logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/01/2018

La Saison des Artistes

La Saison des Artistes

    La saison des artistes, c’est pas en été, quand ils travaillent, c’est en hiver quand ils se reposent.
    En même temps ils se reposent que d’une demi mesure ; car ils deviennent créatif avec le froid.
    Les artistes perfectionnent leurs oeuvres … ou alors ,c’est parce que c’est l’année scolaire et les vacances d’hiver.
    Ainsi ,ils s’amusent à créer, toujours créer, toujours plus.
    Des fois, ils partent à l’autre bout du monde, des fois, ils retournent chez papa-maman. Mais la saison se vit pour l’inspiration, comme une épreuve annuelle, une épreuve d’école.
    Les artistes, quelque soit leur domaine observent leur environnement et mange bio, peut-être, font du sport, ne fument plus, ils ne picolent pas quand ils se reposent, ils font du ski… Le ski, ça inspire !Le ski nautique; au soleil …??!
    Certes, il faut faire parler des artistes mais çà, c’est pris en charge et pendant ce temps, ils ont le temps… du temps… et le temps , c’est de l’argent donc les plus riches, c’est ceux qui ont du temps… Ils sont moins connu et ne savent pas ce que c’est une saison…
    Quant à ceux qui n’ont que du temps , ils cherchent à être créatif.
    Sinon ils font de l’écologie ou de la politique ou vont à l’ANPE, on les retrouve à l’usine ; l’industrie aura toujours besoin d’ouvrier distrayant et charmants, et des fois connus.
    En fait la saison des artistes dépend avant tout des spectateurs, des auditeurs, des fans et de leurs soutiens.
    Cependant un bon artiste sait capter l’oeil, car il en a l’intuition, il ne rate pas une occasion de choper l’pigeon … c’est important çà, pécho.
    On compte l’importance d’un artiste au nombre de garde du corps qui l’entourent.
    Mais franchement , les artistes, c’est important…!!

JEAN

Solarilité Combinée

Solarilité Combinée

    Qu’est-ce qu’une solarilité combinée…? Vous avez une idée…? Si je puis me permettre et émettre un avis, quelconque, ne serait-ce pas là un multiple noyau de planète au sein du soleil en pleine formation…? Où la séparation des astres afin de former le système solaire…ou est-ce une synthétisation d’origine humaine d’une étoile naine en orbite autours d’un astre?… Ou , est-ce rien…?
    Une embrouille spatial, le coeur des temps, une réaction en chaine ou une solarilité qui se combine…!? C’est quoi une solarilité, d’abord…?
    Pourquoi je me pose la question moi…??
    Ah, c’est le titre du prochain album de MC Solar, … Peut-être?!! Non, ça a l’air important ; il faut qu’on s’en serve mais ça sert à quoi ; et puis c’est encore un truc des voix !!
    Ah celles là si j’avais assez de patience, je crois que j’attendrais plus pour avoir une réponse!…
    Faudrait que je regarde sur internet. Peut-on y ajouter sa touche personnelle?…
    Choisir la couleur du soleil, ç’a surement un rapport avec le soleil… Aucune de ces bestiolles ne veut m’indiquer la marche à suivre?!!!…
    Bon : seul face à mon destin, je croque l’insurmontable et m’accroche à cette pauvre réalité qu’est l’énigme !
    Le sang froid, la tête chaude …. Je réfléchis… Dur dur d’être contrarié …

    Pour conclure, je ferais, je crois, un autre texte à ce sujet … plus tard …après … Une fois que je serais tiède : 37°7C, ça ira.
    Et vous ,ne manquez pas le prochain épisode de «solarilité combinée»… C’est quelque chose çà !! Mais c’est un monde quand même… impossible! Impossible, pas Français !!!
    Rendez vous dans nôtre prochaine aventure pleine d’émotion …

JEAN

11:31 Publié dans Blabla, Humour, Récit, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

La Forteresse Blanche

La Tour de Lait, La Forteresse Blanche

     J’ai fait un rêve, il y a quelques temps de çà, un rêve inoubliable : J’étais dans la forteresse blanche, les murs étaient fait de lait ou plutôt couverts de Yogourt .
    J’étais prisonnier mais sans crainte puis un gardien me demanda si j’allai me tenir tranquille, me mennotta avec une drôle de paire de menottes, à la main droite et me conduisis dans une pièce où des enfants dormaient. Il m’attacha à mon siège de la main droite mais un des enfants se réveilla alors que le gardien faisait quelque chose.
    De ma main imaginaire droite, celle qui était attachée, je décocha à l’enfant une impulsion psychique qui le choqua. C’était un petit garçon souriant et à tendance aventurier…
    Dans un premier temps, j’ai cru qu’il voulait sortir et profiter de la porte ouverte pour s’échapper, il était petit, peut-être quatre ans, mais j’ai gardé cela en mémoire, et avec du recul comme un regret de lui avoir fait çà, à ce petit gars ; soit il voulait s’approcher de moi, étant attaché, soit sa curiosité le rendait espiègle et aventurier.
    Mais c’est lorsque, de ma main imaginaire, je lui envoya un rayon «magique» pour le stopper, que je me suis réveillé : étrange.

    Je ne cherche plus la valeur symbolique de mes rêves car je crois que ma présence et ma conscience, ma mémoire est nécessaire en ces lieux.
    J’imagine ces derniers rêves comme des mondes où je me doit d’être selon la volonté des esprits.
    Etre et ne pas être mais l’essentiel reste la mémoire et le ressenti ; car si nôtre corps reste sur la terre , nôtre esprit lui est libre de toute attache selon toujours la volonté des esprits.
    Car dans nos rêves, nous ne somme pas libre , en général, nous sommes acteur dirigés par le temps et l’espace qui nous sépare de ces lieux.
    Mais cela aurait fait un beau court métrage pour le cinéma ; une scènette comme l’imaginaire, nôtre imaginaire sait les façonner, une scène de vie.
 
JEAN

11/01/2018

Le Chemin des Possibles

Le Chemin des Possibles

    Combien de possibilités .. Pour un seul chemin …! Qu’auriez vous préféré faire dans vôtre vie? Avez vous réussi vôtre vie … ?
    Sans regret. Peut-être auriez vous préféré être quelqu’un d’autre, faire autre chose, faire des choses extraordinaire et mémorable ; penser à vôtre chemin des possible…
    En ce qui me concerne, et avec du recul, j’aurai ouvert ma propre multinationale, côté en bourse ; mais non je déteste l’argent !
    J’aurai été, dans mes voeux les plus chers, d’abord figurant pour le cinéma, puis figurant énervé et acteur puis acteur conseillé en mise en scène et scénariste pour finir réalisateur.
    Je crois que cela m’aurai plus d’être derrière la caméra.
    Ou alors comme JCVD, être un combattant devant la caméra ou comme Bruce Lee je mettrai en scène l’action d’un art martial surprenant et explosif, direct et dissuasif.
    Non je crois que j’aurai préféré être un ermite, isolé au savoir grandissant ; un véritable maître où la sagesse et la magie s’accorderait pour ne faire qu’un dans une croyance englobant tout un ensemble tracé dans la même logique.
    Un jour un élève viendrait à ma rencontre où cela serait une lourde épreuve. Puis il devrait me prouver sa sagesse. A la suite de quoi je m’efforcerai de lui enseigné la magie dans son art ultime afin qu’il enseigne, après ma mort ce que je lui aurai enseigné.
    Perdu dans une région reculée de Chine, j’imaginerai bien ma vie en vieux maitre
    Dans ma prochaine vie peut-être ; soit je demande à Dieu d’être un papillon soit je m’efforcerai de comprendre la structure humaine et spirituel, et serai un mage comme l’a dit une voix un jour à mon égard.
    Le chemin des possible offre bien des possibilités ; à chacun de savoir ce en quoi il croit et de s’y attacher…

JEAN

Le Spectateur

Le Spectateur

    La musique fait partie de ma vie, toute ma vie. Je ne sais pas jouer d’un instrument mais quelque soit le style, je sais apprécier la musique au point , certaines fois, d’en être l’acteur et plus le simple spectateur.
    Je supplante certaine note de musique comme un murmure où je fais le complément de musique auquel les voix sont en «extase» devant telle harmonie.
    Dans des débuts avec les voix où la musique avait déjà une place importante, mes murmures de note devenaient frissons, chaire de poule et une forme d’extase.
    Les années ont passé mais il est rare que ce genre d’émotion se reproduisent.
    Sauf exception seul les nouveautés à texte bien construites me font vibrer. Je n’ai alors pas besoin de supplanter la musique.
    Mais après plusieurs écoutes, là encore la tentation reste forte.
    Les instruments électroniques peuvent me surprendre et être également une autre forme d’extase ; comme un sentiment détecté au coeur de l’oeuvre, mon imaginaire fuse et l’aventure, certaines fois, se fait illusion.
    En tant que spectateur, ma propre volonté crée au sein de ma conscience toute une structure visuel. Il m’arrive certaines fois que ma volonté soit telle , qu’elle est remplacé par une volonté des voix car l’illusion de l’imaginaire devient alors vision, apparition stéréoscopique dans mon esprit ; alors je sais que les voix ou autre sont en harmonie avec mon mimétisme mental et que dés lors, le temps d’un instant, ma conscience ou mon esprit est en transe , et transcende la volonté des voix …
    Je suis spectateur et auditeur mais je ne m’y confine pas. Je joue , en sifflotant, autant que je peux. Un passe temps apprécier des voix, un moment sublime pour tout un bien-être partagé !

JEAN

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique