Journal d'un Schizophrène 

NANJE
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/03/2017

La Mouche

La Mouche

Il y avait une mouche sur ma table. Il me semblais qu’elle dormait lorsque je l’ai prit par les ailes. Je lui arracha l’aile droite, puis entre mes doigts l’aile gauche.
    Elle ne bronchait pas alors j’ai continué par sa rangée de pattes droite, puis la gauche.
    Quand soudainement, elle se réveilla. Forcement elle fit une drôle de tête qu’elle tourna de droite à gauche, lorsque qu’elle s’aperçut qu’elle ne pouvait plus voler, ni bouger.
    Alors le remord me prit et c’est avec un peu de grue que je m’efforça de la recoller: Une patte avec une pointe de grue par ci, une aile par là. Et comme un meuble IKEA où il reste toujours une visse en plus, il me resta une patte que je ne savais pas où coller.
    Lorsque je me rendis compte de l’abomination que je venais de faire et que cette pauvre mouche ne pourrait plus bouger, je plaça une goutte de grue sur mon doigt et je plaça la mouche pour que nous ne fassions qu’un.    Je ne sais pas mais dû faire un faux mouvement, j’ai écrasé sans le faire exprès car seul le tronc de la mouche, ou plutôt son ventre, était encore collé…

    Cette histoire est purement fictive ; aucune mouche n’aura été torturée. Jamais je n’ai fait de mal à de petits animaux ou insectes, je vous rassure .
    Certaines fois, surtout quand il pleut à Nice, j’ai de drôles d’idées bizarre… Faudrait peut-être que j’en parle à mon psy. Cette fiction ne m’apporte rien , ni à moi , ni à vous, pourtant la panne d’inspiration me la fait écrire: Ne torturer pas de gentilles petite mouche qui ne vous ont rien fait pour autant.
    Ne faites pas ce que le schizo écrit… C’est méchant !!

    J’avais penser surprendre un moustique de la même manière mais ce sera pour une prochaine fois ; je suis de nature gentille alors pourquoi penser de la sorte.
    Je suis bizarre, non ??? Vous feriez de petite histoire comme çà juste pour vous défoulez… Non sûrement , il n’y a que moi…

JEAN

17:31 Publié dans Humour, Récit, Texte | Commentaires (1) |  Imprimer

16/03/2017

Le Couloir

Le Couloir

    Je cours. Je cours dans un couloir, ce couloir. Non loin de là, devant moi, une lueur, une lumière. Il fait noir, je cours à l’aveuglette droit devant dans ce couloir étroit. Cette lueur me fait mal aux yeux mais lorsque je les ferme, c’est mon esprit qui a mal.
    Je suis vécu d’un pagne, de chausses en peau et, ai-je les mains ouvertes ou fermées, je l’ignore. Peut-être car sur mes avant bras et mes mains des peaux de bêtes.
    Je m’accroche à ce désir d’atteindre la lueur dans ce couloir sans fin, sans rien. Je ne croise personne. Je ne touche pas les parois. Seul le sol me supporte.
    Mais je veux atteindre mon but. J’accélère, je me contracte et me penche en avant. Je ne respire pas. Seules mes forces me guident et … Je marcherais me retourner, mes forces m’ont abandonnées. Je marche toujours vers cette lueur qui sans cesse recule.
    Où suis-je? Qui suis-je? Où est ma mémoire, je ne me souviens de rien?!
    Je cours, mes forces récupérées, je cours. Toujours plus vite, toujours plus fort… Je veux l’atteindre, cette lumière devant moi. Je hurle et me penche en avant pour aller toujours plus vite. Je ne m’arrête pas. Je ne regarde pas derrière.
    Sans me retourner, je me contracte encore plus et c’est la chute. Je me relève immédiatement et je continue ma course dans ce couloir.
    Je prends un rythme régulier mais je n’atteints toujours pas cette lueur. Je marche , épuisé.
    J’ai l’impression de tourner en rond dans un couloir qui semble lui bien droit.
    La marque lors de ma chute. Plus de doute, je tourne en rond. Je cours
    Je cours. Je cours, dans ce couloir vicieux pour atteindre une lumière qui me fuit. Je cours. Je cours plus lentement.
    Jusque là je pense ne m’être jamais arrêter. Je m’arrête. Les marques de ma chute se font innombrables. Depuis combien de temps je cours , quelle distance ai-je parcouru?Je marche, je l’ignore, la lueur s’arrête elle aussi. Sans me retourner, je l’observe.
    Les poings serrés envelopper de peaux de bête ,c’est vers un plafond bien bas, comme un dernier appel que je hurle mon incompréhension.
    La lueur s’approche et je traverse un monde. A l’arrêt, je me retrouve dans une vaste étendue où il n’y a rien , juste une lueur à l’horizon. Je ferme les yeux. Je ne me retourne pas car cette lumière me fait mal.
    Je marche puis m’arrête. Je respire. L’air dans mes poumons, les mains ouvertes. Je change de direction.
    Je prends sur ma droite et longe cette lumière à l’horizon. Qu’importe ma nouvelle épreuve, me voici libre à présent.

JEAN

15/03/2017

IP Code

IP Code

    Enfin une invention d’utilité publique et précieuse au possible, importante. Hier pendant les informations régionale, il ont expliqué un concept révolutionnaire car c’est un jeune informaticien de Sophia antipoliomyélitique qui a conçu un logiciel permettant de se connecter à un site sans mot de passe ; il suffit de sélectionner «connexion sans mot de passe» et si vous êtes sur un smartphone vous recevez un SMS pour le lien qui vous connectera…
    Cet informaticien avait perdu son mot de passe et nombres de données par là même, et il lui est venu l’idée de créer ce logiciel. De même pour les ordinateur où le mot de passe serait automatiquement vôtre adresse IP ; c’est-à-dire votre signature modem sur le net. De plus, on pourrait faire de même avec une simple connexion WIFI en indiquant son adresse MAC ; l’adresse mac est la signature numérique de vôtre ordinateur sur le réseau.
    Au revoir les mots de passe, bonjour la simplicité car en cherchant bien dans les algorithmes, vôtre adresse IP est unique. Il suffit d’autorisé cette adresse IP à pouvoir se connecter préalablement ou autoriser un carte sim avec n° de téléphone.
    Mais il devrait , je pense pour le traitements des données personnelles, un message IP ou MAC afin de signaler les fake, où les mails prédéterminés seraient qu’un souvenir comme une roue de secours . Mais l’invention, j’espère que cet informaticien a breveté son logiciel car au sinon il lui sera pris rapidement par les gros boss
    Un mot de passe unique indélébile et , j’espère, infalsifiable qui simplifierait beaucoup de chose dans le numérique.
    Certes cette invention fera avancé le progrès et changera beaucoup de chose pour les connexions sécurisées… D’où je me devais de vous en faire part.

JEAN

17:14 Publié dans Concept, Web | Commentaires (1) |  Imprimer

 

Plus Amer que la Mort est la Haine.

Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique