Journal d'un Schizophrène 

1NANJE
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

06/11/2017

Dentifrice Cyclodon sevrage tabagique

Dentifrice Cyclo-don sevrage tabagique

    Il existe toute sorte de produit pour le sevrage tabagique ; Du patch, au chewing gum en passant par la cigarette électronique …
    Il m’est venu cette idée où un dentifrice aurait le pouvoir de couper l’envie de fumer. Un dentifrice coloré où la molécule de «coupe envie», dans le même genre que celle pour l’alcool, se répandrait, s’imbiberait aux gencives tout en brossant les dents, nettoyant les dents et, par les gencives, comme une drogues à effet inverse, enverrait une molécule coupe faim, coupe envie dans le cerveau; une sorte d’anesthésiant.
    Différents grades de dentifrice afin de commencer un sevrage ou de le finir. Un cycle de nettoiement car après un brossage, l’envie de fumer se fait moindre.
    Cela n’empêcherait pas de fumer mais cela diminuerait l’envie de consommer du tabac.
    Un couleur comme le vert ou le bleu au dentifrice qui, lorsque le produit à pénétrer les gencives, deviendrait blanc ; peut-être afin de bien se rendre compte de la bonne utilisation, la molécule aurait un effet butoir face à l’envie de tabac, et je pense, pourrait diminuer, avec un peu de volonté et cette molécule, la quantité de cigarette consommer au cours d’une journée.
    De plus il est toujours agréable de sentir sa bouche fraiche et, par conséquent, de ne pas immédiatement fumer une cigarette, surtout lorsque le cerveau exprime une certaine réticence, un certain dégoût pour la fumée.
    Ce dentifrice ne contiendrait pas de nicotine ni goudron mais favorisant la mécanique neuronale pour dissuader l’apport de fumée car c’est passant par la bouche que le dégoût s’installerait le plus , et favoriserait le sevrage.

JEAN

11:29 Publié dans Concept, Plan, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

L’Atelier du Peintre

L’Atelier du Peintre

    C’est après la méditation de dimanche dernier qu’il m’est venue cette idée. Une idée ou une voix un peu naïve car, mon existence assez isolé sur les hauteurs de Cimiez, loin de tout et loin des gens ; mes amies les voix me suggérèrent un radical changement.
    Ceci est leur récit …
    J’aurai continuer de vivre dans le studio de la villa, cependant connaissant Christelle et ses appartement, j’aurai loué son studio en centre ville afin de me mettre à la peinture.
    Cela aurait été mon atelier de peinture. Concevoir mes propre toiles et leur chasses, et, avec un chevalet, me mettre à peindre Nice dans ses rues.
    Mon envie de perfection et d’innovation était très tentante ,cela ne reste qu’un souhait des voix, je le sais bien ; mais j’aurai peint Nice sous un nouveau jour et j’aurai accumulé les oeuvres dans le studio de la rue assaillit.
    Un ordinateur, une table, une imprimante, un appareil photo et me voilà peignant d’après photo au coeur de l’agitation citadine.
    Qui sait, peut-être n’est-ce pas une si mauvaise idée : cela me changerait de ma routine à Cimiez le haut.
    Mais les voix précisèrent , pour romancer le tout, que je n’aurait pas arrêter de fumer. Et la fumée souvent dans mes yeux les années qui défilent , j’aurai peu à peu perdu la vu.
    Mais dans un âge avancé, avec un peu d’aide, je n’aurai pas cessé de peindre : le peintre aveugle, usant de malice et de techniques pour poser sur toile ce que mon imaginaire, carthografiant mon environnement, un peu d’aide pour m’installer mais une épreuve basée sur la mémoire et le besoin de créer.
    Les voix voulaient que je sorte plus plutôt que je m’enferme dans une routine à contre sens.
    Moi, je ne sais pas de quoi est fait l’avenir, je ne suis pas devin …Le peintre aveugle qui peint de mémoire et regorge de finesse.

    Ce n’était pas des mots ni des phrases mais une forme de vision consciente où la tentation de peindre, l’envie se faisait vraiment très  persuasive .
    Je suis comme tout le monde ma volonté a ses limites … Dieu seul sait si ma mission sur terre n’est pas encore achevée. Alors je laisse cette imagination me transporter, entre celui des voix, quelque soit leur nature, ma volonté et mes projets , plus ou moins réaliste.
    De quoi est fait l’avenir? Nul ne le sait alors en attendant je pose ces idées sur papier pour en laisser la trace de leur passage parmi nous …

JEAN

Le Tableau Caché

Le Tableau Caché

    Un concept assez simple qui amuseraient les plus jeunes, où sur une page blanche ou un imprimé, se cacherait petits personnages connus ou tableau de maître.
    Un simple montage photographique recouvert d’une peinture blanche à l’eau ; où avec un simple pinceau imbibé d’eau, l’on ferait ressortir la peinture ou le dessin caché.
    Pour surprendre mais aussi égailler les utilisateurs. Les plus jeune retrouverons leurs personnages préférés là où ils ne l’attendrons pas.
    Une toile vierge, … vierge en apparence où l’on peut livrer son libre imaginaire ou un paquet de feuilles, peut-être format A4, d’où se cache en réalité des oeuvres au montage photographique éblouissant.
    Ou une oeuvre connue qui, avec un petit indice ou un petit jeu de position, se cacherait , ou une fine pellicule de peinture imprimée, à l’eau ,un autre décor, un autre personnage ou des objets désopilant.
    L’intérêt étant de faire connaitre la peinture et le dessin tout en surprenant le consommateur.
    Faire apparaître l’oeuvre définitive et grâce à une palette adaptée, laisser son imaginaire naïf faire le reste.
    On pourrait , par exemple, avoir un tableau de la Joconde qui dissimulerait une tête de Mickey, ou mieux un design personnalisé et une photo familiale où un détail dissimulé, pour un enfant, qui s’amuserait à révéler un gros cadeau offert par ses parents quelque part dans la maison… comme une carte au trésors sous forme de photographie incomplète.

    Le procédé de double impression nécessiterait cependant une imprimante un peu particulière que seul un professionnel pourrait acquérir afin de proposer ces produit perso ou non …

JEAN

10:43 Publié dans Concept, Loisirs, Plan, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

27/10/2017

Chaotic People

Chaotic People

 

Dans le reportage : «l’ennemis intime» sur la schizophrénie, on voit bien les difficultés aux familles d’obtenir un peu d’aide dans le départ de la maladie de leur enfant.

Les différentes étapes du schizophrène et sa multitude de variété . Moi aussi je suis schizophrène mais je ne me reconnais dans aucun de ces cas , du reportage .

Mon infirmier du centre médico psychologique qui me rend visite de temps en temps m’a dit un jour : « Il y a autant de schizophrénie différentes qu’il n’y a de schizophrènes» . Cela veut dire que tous ces patients ont leur propre symptômes bien particulier. Les spécialistes font le regroupement quant aux indications et établissent un diagnostique. Mais pour la plupart comme moi , ils entendent des voix.

J’aurai aimé un reportage sur la schizophrénie montrant un individu, pas dangereux, dans les différentes étapes de sa psychose , jusqu’à la rémission.

 

La rémission n’est pas une guérison ,si l’individu entend des voix, il vit avec ces voix, les apprivoise, et en font son alliés ; on peut dire que les vieux schizophrène vivent leur maladie en parfaite harmonie, sous médication bien sûr sauf exception…

La rechute ou crise est plus souvent du à l’environnement qu’à la psychose elle-même l’arrêt de soins et l’arrêt des médicaments. Ce sont des coïncidences qui s’accumulent aux yeux du malade et lui font perdre ses dernière notions de réalité.

La perte de contrôle sur «les voix» peut avoir de graves répercutions.

Dieu merci, je n’ai pas ou plutôt jamais perdu le contrôle sur moi-même. Même si la tentation se fait abondante et envahissante , et si la spontanéité est l’ennemi le plus dangereux, le libre arbitre reste quelque chose de primordiale et ce sont les neuroleptiques qui facilitent cette stabilité et cet notion du danger chez les individu.

 

Rare sont les patients qui n’ont plus besoin de molécule pour s’épanouir dans la vie.

 

Pour ma part le cas est différent car j’ai assimilé toutes formes d’idées à la parole des voix ; qu’elles soit mot images ou sentiments. Je sais, du moins je crois savoir que ma vie est faite de voix, qu’elles soient positives ou négatives, il me faut cette petite béquille que sont les neuroleptiques pour faire le choix de ne garder que ce qui m’apporte un plus dans ma vie.

J’assimile chaque idée , chaque impression, au retour des voix comme si j’étais leur esclave . Cependant il n’y a pas que du mauvais à avoir pris conscience de ce fait, et je ne suis surement pas le seul à user de cette créativité pour mon compte personnel et le partager avec mes proches .

 

JEAN

Le Boumeur

Le Boumeur

 

Non, il ne s’agit pas là d’un haut parleur de basse même si le nom est identique. Le Boumeur est une grenade militaire composé d’hydrogène et d’oxygène telle la bombe H, mais en miniature.

Elle permet, d’où son nom, avec une seule grenade de faire de gros dégâts lorsqu’elle est sollicité ; Détruire le trou d’un arbre centenaire, créer une ouverture dans un mur épais, ou comme une mine anti-personnel, être actionné par pression ou par timing, manuellement en temps voulu.

Le Boumeur étant la bonne combinaison entre oxygène et hydrogène, à l’intérieur du mécanisme, de manière à prouver sa valeur militaire sans occasionner de dégâts chez l’utilisateur…

 

Comme je le disais ; à retard, ou par pression, projeté par un lance grenade ou actionné à distance, la grenade permet d’augmenter le type de dégâts occasionné par rapport à une simple grenade militaire.

Son dosage étant très précis sa force serait égale à celle d’un obus faisant de gros cratère lors de l’explosion.

Son mécanisme est rudimentaire, un simple détonateur réparti sur la surface ronde de la grenade, déclenché par pression relié à une commande à distance avec une fréquence modulable créée par l’émetteur .

Sa forme ronde dans le chargeur laisse apparaitre des petits piques lors de sa projection vers une cible de manière à exploser lors du contact.

Plus efficace qu’une grenade ordinaire, elle serait cependant utilisé uniquement en zone de conflit, hors frontière, et très réglementé. Son utilisation au cours d’une mission ferait l’oeuvre de règles strictes.

 

JEAN

11:34 Publié dans Concept, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

 

Plus Amer que la Mort est la Haine.

Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique