logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/12/2017

Le Shagma Shack

lme.jpg


 

Le Shagma Shack

    Lorsqu’on est enfant, à chaque époque du temps, on grandit avec une petite partie du shagma . Le shagma serait , sous cette appellation, le dernier soleil d’un univers oublié, ancien.
    Le shagma fait partie des mondes engloutis de l’autre temps, il est et restera le dernier soleil, le plus grand soleil qui s’éteignit pour faire le trou noir qui fut le début de nôtre univers.
    Le shagma se réincarne en chaque enfant innocent de la vie ; il est un cycle éternel parmi les vivants et assure la stabilité du cosmos dont nous sommes issus.
    La force du shagma, bien-sûr, réside dans la volonté de chacun. Chaque enfant, tant qu’il est enfant, abrite une part du shagma en lui.
    Peut-être sa naïveté est la preuve que le shagma, dans son jeune âge, l’habite.
    L’enfant forge son caractère et prend leçon de la vie mais le shagma des mondes engloutis ne veut pas grandir, il ne veut pas apprendre, il préfère rêver et c’est un peu ce que font les enfants, au travers de leurs jeux et au travers de leur insouciance qu’ils ont.
    Les préoccupation des adultes leurs sont étrangère. Le shagma quitte son hôte lorsque le temps le décide et il se peut cependant chez certains adultes, où l’homme serait une exception, ou femme, et aurait gardé son âme ,son esprit d’enfant malgré le temps qui s’est écoulé.

    Difficile de croire à ce dernier soleil, et puis des mondes engloutis, qui voudrait entendre çà ; sérieusement que serions nous sans nôs rêves d’enfance et se peut-il que la science nous parle un jour d’anciens univers engloutis…

JEAN

 


De L’Eau de Loi

De L’Eau de Loi

    Non pas de l’haut de loi, ni de l’eau de là, encore moins de l’au delà mais de l’eau de loi…

    C’est une eau que chaque sommité présidentiel se doit, selon les voix et mon imaginaire, de boire pour exercer sa fonction.
    ça va vous paraître un peu dégoutant mais cette eau, c’est de la sueur d’illuminatis. Vous savez les illuminatis qui dominent le monde et font la pluie et le beau temps dans l’univers ; mais c’est top secret.
    Enfin, cette sueur et autre bave et liquides d’illuminatis a des vertus de chef. On devient fort et brillant dans le mensonge et l’escroquerie, et autre bien sur.
    Mais l’eau de loi est comme un elixir de sagesse donnant la parole plus importante que les actes.
    Elle se trinque entre disciples des illuminatis qui veillent sur le monde et il faut dire : « tchin tchin» pour être accepter dans l’ordre des illuminatis.
    Les plus vieux membres ont au moins mille ans tellement ils sont sages et le plus jeune à trinquer, c’est nôtre manu national, le dernier venu dans le groupe.
    L’eau de loi les préservent de la mort tragique.

    Plus sérieusement et venant réellement de l’irréel que sont les voix ; j’ai entendu ces quelques mots(et là je suis sérieux) et je pense que ces mots n’existent pas parmi les hommes.
    Serait-il possible alors qu’ils viennent des esprits où ils prennent toute leur sens lorsqu’on les remet dans leur contexte …
    De l’eau de loi, ça n’existe pas ici, se pourrait-il que cela provienne d’un autre monde. Car , sans en être sur du lien, j’ai vu une goutte d’eau en vision alors que je cherchais le sommeil en conscient inconscient. Une autre fois, c’était pendant la méditation où j’ai vu un flacon en verre, tout scintillant de lumière.
    Serait-ce possible qu’il y ait un lien entre, ces quelques mots «l’eau de loi» , ces visions et les esprits ; ou est-ce mon imaginaire qui me joue des tours. Le lien entre tout çà est très fort dans mon intuition mais sans pouvoir apporter la moindre preuve , qu’est-ce que cela peut-il valoir?
    Juste le témoignage d’un homme, moi, avec une vie bien différente de celles des gens normaux… Et peut-être ne regarde que moi. C’est pour çà que je vous en fait part…
    Si ces mots auraient un réel sens et une importance primordiale remit dans leur contexte, il se pourrait, comme une hiérarchie spirituelle, que cette eau soit rare et extraordinaire , et consommer par peu de personne ou plutôt esprit, car il s’agit bien la d’esprit et non de gens, de vivants …

    Même si mon regard vers l’au-delà est bien différent de ce qu’on pourrait croire, il en reste incomplet, different des gens communs, des religieux ou autre secte, ce regard est ma passion et restera , peut-être, mon seul passe temps.
    Et pour conclure lorsque j’irais dans l’autre monde, je demanderais à boire l’eau de loi et on verra bien ce que ça fera.
    Mais pour l’instant, je ne peux qu’imaginer ; devenir un fantôme ou un spectre, ou devenir un ange voir même un arc-ange ou pouvoir voir Dieu chaque jour de ma seconde vie …

    Bien des questions restent sans réponse tant qu’on aura pas les outils d’imageries nécessaire à ce domaine, domaine qui fut de tout temps le fruit d’interrogation et d’hypothèse, personne ne pourra savoir ou être le témoin de la nature de l’esprit et d’un miracle irréel bien présent…!

JEAN

20/12/2017

Le Jules César

 

César.jpg

 

Le Jules César

    Je suis une minette vagabondes, nourrit à la soupe populaire des chats. Lucette, la vieille mamie nous apporte à manger au coin de la rue ; Pâtés et croquettes, je m’appelle Bouboune, je suis une très belle «bleu de russie».
    Il y a longtemps de çà, il y avait un gros chat qui faisait régner la terreur parmi les chats du quartier, il s’appelait «Mitsou» .
    Je dis cela au passé car ça fait longtemps que je ne l’ai plus vu. Depuis le chef des chats, c’est César c’est mon Jules…
    Mais c’est aussi le Jules d’autre minette des environs; je l’ai su en apprenant que César n’est pas un vagabond, il a un foyer et une famille. J’en suis devenue jalouse et pour le lui faire comprendre, je lui ai fait le dos rond, la dernière fois , quand il avait l’odeur de «Tracy» une minette qu’on jouait ensemble quand on était chaton

    Aucun des chats du quartier, on peut le dire, ne connait sa mère ou son père.
    Lorsque j’ai mit bas, j’étais la plus heureuse des chattes mais la mamie Lucette prit mes petits pour les donner à des gens, pour qu’ils aient une famille, mais c’est moi leur mère… ça m’a rendu très triste, et la vie continue, mais quand même?!

    Au nom de toute les minettes qui ont eues César comme Jules, je demande une explication…et une famille. Nous autres les vagabonds, nous avons droit au bonheur..
    Un jour , je me suis fait chasser par la famille de César : je dormais tranquillement sur le lit des humains quand un violent coup de coussin me réveilla et je dus partir.

    César est un ange et un trésor, et un très bon Jules, et un ami précieux ; Dommage que chez les chats la fidélité , c’est pas tout à fait çà…!
 
JEAN

11:34 Publié dans Nouvelle, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

Le Petit Cochon et le Tapis

Le Petit Cochon et le Tapis

    Un petit cochon plein d’enthousiasme, se promène dans les rues de sa ville. Il regarde les boutiques, les décorations de Noël sur les trottoirs. Il sent de bonnes odeurs, et finalement un restaurant attire toute son attention.
    Il entre pour regarder le menu quand, à sa grand surprise, avant même d’avoir vu la carte, il aperçoit un cochon grillé dans un plat avec une pomme dans la bouche.
    Son effroit les yeux équarquillés , il observe autours de lui ; les tables où les gens discutent et un serveur s’approche de lui une pomme à la main.
    Ni une ni deux, le petit cochon sort à toute vitesse et court très vite dans la rue. Une longue course plus loin, et épuisé, il se réfugie chez un commerçant. Il scrute autours de lui; ce n’est pas un restaurant : tant mieux !
    Son attention est comme hypnotisé par les motifs qu’il observe. Des tapis, il est chez un marchant de tapis. Il va voir le vendeur car la beauté de ces tapis lui a fait faire le choix d’en acheter un.
    Il sort de sa sacoche un petit porte monnaie et tend au marchant une belle pièce d’argent .

    - Mais voyons mon jeune ami, dit-il, ce n’est pas suffisant. Ces tapit sont rares et valent très cher.
    - Cette pièce est toutes mes économies…
    - Reviens quand tu auras l’argent …

    Le petit cochon, tête basse se dirige vers la sortie mais l’homme l’interpelle :

    - Dit moi aimerais tu faire des tapis ? Si tu me fabriques dix tapis de taille moyenne, je te laisserais tisser un tapis pour toi…

    Le petit cochon, sourire jusqu’aux oreilles accepte le marché du vendeur . Et le lendemain matin, il se met au travail. Dans l’atelier, de nombreux tapis inachevés et un tisserant.
    Il suit les conseils avises de l’homme qui l’employa et s’amuse à imaginer beaucoup de motifs.
    Le petit cochon tisse, il tisse jours après jours. Il termine un à un les dix tapis que le vendeur voulait. Et au bout de deux mois de dure labeur, après avoir fini son dixième tapis, il rentre chez lui , fatigué.
    Comme si il avait oublié pourquoi il tisse, il s’approche exténué de la porte de sa maison. Devant celle-ci un grand tapis roulé se dresse sur le côté de l’entrée ainsi qu’un paquet. Le petit cochon retrouve ses forces, il franchit le seuil avec son présent et déroule dans son salon un grand tapis aux merveilleux motifs et, il y a un mot du marchant :

    Mon cher ami. Voici un petit cadeau pour le travail que tu as accompli chez moi, il y a également une bourse de pièce d’argent qui te revient de droit. Les tapis que tu as confectionné se sont vendu comme des petits pains et çà, je te le dois.
    Voilà pourquoi si tu veux travaillé encore pour moi, je t’accepterais avec plaisir dans mon atelier.
    Libre à toi de choisir. Signé le marchant de tapis

    Le petit cochon s’allonge sur son nouveau tapis soyeux et, lit et relit cette lettre ainsi qu’il soupèse sa bourse de pièces. Il n’en avait jamais vu autant.
    Tellement content de son cadeau ,il téléphone pour commander à manger, assis sur son tapi, et s’endort.

    Au matin, il repasse devant ce restaurant qui lui avait fait tant peur, devants les boutiques , et les décorations et retourne voir le vendeur de tapis:

    - Mille merci s’écria-t-il dans l’atelier de tapis, merci , merci, merci…
    - bonjour , alors tu veux bien travaillé pour moi?…
    - Oui, bien sur que oui !!
    - Tu es le bienvenu , tu es devenu un très bon tisserain, bravo…

JEAN

11:12 Publié dans Nouvelle, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

16/12/2017

Le Thermatoire

Le Thermatoire

    Le thermatoire : lieu secret où les mots prennent tous une valeur pour le schizo.
    Mais le thermatoire est aussi la signature mystique des mots que le schizo emploie. Comme une échelle entre un et dix, le schizo approuve ses thermes par une note de dix mais il cherche la petite bête pour les mots qui ont une note de un, voir zéro si c’est trop lamentable, si c’est pas schizo !
    La petite bête, mini miette se fait souvent prier pour lâcher un quelconque mnémonique dans la tête du schizo.
    Comme une grande déesse qui utilise l’énergie ; cette même énergie qui fait tourner la vie en bourrique ,la bébête est indispensable pour le thermatoire.
    Il n’y a nul lieu de s’inquiéter, le thermatoire répond à tout. Il explique comment se passer de l’indispensable, au cour et au long terme.
    Ce mot thermatoire revient beaucoup dans ce texte ; thermatoire : fièreté du schizo guérit, ou presque car il a une note de dix sur dix donc ça convient admirablement au schizo. La connotation du mot thermatoire fait rire le schizo quand il y pense trop, car ça ressemble à baignoire… Mais le schizo, sachez le, ne prend que des douches ; quand il oublie pas !
    
    Pourquoi je me nomme à la troisième personne du singulier, alors que d’habitude c’est le schizo à la deuxième personne du pluriel : MOI…

    En conclusion, si je puis mettre le doigt sur quelque chose de sensible, n’hésitez pas à me faire savoir quoi !?!
    Vos situations les plus perrieuses qui nécessitent le thermatoire du schizo sont les bienvenues pour la bébête. Une gestion juste et claire pour des thermes justes et claires sont à porté de vous !.
    Sachez ne plus hésiter pour en faire la demande, auprès du schizo ici présent.

    Il est bien ce texte mais ça manque de signature mystique…

JEAN

08:27 Publié dans Blabla, Blog, Humour, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique