logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/04/2017

Rue du Passant

Capture d’écran 2017-04-30 à 15.29.54.png

 



    Il y a la rue, il y a l’avenue, le boulevard et même le chemin. Mais c’est sans compter sur Jean qui ne veut une rue que pour les passants.
    Peut-être existe-t-elle, qui sait…? Il suffirait de faire une rapide recherche, mais voici ce qu’il en est car il pars à la recherche de cette fameuse rue :


    - Excusez-moi, je cherche la rue du passant. On m’a dit qu’elle était dans ce quartier
    - Ah non, désolé, je ne connais pas.

    - Vous connaissez la rue du passant?!
    - Non!! Je suis pressée!

   - Bonjour monsieur l’agent. Je dois me rendre rue du passant...
    - Vous avez le droit d’y aller! Mais qu’espérez-vous y faire?
    - Alors vous savez où c’est?!
    - Non, ça ne me dit rien! Peut-être dans la zone piétonne …
    - Merci, merci infiniment!

    - Excuser moi, je cherche la rue du passant…
    - Non, je ne fais que passer …
    - Mais on m’a dit qu’elle se trouvait dans la zone piétonne …
    - Surement qu’on vous a mal renseigné.
    - C’était un policier et …
    - Je ne sais pas!!

    - Vous! Oui, vous!! Vous devez connaître la rue du passant?!
    - Hélas , mon bon monsieur, je ne suis pas du quartier…
    - Mais vous êtes un passant!?
    - Oui…?
    - Vous devriez connaître la rue du passant?!
    - Je connais la rue mots passants ,mais…
    - Et dans cette rue, il y a la rue du passant??
    - Non!
    - Moi, je cherche la rue du passant…
    - Est-ce important…??
   - Et comment que c'est important!! Je dois y passer pour… Quel heure avez-vous?!
    - Quinze heure, êtes-vous en retard?
    - On m’attend rue du passant pour y passer! Je pensais que les passants la connaitraient mais ils n’y passant pas très souvent… C’est en passant que je me suis dit : passons rue du passant … Quel heure avez vous?…
    - Quinze heure cinq...
   - Décidément, beaucoup de passants et pas de rue du passant. Je demanderais à d’autres passants
    - Quinze heure six, mais j’avance… Combien y a t il de passant rue du passant?…
    - Comment voulez vous que je le sache. Je reste confiant, la rue du passant m’attend et il est déjà …
    - Quinze heure sept… Heureusement que vous ne cherchez pas la rue du lendemain ou celle du jour J, vous auriez du mal à les trouver…
    - Qu’est-ce que cette remarque ; j’ai déjà trouvé la rue du cherche midi, la rue du soleil, la rue du jardin et je ne trouverai pas la rue du passant. C’est un comble, çà!!
    - J’ai autre chose à faire. Bon courage!…


    Comme une aiguille dans une botte de foin, Jean veut trouver la rue du passant, parmi les passants. Mais ne serait-il pas plus judicieux de demander à la mairie afin de savoir. Et même de proposer ce nom, la rue du passant afin qu’elle existe?!
    Nôtre personnage rentre chez lui, déçu il voulait fêter l’arrivée des passants à la rue du passant pour passer le temps. Et aussi pour voir la réaction des gens… Il retournera dans les rues sans trottoir cette fois, pour célébrer la chaussée et interroger les piétons qui préfèreraient un démarcation au sol afin d’être en toute sécurité lorsqu’ils sont dans la rue sans trottoir…

    Mais çà, c’est une autre aventure…!



JEAN

15:31 Publié dans Dialogues, Humour, Nouvelle, Texte |  Imprimer

23/03/2017

La Mouche

La Mouche

Il y avait une mouche sur ma table. Il me semblais qu’elle dormait lorsque je l’ai prit par les ailes. Je lui arracha l’aile droite, puis entre mes doigts l’aile gauche.
    Elle ne bronchait pas alors j’ai continué par sa rangée de pattes droite, puis la gauche.
    Quand soudainement, elle se réveilla. Forcement elle fit une drôle de tête qu’elle tourna de droite à gauche, lorsque qu’elle s’aperçut qu’elle ne pouvait plus voler, ni bouger.
    Alors le remord me prit et c’est avec un peu de grue que je m’efforça de la recoller: Une patte avec une pointe de grue par ci, une aile par là. Et comme un meuble IKEA où il reste toujours une visse en plus, il me resta une patte que je ne savais pas où coller.
    Lorsque je me rendis compte de l’abomination que je venais de faire et que cette pauvre mouche ne pourrait plus bouger, je plaça une goutte de grue sur mon doigt et je plaça la mouche pour que nous ne fassions qu’un.    Je ne sais pas mais dû faire un faux mouvement, j’ai écrasé sans le faire exprès car seul le tronc de la mouche, ou plutôt son ventre, était encore collé…

    Cette histoire est purement fictive ; aucune mouche n’aura été torturée. Jamais je n’ai fait de mal à de petits animaux ou insectes, je vous rassure .
    Certaines fois, surtout quand il pleut à Nice, j’ai de drôles d’idées bizarre… Faudrait peut-être que j’en parle à mon psy. Cette fiction ne m’apporte rien , ni à moi , ni à vous, pourtant la panne d’inspiration me la fait écrire: Ne torturer pas de gentilles petite mouche qui ne vous ont rien fait pour autant.
    Ne faites pas ce que le schizo écrit… C’est méchant !!

    J’avais penser surprendre un moustique de la même manière mais ce sera pour une prochaine fois ; je suis de nature gentille alors pourquoi penser de la sorte.
    Je suis bizarre, non ??? Vous feriez de petite histoire comme çà juste pour vous défoulez… Non sûrement , il n’y a que moi…

JEAN

17:31 Publié dans Humour, Récit, Texte |  Imprimer

07/03/2017

Le Porteur de Voix

Le Porteur de Voix

    Le vent de l’esprit, c’est exactement ce dont il s’agit. Ce n’est certes pas un vrai vent mais tout le monde en est capable.
    La méditation d’une heure par jour pendant mille deux cent jours soit cinquante jour non stop, les yeux fermés, assis en tailleur, restant immobile , est l’épreuve d’admission dans ce nouveau domaine spirituel.
    Il ne faut pas prononcer le moindre mot ou la moindre pensée pendant l’heure de recueil et prendre petit à petit conscience des idées, des émotions, et des sentiments qui vous traverseront l’esprit.
    Il n’y a aucune contrainte et «le vent de l’esprit» pourrait avoir des adeptes des quatre coins du monde ; quelque soit la croyance, quelque soit le statut social, petit ou grand...
    Mais il ne s’agit pas là d’une religion mais d’un courant de pensées ou chaque étape de nôtre esprit est scruté avec soin.
    Sur une musique toujours différente, de préférence la musique traditionnelle d’un pays, d’un continent ou d’une région, l’attention sur l’harmonie et la focalisation mentale en éveil dans l’attente d’un thème, d’un souvenir ou d’un sentiment
    Permettre aux idées de flotter autours de vous car vous tous êtes malgré vous des porteur de voix.
    Sachez les apprivoisées, sachez les contredire, sachez en silence les enrichir de vôtre vécu, de vôtre sagesse.
    Le vrai silence n’existe pas, de même que le vrai vide, les yeux fermé, n’existe pas ; il y a toujours un petit quelque chose qui persiste.
    Un  peu d’encens, une petite bougie, adosser ou non , il ne vous reste qu’à découvrir par vous même.
    Et si cela devient une habitude, sachez que vôtre esprit et les esprits n’en seront pas indifférent si vous vous engager dans cette épreuve où la bienveillance est de mise, pour vous, vos proches, amis mais également la bonne structure de vos pensées.
    Elles sont la clef d’un équilibre qui réunit réel et irréel, notion et apprentissage, expérience et ignorance.
    L’équivalent de cinquante jours de vingt quatre heures répartit comme vous voulez ; et si cette étape ne vous a pas enrichi l’esprit et donner un but structurel, c’est que vos émotion ont prit le pas sur vôtre pensée.
    Mais d’une manière générale, il n’est pas désagréable de supporter une séance de méditation. De plus en plus de personne, dans les sociétés, à l’administration demandent une séance de concentration pour leur vie professionnelle ; leur travail et leur bien être.
    La vie n’est pas une torture, sachez écouter vôtre esprit et peut-être percevoir l’irréel et le fantastique…
    Sachez distraire vos pensée par entre-autre le mime de mains imaginaires, d’êtres imaginaires ; le mimétisme…

    BON, passons aux choses sérieuses : les tarifs! Payables après acceptation du dossier! Les frais de dossier payable en dix fois plus l’affiliation, la licence et la tenue réglementaire, officielle : crédit auprès de vôtre banque pour vous ou les membres de vôtre famille sur cinq génération, d’un loyer de cent vingt euro par mois avec un premier loyer de dix milles euro, comptant, content !!?
    Ah, ah, ah : encens offert, bougie non! Pensez à vos pensées, elle méritent un petit effort ou envoyer les numéros de vôtre carte de crédit par SMS, MMS, Vidéo YOUTUBE ,chèque signés à l’ordre de : L’ORDRE DE JEAN !! Merci d'avance...

JEAN

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique