.
    Pas grand chose : un euro…. ça y est vous m’avez convaincu : tous un don pour jean : débarrassez vous de vôtre argent. Soyez réfléchi , on a besoin de rien quand on fait l’ultime voyage … et jean veut voyager, il veut découvrir ce qu’il lui manque, permettez lui au moins de vivre en son temps ; moderne et consommables…
    
    Merci d’avance pour lui.!!

JEAN

14:55 Publié dans Humour, Perso, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

La Flûte Bon-marché

La Flûte Bon-marché

    Ce texte est un épisode commenté du film biopic «Amadeus» où après la première représentation devant le roi d’Autriche, Mozart est désemparé par celui-ci.
    - Voyez vous Mozart l’oreille humaine n’est capable d’entendre qu’une certaine quantité de notes … Vôtre oeuvre est nouvelle, bien qu’elle contienne un peu trop de notes ; un léger élagage et le tout sera parfait …
    - Cette élagage est de quelle ampleur vôtre majesté …

    «Pan pe pe pi pan pe pe pi mais pan … pan … pan» il y a trop de notes ; TROP de notes … c’est bien mais …
    Les italiens, musicalement des crétins
    La flûte enchanté … non !! Des siècles d’histoire nous ont appris les méfaits des enchanteurs et des sorcières. Nous les avons chassé…
    La flûte …bon-marché serait plus approprié à connotation moins révolutionnaire, vous devez savoir combien, à la cour, nous détestons les révolutionnaires ; et n’oubliez pas : pas trop de notes …
    Simplifiez le tout à l’échelle humaine pour vos représentation future .
    Rappelez vous ! pas «pan pe pe pi pan» mais pan … pan …ce sera plus harmonieux à mon goût….
    N4êtes vous pas d’accord Chambélan ? Compositeur de la cour ?? Vous voyez l’avis est unanime … Reste à soumettre vos feuillet à nôtre commission et le tour sera joué …

    «Je suis désemparé consterné» «atroffié, sous estimé, frapper en mon coeur et mon sang(j’en rajoute) consumé par une bande de chieur de marbre ; me voici meurtri en mon âme …

    Je ne sais pas si le film se base sur d’anciens journaux personnel d’époque mais pour un génie comme Mozart cela devait être difficile d’avoir à se rabaisser à leur niveau, la cour, pour rentrer dans leur estime.
    Cependant Mozart reste Mozart et jusqu’à nos jours , personne n’oubliera ses oeuvres à lui et celle de bien d’autres…!

JEAN

14:35 Publié dans Film, Humour, Nouvelle, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

 

Plus Amer que la Mort est la Haine.

Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique