logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/01/2018

La E poste

Capture d’écran 2018-01-31 à 16.39.29.png

 



    L’ouverture du marché réduisit sacrément la clientèle de la poste. Les gens ont de moins en moins envie d’écrire, d’envoyer des lettres par l’intermédiaire de la poste.
    Mais puisque le concept existe déjà sous forme de bornes automatiques, pourquoi la E poste ne verrait-elle pas le jour ; où il ne serait pas nécessaire d’avoir du papier, ni de se déplacer jusqu’à la poste la plus proche ; une application pour tablette et smartphone ou une page web dédiée la poste qui offrirait un service de messagerie.
    Sous entendant écrire une lettre à quelqu’un se ferait sur une page électronique avec tout un éventail de papier personnalisé, d’enveloppe pré-timbré ou de carte postale, et imprimé directement dans la poste la plus proche de vôtre correspondant.
    Un paiement électronique pour une correspondance ordinaire à coût réduit, qui serait mise en page dans une E poste et où le facteur distribuerait son courrier fraichement imprimés, très ou plus rapidement selon sa localité.
    Limitant l’usage des transport, seul un système de messagerie pré-enregistré de courrier pourrait faire de conséquente économie et même voir sa clientèle augmenter.
    Bien-sûr il existe les mails, adresse électronique mais qui imprime tous ses mails afin d’en garder une trace : Le courrier, c’est une mémoire, c’est du palpable tandis qu’un mail, un SMS reste de l’ordre du virtuel.
    Le courrier serait manuscrit , sur tablette ou normalisé, du domicile du client puis à l’aide d’une connexion internet serait acheminé numériquement jusqu’au serveur de la poste la plus proche de vôtre correspondant qui n’aurait qu’à l’imprimer et le distribuer, et le retrouver dans sa boite aux lettres en un rien de temps.

    Economie ! économie ! économie ! Seul le courrier serait concerné par ce concept, bien-sûr !
    Le marché semi numérique pour la messagerie me semble une bonne idée mais dans ses débuts, y aurait-il de la demande ? et combien couterait l’investissement d’une telle idée …?

JEAN

27/01/2018

MUTILATOR

Mutilator defense01.jpg

Mutilator defense02.jpg

Self défense JEAN

26/01/2018

Culture Musicale

Culture Musicale

    Un soundtracker, ou éditeur de pistes, est un logiciel qui permet de faire, jouer et éditer une partition musicale pour amateur ou expert : savoir jouer d’un instrument n’est qu’un plus mais n’est pas forcément nécessaire.
    Seule l’harmonie, le tempo et toute forme de créativité sonore sont à l’honneur avec cet outils électronique qui date des premiers micro-ordinateur, et que l’on pourrait très facilement adapter sur une simple tablette tactile.
    Je vous parle de cet outils car mon idée étant de faire jaillir une culture musicale à l’école au travers d’un cours.
    Mais pas n’importe quel cour, il s’agirait de créer sa propre musique avec et en fonction des influences de l’élève. A savoir, la création de poste éducateur, essentiellement des musiciens en chômage technique qui veulent arrondir leur fin de mois au sein d’un groupe scolaire, dès le cour moyen jusqu’à la terminal ; terminale où la matière serait une option facultative.
    Des musiciens et leur domaines de compétence, d’influences, leur instrument tel qu’il soit, sampler, c’est-à-dire enregistrer comme une base et joué sur tablette, partitionné au bon vouloir de l’élève et noté par le professeur de musique sur plusieurs point.
    Il ne sera pas demandé de chants juste la partition et son instrument, l’ajout et la collaboration avec des musiciens éducateur quant à en faire une chanson, un thème, une mélodie, sera toujours au  bon vouloir de l’élève.
    Connaître et faire connaître les influences musicales, et également susciter des vocations quant aux plus passionnés, donner le goût de la musique aux élèves, éveiller des talent et des passions serait le fondement d’une éducation évolutive…
    En toute dilettante ou afin d’en faire pour certains de véritable artistes professionnels.

JEAN

25/01/2018

La Mémoire Psychique

La Mémoire Psychique

    Bonjour … bonjour je ne l’ai pas oublié, de dire bonjour. Alors comment ça se fait que tout ce que j’écris s’efface de ma mémoire, de ma cervelle comme par magie?!
    Il est vrai que je pose sur papier le message des voix dans certains domaines mais, cela leur appartient…??! Il m’arrive lorsque mon esprit est vide d’avoir des brides de textes plaisants qui me reviennent. Ce sont les voix qui s’amusent?… elles s’amusent .. ou elles ne peuvent faire autrement . Alors qu’il me serait si simple de relire certain de mes textes écrit au propre, de moi même, je me sens dépouillé par les voix car j’oublie trop vite ce que j’écris.
    Existe-t-il un lien mnémonique dans tout çà, combien de lecteur visible, combien de lecteur invisible qui connaissent et gardent Mes textes en tête, là où ma tête à moi se vide de toute création.
    En général lorsque j’ai une idée qui disparaît, une autre vient compenser rapidement, une sorte de remplacement psychique. J’aimerais ne pas oublier mes idées avant de les développer mais je ne peux leur en vouloir, aux voix car elles me donnent beaucoup.
    Est-ce une diffusion d’idée que de me faire une amnésie passagère? Est-ce que cela leur est indispensable certaines fois ??… Est-ce un lien psychique qui me lie aux voix et peut-être plus; à d’autre personnes, inconsciemment .
    La mémoire psychique est bien sélective : je me souviens de mes premier éruptif, de leur forme, de leur «légèreté» vers l’an 2000 et avant mais mes textes récent; difficile d’y retrouver leur titre.
    Mais alors mes textes sont comme un journal, une mémoire où j’immortalise une mécanique réflective entre les voix et moi sur certains sujets…???
    La mémoire et les idées sont bien surprenante certaines fois …!

JEAN

Pas le Temps de dire «ouf»

Pas le Temps de dire «ouf»

    Pour les gens normaux, dire ouf s’assimile à une épreuve passé et réussi ; quelque chose obtenu de justesse ; ou alors c’est du verlant pour désigner le schizo…!??
    Dans l’expression «pas le temps de dire ouf», on parle bien du schizo et de ses nombreux exploits, son génie (si ça se dit comme çà), sa force….
    J’ai lu un livre nulle sur la méditation : une histoire de pleine conscience, et chez le schizo la pensée est pleine en état de pleine conscience donc pas le temps de dire ouf, pas une minute au schizo à soit, pas le temps : c’est complet jusqu’à son dernier souffle.
    Si une personne humaine essaie de lui parler les yeux dans les yeux, le schizo est obligé, soit de perpétuer sa pensée soit de s’adonner au langage humain le temps d’un instant mais ça le coupe de son entre-monde et lorsqu’il y revient, c’est un gros bazar.
    Il existe aussi des gens normaux qui n’ont pas le temps de dire ouf ; dans la journée, dans la semaine, dans l’année mais çà on s’en fout… Fou ou ouf en verlant comme une hauteur de mot … Altitude ; mais chez le schizo fou ou ou ouf ne s’additionne pas de la même manière que chez l’humain normal : un schizo fout rien et ne s’en fout pas.
    Un  schizo oufe pas quelque chose, ce sont ses voix, de schizo, qui oufe quelque chose à sa place pas comme une épreuve comme chez les humain naturel mais comme une solution verlant plus appropriée !
    On ne ouf pas chez les schizo on contemple sa conscience qui s’active. De même qu’on ne oufe chez les humains respectable que lorsque ça ressemble, le résultat à du schizo techniques ; où la stupeur fait prononcer çà ; mais le schizo qui n’a pas le temps… si vous suivez ma pensée …!

JEAN

18/01/2018

Ma vie de chien

Ma vie de chien

    Je ne vais pas vous raconter ma vie ; il s’agit là d’un concept ,que je pense unique. Celui de la vie d’un clochard mis en scène pour le théâtre, surtout pour ses bons côté ; ses journées, son chien qui se repose auprès de lui, son caddie, son sac de couchage mais aussi ses rencontres, comme ,le don d’un passant ou la police qui veut le faire partir, le SAMU social qui lui propose un hébergement pour la nuit, un bol de soupe, un vin chaud et ses argument pour ne pas y aller ; son chien dressé qui sur scène, en un mot, hurlerait à la lune dans un moment de faiblesse.
    Bref une vie dans la rue avec ses anecdotes, ses surprises, ses joies et ses peines, ses bagarres etc… Une vie difficile où la plupart du temps la maladie s’installe et isole encore plus les individus.
    Une mise en scène pour pièce de théâtre aux multiples acteurs de la vie d’un sans domicile , dans ses temps forts et dans ses faiblesses.
    Un jeu de recherche d’anecdotes de la rue, où l’histoire vraie puise tout son sens là où elle se trouve, avec de vrais comédiens.
    Et où le personnage principal pense tout haut, pense certaines fois tout haut tout seul, parle à son chien, et où le hasard des rencontre, des associations ou des bénévoles apportent, assez souvent, soulagement et chaleur humaine.
    Car le mental, mis à rude épreuve, l’homme et son chien traversent le temps sans prendre garde et souffre d’un silence caché.
    Ce titre a surement déjà  dû être utilisé, cependant l’année du chien  dans les signe s astrologique chinois et avec un animal de compagnie mis en scène afin de toucher et émouvoir un publique qui ne connaîtra jamais la situation ou la     vie d’homme et de femmes méconnues parfois avec des enfants, le concept d’une pièce de théâtre à étudier et à faire connaître pour un publique peut-être demandeur et curieux où la vie ne se gagne pas toujours …!

JEAN

15/01/2018

La Symphonie de L’Orgue

La Symphonie de L’Orgue

    Il n’y a des orgues que dans les églises. C’est un instrument sacré, pour les musiques religieuses. Les plus belles chorales, les plus belles symphonie se jouent dans les églises et sont accessible à tous.
    Là où il y a une église, en général, il y a un grand orgue.
    Mais imaginons le concept d’un orgue dans une salle de concert ; Un grand orchestre symphonique, plus de dix mille places assises dans la fosse, trois balcons de deux cent places et une centaine de loges de part et d’autre de la salle, et bien-sûr un orgue .
    Mais un orgue un peu spécial car faisant partie de l’orchestre, face au spectateur ayant tout un pan de mur à sa disposition mais également un jeu pneumatique aux sorties réparties dans la salle. La salle entière est un orgue sacré qui jouerait ou qui accompagnerait mouvements de symphonies et autres solistes.
    Un orchestre complet s’imprégnant des alternances de l’orgue.
    Des orchestres modernes aux sonorités des plus baroque, un éventail de composition retravaillées pour une telle disposition ; pour le plaisir des oreilles et des spectateurs. Une grande salle, qui pour un concept ne serait pas unique mais disposé selon les préférences, les gout, réparti dans des hauts lieux prestigieux, dans les villes du monde entier.
    Ne serait-ce que pour faire apprécier la musique à orchestre et écouter la douceur, l’élégance, ce chant sacré que sont les sonorités d’un orgue, dont surement , peu connaisse et apprécierait sous ce nouveau jour, dans cette version acoustique pour le plaisir des sens.
    Un jeu de sonorité qui en enchanterait plus d’un où une vieille mécanique d’antan retrouverait une nouvelle jeunesse ; la musique  classique, mêlée à l’orgue…

JEAN

Interrogatif

Interrogatif

    Etre curieux, ça vous plait…? L’enfant reste toute son enfance un éternel curieux. Cependant la curiosité, est-ce mal…? Chez l’adulte, ou les grands enfants?…
    Je me sens curieux. De tout ce que j’écrirais, de tout ce que les voix animent dans ce méandre spatial qu’est mon esprit ! En fait, je me doit d’être curieux, interrogatif . Me poser la question, être sur le quivive vis-à-vis des voix qui m’apportent bien plus que ce que je leur donne.
    Etre «interrogatif», me remettre en question, sur toute chose qui , existait, existe et existera. Ma notion de créativité dépend avant tout de mon état «interrogatif».
    Est-vous interrogatif?… Où chaque interrogation amène des hypothèses, et où la logique fait le trie ; la croyance découle certaines fois d’hypothèses des plus logiques, qui chez le schizo reste un «murmure» car tout n’est pas bon à dire et car tout n’est pas vérifiable.
    Sauf si le schizo est bien entouré ; d’une culture grandissante, les secrets du schizo reste et peut-être resterons sur des petits papiers, des penses bêtes, des mémo ou dans sa mémoire pour le reste de sa vie.
    Mais pas avec moi ; vous savez bien que , pour moi, le partage est une passion…!

    Etre interrogatif : ce n’est pas avoir réponse à tout, et imposer. C’est soumettre, partager, parfois offrir, les idées sur un sujet telles qu’on les ressent.     Etre interrogatif, c’est savoir applaudir les autres qui savent où leur intuition est une aubaine … Etre interrogatif, pour soit ou pour les autre ; peut-être apporter des réponses lorsqu’il le faut, être à l’écoute et être en partage…!
    Je suis interrogatif, donc j’écris, donc je réfléchis ; pas parce qu’on me le demande mais parce que j’en ai envie .

JEAN

Le Repos Eternel

Le Repos Eternel

    Je ne sais pas ce qu’est la vie après la mort. Les voix n’en ont jamais fait allusion. Qui sait, de nos jours, ce qu’est l’inconscient de l’esprit  chez l’homme.
    A l’époque, j’étais jeune et je n’étais pas schizophrène ; je regardais mes films entre deux boulots, et c’est au travers de mes VHS que j’entendis «le repos éternel» : la mort où Dieu apportait ce repos pour l’esprit, au travers de films Américain.
    Je n’avais aucune notion de religion ou d’une quelconque croyance, et je ne me projetais pas vers la fin de ma vie. J’étais jeune, insouciant et pour moi, à l’époque, le repos éternel étais une chose naturelle : la vie et la mort sont plus que liés.
    Mais si pour certains le repos éternel est la seule réponse des Cieux, lorsque l’on meurt.
    Est-ce la foi qui anime cette solution pour les Américains au travers de leurs films quant à leurs convictions …
    Je suis peut-être, peut-être moins, à la moitié de ma vie et j’ai passé la moitié de mon temps à chercher du travail et je pense, depuis ma schizophrénie , passé le reste de mon temps à me reposer, chez moi.
    Le repos éternel, pour une vie bien rempli, mais le repos éternel pour une vie de repos…??!
    Je pense que le seigneur nous laisse le choix dans nôtre entrée dans les Cieux, à savoir d’une part la surprise que d’avoir franchi l’inconscient laissant son corps sur terre, loué par le Seigneur, d’autre part une aclimatation en ces nouveaux lieux ainsi qu’un libre arbitre qui nous est toujours propre.
    Je pense que seuls ceux qui en font la demande obtiennent le repos éternel. Quant à ceux qui passent par le purgatoire, cela doit être une autre affaire.
    Mais si le pardon est accordé, l’éternité s’offre à l’esprit comme l’amour de Dieu s’offre à la vie.

JEAN

14/01/2018

Le Peuplement des Cieux

Le Peuplement des Cieux

    Eve et Adam, j’y crois pas trop!… Je me demande ce qu’en penserait Lucy de cette légende?!
    D’une manière générale , les légendes racontent ce qu’elles veulent et si des gens y croient, tant mieux pour eux!??
    Mais comment imaginer l’impensable autre qu’avec une approche logique et plus concrète.
    Si nôtre monde tourne sur lui-même, les cieux également doivent effectuer une rotation hypothétique afin d’accueillir et de répartir, et de différencier générations après générations ,peut-être…
    Où le cycle des réincarnations doit alléger le fardeau de Dieu…
    Mais il n’empêche que pour les hommes , il y a bien fallu un commencement…
    Peut-être Dieu poussa un crie assimilable à celui de la joie pour les premiers hommes ; des hommes singes ou de grands singes, sortis du règne animal telle Lucy, pour les accueillir et apaiser leurs craintes après leur trépas.
    Cycle après cycle, et époques après époques, Dieu fit place aux hommes auprès de lui. Est-ce peut-être ainsi le peuplement des Cieux, différenciant l’homme de l’animal?…
    Qu’en est-il pour les plantes, la flore et la faune? Un arbre qui meurt a-t-il sa place dans les Cieux?… Les animaux ont-ils leur paradis qui leur est réservé … sont-ils parmi les hommes? Les premiers hommes différencié par Dieu de l’animal, ont surement suivit la voie de la réincarnation et leur passage dans les Cieux a peut-être du être une vraie épreuve.
    Dieu les a aimé et les aime encore… peut-être en a-t-il fait une sorte d’assemblée : Les anciens. Il doit les voir sous une forme rare : des anges. Est-ce vraisemblable…? Est-ce plausible…??
    Pour ma part, les Cieux ont toujours existé mais est-ce pensable qu’il y ait eu un commencement avec les hommes? Ou les Cieux ont toujours été peuplé comme Dieu l’aurait voulu, l’aurait imaginé?
    La volonté et l’imagination du Seigneur doivent certainement dépasser tout ce que l’homme peut croire ou penser …!

JEAN

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique