Journal d'un Schizophrène 

1NANJE 100L
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/10/2018

La Forteresse de Palanse

La Forteresse de Palanse

    Il est des contrés où nul soldat n’y a mis les pieds, des lieux inexplorés par les monarques de l’histoire. Un endroit riche en verdure avec de nombreuses sources où seuls les ermites vivent reclus …
    Mais un jour, un enfant, dans la forêt profonde, porte un livre dont il prend grand soin.
    Il marche entre les arbres mais un éclaireur d’un seigneur l’a aperçu. Il arrive près de ce qui ressemble à une immense forteresse.
    L’enfant frappe à la porte de cet bâtisse et un vieil homme barbu en sort quelques instants après.

    - Alors mon petit ?! Ce livre t’a plus … il est original, n’est-ce pas ?!
    - Oui grand sage … je l’ai beaucoup aimé.

    Le garçon s’en va avec un autre livre sous le bras et repart dans la forêt.
    Quelques instants plus tard, des soldats en arme s’approche de la bâtisse….

    - Abattez moi moi cet arbre, il servira de bélier.
    - Il n’y a point de pont levis, ni douves
    - Qu’importe, cette forteresse n’apparait sur aucune carte ….
    - Au nom du roi, ouvrez … enfoncez la porte
    - A la une , à la deux, à la trois !! Oh hisse, oh hisse …. et …
    - Du calme messieurs, la porte vous est grande ouverte…
    - Où sont tes gardes vieil homme, apprend d’une part que nous sommes des seigneurs et d’autre part que le roi désir unifier ses territoire pour son royaume… à qui appartient ce château …??
    Fouillez partout et … brûler tout …
    - Non!! mes seigneurs, il n’y a que des livres ici … les seules pseudo arme sont un atelier d’alchimiste et une forge ….
    - Suis moi ….
    - N’allez pas plus loin, c’est une immense bâtisse construite comme vous le voyez, il y a fort longtemps ; vous risquez de vous perdre …
    - Brûler tout !?!….
    - Non !! Je vous en conjure Noble seigneur, tout vous appartient … ne faite rien que vous regretteriez…!
    Silence !! Pourquoi dis tu que l’on peut s’y perdre ?….
    - C’est … un labyrinthe …
    - Emmenez le et postez une garde à l’entrée…

    Arrivé au comté, l’escorte présenta au fidèle serviteur du roi, le comte, le mage de la forteresse de Palanse. Celui-ci expliqua aux seigneurs accumuler un grand savoir, des quatre coins du monde au travers d’explorateurs qui traversèrent les temps et bien entendu à disposition du roi.
    Ce lieu s’appelle Palanse et il en est le gardien. Le vieil homme cacha scrupuleusement posséder dans sa bibliothèque moult livres de magie, être un mage lui même, et un trésors de schéma de graphique et certaines cartes des océans ramenées par des marins ; il leur donna pour explication  conserver le savoir accessible à tous pour le bien de l’humanité.
    Il décrivit ses livres également comme des livres d’auteurs, des récits, des fables dont les enfants des environs raffolent .
    Le comte, perplexe, libéra le vieil homme et lui octroya des gens de sciences pour protéger le royaume et ainsi satisfaire les désir du roi.
    Commence alors, à leur retour à la forteresse, une complicité avec le mage «Un mage bienveillant ?!…» dit il à ses invités.
    Il partagea un grand savoir d’une science créée par des génies des quatre coins de la planète.
    Des livres de sagesse de la plus haute importance au travers des âges. Mais seul son successeur sait dans ce dédale de couloir où se trouve les livres, les ouvrages de magie.

    - Ce ne sont que des copies mais elles renferment un grand trésors pour ici et …ailleurs!! …. Un temple et un domaine !…

JEAN

18:47 Publié dans Nouvelle, Récit, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

08/10/2018

Manomanne

Manomanne

    Il y a celui qui ne compte que sur lui, ceux qui compte sur les autres, et celui qui ne compte plus ses hasard. Ceux qui aident, ceux qui pense avant tout à eux, à soi, au groupe.
    Mon commandant, «manomanne» est de loin, un mot inventé, et ce en quoi je crois ; mano à mano, de vous à moi, vous auriez confiance en un inconnu.
    Vous lui confiriez votre vie. Moi non !… Jamais !
    «Binomanne» ; être appelés au service militaire comporte un sacré inconvénient. Il faut se choisir un binôme et avoir toute confiance en lui, comme il doit avoir toute confiance en vous.
    Plus de vingt ans après cette épreuve d’écrasement social, je suis devenu méfiant… Et çà c’est pas une autre histoire, c’est ma vie qui s’est joué en faisant confiance aux autres : le résultat je suis fiche «s» ; suspect par les renseignements, je suis dit fragile …!
    Je suis schizo et sans aucun ami, je ne peux compter que sur ma logique de décision et tout ce que me dicte mon coeur.
    Et pour vous commandant, l’armée a-t-elle un coeur… pour vous, pour les soldats ?
    Une vie psychique riche en failles, et une vie, ma vie j’y tiens. Disons que je tiens à la finir naturellement.
    Être en pleine conscience, entendre des voix, c’est devenu naturel et, choisir et peser mes mots, c’est devenu ma pensée continue.
    Mais mes sens peuvent , même vingt ans après, me jouer des tours, car je ne suis pas le seul impliqué dans mon histoire.
    Alors, excusez-moi mais binôme … je préfère la jouer solo et faire ce que bon me semble même si cela dérange …
    Pour une analyse, une mémoire pleine de sens , ce qui se dit, ce qui se fait nécessite une certaine défiance, un doute porté jusqu’à l’essence même de son auteur, son transmetteur et le récepteur que je fais …
    Manomanne, mot inventé, pour signifier, je tiens la main , j’ai la manne et je la garde quoi qu’on en pense… Dieu ou les autres esprits ; en faite tous.
    Je possède un don, le don d’entendre qui ne reflette pas la maladie, un don que je conserverais à vie ; quoi qu’il se passe, quoi qu’il m’arrive, quoi que les gens en pensent. Je ne suis plus un ouvrier de l’industrie, je suis écrivain !…
    Rigueur, réflexion, relater, quoi qu’il se passe autours de moi, quoi qu’il se passe en moi, quoi qu’il advienne des autres et quoi qu’ils leur arrivent…!

JEAN

06/10/2018

Xavier Gravier

Xavier Gravier

    Xavier n’est pas un nom mais un pseudonyme car il n’est pas un homme mais un rêve ; c’est un zigzag mentale dans les pensée, ainsi je l’ai appelé, dans ma mémoire et dans les voix d’esprits.
    Nous avons tous plusieurs esprit propre à notre conscience. Ces esprits parlent entre eux, ils ne sont pas toujours perceptible et, ainsi baptisé, Xavier, le zigzag d’enchainements de notre vécu, de notre mémoire, ou le jeu Chronologien tel que je l’ai défini, s’adonne à toute sorte d’enchainements d’idées, de sentiments, d’émotions dans notre conscience.
    Il me fallait lui attribuer un nom car en cas d’excès, le nommer suffit à calmer ses ardeur au jeu.
    Les esprits sont très joueur, espiègle, de vrai petite canaille, et, lorsqu’ils ne sont pas obscures, ils peuvent être un partage fort agréable de part et d’autre des parties.
    Pourquoi Xavier me demanderiez vous, la réponse est très simple ; lorsque je médite, souvent, les yeux fermés, se forme un «x» dans mon champs de vision et ce «x» est la première lettre du prénom Xavier.
    Et Gravier, il s’agit plus la d’une rime qu’autre chose mais comme du gravier lorsque le jeu du zigzag se fait, cela remue beaucoup de chose en mémoire, et les sentiments des esprits s’en voient également bouleversés.
    Ce petit texte pour dire qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter, chacun chacune enchainent des pensées et discernent, lorsqu’il y a lieu de le faire, ce phénomène afin d’en contrôler son flux, et son ampleur, reste une maitrise d’un mental aléatoire et hasardeux ; surtout lorsque l’on est seul avec ses songes à observer.
    La solitude ne facilite pas la rencontre de ses semblables mais permet une étude approfondie de son soi intérieur à commencer par cette mécanique qu’est le cerveau qui fait de nous des êtres vivants et réfléchis, des humains.

JEAN

 

Plus Amer que la Mort est la Haine.

Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique