logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/12/2016

La Fête arc-en-ciel

La Fête arc-en-ciel

L’inutile d’hier est devenu l’indispensable d’aujourd’hui. Le rêve d’hier est devenu réel, d’aujourd’hui et de demain ; que pense les anciens de l’indispensable d’aujourd’hui , ils se démènent avec un savoir qui dans leur jeunesse était de l’ordre de l’utopique …

    Tout se miniaturise ; plus petit, de plus longue durée, plus rapide, plus performant. Pour ma part l’essentiel possède une toute autre valeur et ce concept de la fête arc-en-ciel est , non pas pour les gays, mais une façon de garder en mémoire, pour les nouvelles générations, certaines valeurs essentiel d’antan ; comme la famille, les jeux de société, ou une promenade en forêt ou à la campagne ; certaines choses valeurs de partage, dans le réel et non dans le virtuel.
    Il me semble, mais je ne me souviens plus , avoir déjà fait une allusion aux valeurs de partages dans le passé comme sujet de texte.
    Nous ne pouvons concevoir un Noël virtuel ou un anniversaire distant, où les invités seraient derrière leur écran.
    Même si la technologie rapproche les gens, elle ne les aime que virtuellement.
    L’industrie de l’octet offre bien des avantages mais reste une industrie où sa valeur est avant tout l’argent. Nous ne sommes pas faits d’octets ni de débit par seconde et si les bien de possession dépasse presque toutes les valeurs , aucune industrie ne saura transformer l’amour en octet ou en débit.
    La fête arc en ciel n’existe que sous forme de parade avec un drapeau arc en ciel pour l’instant mais je reviendrais dans le temps avec d’autre sujet texte pour des valeurs essentiels … peut-être sous un autre nom !…

JEAN

16:38 Publié dans Concept, Réflexion, Texte |  Imprimer

Le Reflet de l’Arc-en-ciel

Le Reflet de l’Arc-en-ciel
 
    Rien ne le prouve et peut-être seuls les esprits le savent, à savoir ce que l’irréel est capable ; Existerait-il, lorsqu’il y a un arc-en-ciel sur terre une sorte d’équivalence dans le monde des ombres …
    On dit que l’arc-en ciel est un pont vers le pays des rêves ; ses couleurs, son parfum et tout les être qui fourmillent à ses pieds
    Serait-ce une porte pour ceux qui aiment croire ; ou une pont pour ceux qui savent voir … Qui sait … ?!
    Il me semble que parmi les légendes existent un mystère… Un mystère entretenu depuis l’aube des temps et parmi ces vérité, chaque arc-en-ciel possède sa part de bien-faits ,offert par les éléments de la vie !

    Et si d’un côté , cela apporte la joie et la beauté, se pourrait-il que dans son reflet les ombres y trouvent également une forme de salut. Comme une montagne parfaite où les couleurs n’existent pas, le reflet de l’arc-en-ciel, chez les esprits troublés, leur apportent une vérité en le franchissant .

    L’une des portes ou des ponts de l’au-delà qui , comme les esprits de la terre vont vers la lumière, franchir un arc en ciel pour les ombres est un pas de plus vers l’apaisement et une certaine forme de salut.
    Aussi rare que précieux, cet évènement, pour certains, devient un «jour» où la nuit cesse, un pas de plus, même si le chemin est long, vers la lumière et le pardon pour celles et ceux qui ne croyaient pas que la lumière vie ; aux travers de leurs esprits aussi torturé soit-il …

JEAN

16:37 Publié dans Philosophie, Réflexion, Texte |  Imprimer

L’Arche de Noé

L’Arche de Noé

    Tôt ou tard, la migration et l’évacuation de la terre par les humains sera obligatoire, si l’instinct préconise la survie de et des espèces animales et végétales peuplant nôtre monde.
    Ce sera comme une gigantesque arche de Noé, quittant la terre pour un ou des mondes plus jeunes. Nôtre vieilles espèce colonisera cette galaxie tant observée qu’est la nôtre. Puis l’évolution décidera de ce qu’il en est ; en parcourant des distances dites infinis à l’échèle humaine au périls de nos vie pour survivre à un monde qui, désormais connu de tous a ses limites.
    La science sera d’autant plus mise à contribution afin de faire prospérer une humanité éparpillée.
    Une flottille de vaisseau transporteur, emportant avec elle une partie des ressources de la terre ainsi qu’un maximum d’espèce animales et végétales pour leur donner une seconde vie dans un monde nouveau.
    L’étude et l’observation, l’envoie de sondes ou d’éclaireur afin de dénicher des planète similaire à la terre pour en faire un monde ou des mondes d’exils, propice à la vie et aux savoirs. Savoirs, … ce savoir si difficilement acquit, conservé précieusement de génération en génération …
    
    Mais comment voyager dans une galaxie si vaste aux distance immenses sans courir de risque? Comment propulser des navires de l’espace, sans risque à une vitesse suffisamment élevée?? Comment la science pourra nous faire parcourir la galaxie? Combien de temps la dernière «arche de Noé» restera seule dans l’espace avant d’atteindre une exoplanète propice? Quels seront celles et ceux qui iront ,l’avance, porter l’humanité vers de nouveaux cieux? Qui sera assez fou pour créer le voyage, ce voyage… Ces voyages qui, manifestement, seront une étape de l’évolution et le salut de l’humanité.
    Une humanité, au jour où j’écris ces lignes, jeune mais qui vieillira et apprendra les secrets de la nature et de l’univers avant de prendre des décisions.
     Une humanité, espérons , encore entouré d’espèce animales et végétales selon les envies des majorités au fil du temps. Un temps qui pour l’instant semble infini, sur ce monde, mais qui arrivera à son terme, tôt ou tard …!

    Une science qui si elle pourrait, devrait rendre éternel un univers déjà très âgé et peut-être fragile dans sa constitution d’expansion …

JEAN

16:35 Publié dans Philosophie, Réflexion, Texte |  Imprimer

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique