logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/01/2018

La Forteresse Blanche

La Tour de Lait, La Forteresse Blanche

     J’ai fait un rêve, il y a quelques temps de çà, un rêve inoubliable : J’étais dans la forteresse blanche, les murs étaient fait de lait ou plutôt couverts de Yogourt .
    J’étais prisonnier mais sans crainte puis un gardien me demanda si j’allai me tenir tranquille, me mennotta avec une drôle de paire de menottes, à la main droite et me conduisis dans une pièce où des enfants dormaient. Il m’attacha à mon siège de la main droite mais un des enfants se réveilla alors que le gardien faisait quelque chose.
    De ma main imaginaire droite, celle qui était attachée, je décocha à l’enfant une impulsion psychique qui le choqua. C’était un petit garçon souriant et à tendance aventurier…
    Dans un premier temps, j’ai cru qu’il voulait sortir et profiter de la porte ouverte pour s’échapper, il était petit, peut-être quatre ans, mais j’ai gardé cela en mémoire, et avec du recul comme un regret de lui avoir fait çà, à ce petit gars ; soit il voulait s’approcher de moi, étant attaché, soit sa curiosité le rendait espiègle et aventurier.
    Mais c’est lorsque, de ma main imaginaire, je lui envoya un rayon «magique» pour le stopper, que je me suis réveillé : étrange.

    Je ne cherche plus la valeur symbolique de mes rêves car je crois que ma présence et ma conscience, ma mémoire est nécessaire en ces lieux.
    J’imagine ces derniers rêves comme des mondes où je me doit d’être selon la volonté des esprits.
    Etre et ne pas être mais l’essentiel reste la mémoire et le ressenti ; car si nôtre corps reste sur la terre , nôtre esprit lui est libre de toute attache selon toujours la volonté des esprits.
    Car dans nos rêves, nous ne somme pas libre , en général, nous sommes acteur dirigés par le temps et l’espace qui nous sépare de ces lieux.
    Mais cela aurait fait un beau court métrage pour le cinéma ; une scènette comme l’imaginaire, nôtre imaginaire sait les façonner, une scène de vie.
 
JEAN

11/01/2018

Le Chemin des Possibles

Le Chemin des Possibles

    Combien de possibilités .. Pour un seul chemin …! Qu’auriez vous préféré faire dans vôtre vie? Avez vous réussi vôtre vie … ?
    Sans regret. Peut-être auriez vous préféré être quelqu’un d’autre, faire autre chose, faire des choses extraordinaire et mémorable ; penser à vôtre chemin des possible…
    En ce qui me concerne, et avec du recul, j’aurai ouvert ma propre multinationale, côté en bourse ; mais non je déteste l’argent !
    J’aurai été, dans mes voeux les plus chers, d’abord figurant pour le cinéma, puis figurant énervé et acteur puis acteur conseillé en mise en scène et scénariste pour finir réalisateur.
    Je crois que cela m’aurai plus d’être derrière la caméra.
    Ou alors comme JCVD, être un combattant devant la caméra ou comme Bruce Lee je mettrai en scène l’action d’un art martial surprenant et explosif, direct et dissuasif.
    Non je crois que j’aurai préféré être un ermite, isolé au savoir grandissant ; un véritable maître où la sagesse et la magie s’accorderait pour ne faire qu’un dans une croyance englobant tout un ensemble tracé dans la même logique.
    Un jour un élève viendrait à ma rencontre où cela serait une lourde épreuve. Puis il devrait me prouver sa sagesse. A la suite de quoi je m’efforcerai de lui enseigné la magie dans son art ultime afin qu’il enseigne, après ma mort ce que je lui aurai enseigné.
    Perdu dans une région reculée de Chine, j’imaginerai bien ma vie en vieux maitre
    Dans ma prochaine vie peut-être ; soit je demande à Dieu d’être un papillon soit je m’efforcerai de comprendre la structure humaine et spirituel, et serai un mage comme l’a dit une voix un jour à mon égard.
    Le chemin des possible offre bien des possibilités ; à chacun de savoir ce en quoi il croit et de s’y attacher…

JEAN

Le Spectateur

Le Spectateur

    La musique fait partie de ma vie, toute ma vie. Je ne sais pas jouer d’un instrument mais quelque soit le style, je sais apprécier la musique au point , certaines fois, d’en être l’acteur et plus le simple spectateur.
    Je supplante certaine note de musique comme un murmure où je fais le complément de musique auquel les voix sont en «extase» devant telle harmonie.
    Dans des débuts avec les voix où la musique avait déjà une place importante, mes murmures de note devenaient frissons, chaire de poule et une forme d’extase.
    Les années ont passé mais il est rare que ce genre d’émotion se reproduisent.
    Sauf exception seul les nouveautés à texte bien construites me font vibrer. Je n’ai alors pas besoin de supplanter la musique.
    Mais après plusieurs écoutes, là encore la tentation reste forte.
    Les instruments électroniques peuvent me surprendre et être également une autre forme d’extase ; comme un sentiment détecté au coeur de l’oeuvre, mon imaginaire fuse et l’aventure, certaines fois, se fait illusion.
    En tant que spectateur, ma propre volonté crée au sein de ma conscience toute une structure visuel. Il m’arrive certaines fois que ma volonté soit telle , qu’elle est remplacé par une volonté des voix car l’illusion de l’imaginaire devient alors vision, apparition stéréoscopique dans mon esprit ; alors je sais que les voix ou autre sont en harmonie avec mon mimétisme mental et que dés lors, le temps d’un instant, ma conscience ou mon esprit est en transe , et transcende la volonté des voix …
    Je suis spectateur et auditeur mais je ne m’y confine pas. Je joue , en sifflotant, autant que je peux. Un passe temps apprécier des voix, un moment sublime pour tout un bien-être partagé !

JEAN

La Liste

La Liste

    Pour un schizophrène, essayer de se repérer dans l’inconnu que sont les voix n’est pas chose aisé. Les voix sont des mots, des phrases, des émotions, sentiments, sensations, mais avec le temps, et avec une certaine analyse et réflexion, il il est plutôt bénéfique d’attribuer des noms à ces voix ; en fonction de leurs capacités, leurs différence de potentiel, leurs choix, leurs assignations, leurs préférences… leurs provenances, car dominer quelque chose , c’est se rendre maître de cette chose, et dans la vie du schizo, petit à petit, les voix deviennent son allié ; et protègent plus qu’elles ne tourmentent.
    Ainsi voilà ma liste approximative à commencer par celui que j’ai appelé récemment «Léo», l’afficheur d’illusion. De toute évidence il est une ombre, une ombre apprivoisée.
    «Mini miette» une petite voix gentille qui bavarde de manière assez taquine.
    «Bubble» ; le maître en vengeance corporelle des méfait sur le schizo, dans le passé et le futur, il affiche des mimétismes d’art martiaux radicaux de défense et aussi de dissuasion. Il n’est peut-être pas le seul personnage violent dans l’histoire mais je l’ai ainsi baptisé donc peut-être a-t-il des complices…
    «DiDle»était ma colère, il est devenu sagesse et calme avec moi.
    «Demi miette» est l’un de mes personnages ; un rôle de teigne aux débuts assez cru et au caractère bien trempé mais qui s’est adoucis avec le temps. Elle cette voix qui m’est propre, aime la douceur et l’émoi.
    «Mon ami» ; que je surnomme ainsi, reste un personnage très obscure avec un soupçon de lumière surement du à mon caractère ; il est une voix en image et en tentation d’ordre sexuel car je pense qu’il s’agit de Satan ; sous un nouveau jour, amélioré peut-être.
    Et «Petite étoile» … Le bonheur absolu .!!

    Bien des personnages trainent dans mon sillon et je ne peux pas tous les identifier.
    Toutes sortes d’être bon ou mauvais peuvent s’approcher de moi et faire des voix. Je les tutoie mais les respecte tous autant qu’ils sont …
JEAN

29/12/2017

Comme Pac Man…

Comme Pac Man…

    Connaissez vous le jeu Pac man? L’un des premiers jeu vidéo où il consiste à parcourir tout le niveau sans se faire manger par les petits fantômes et, au quatre coins du plateau, des capsules qui permettent d’effrayer et de manger ces fantômes. Mais les capsules ne durent qu’un temps et il faut se méfier des fantômes, ils sont nombreux.

    Et bien la schizophrénie, c’est comme le jeu de plateau de Pac man : Les capsules, c’est le traitement du schizophrène et les fantômes sont les voix, les hallucinations ;
    Prendre son traitement, c’est manger les petits fantômes sur son chemin et passer les niveaux de la vie. Avoir une seconde chance.
    Le schizophrène ne craint plus rien lorsqu’il a prit correctement son traitement et qu’il accepte son état de maladie chronique, de trouble psychique.
    Il reste un petit Pac man sur le plateau de la vie qu’il n’est pas nécessaire de brusquer ou de provoquer car même s’il croque des petits fantômes, il n’en reste pas moins fragile et émotif, et devenir à son tour un petit fantôme croqueur de petit Pac man.
    Mais en règle générale , la prise de conscience du malade reste la plus forte et le schizophrène demeure une personne inoffensive .
    Et tous pourront dire, en connaissance de cause, que le niveau du plateau «devient enfantin» avec le temps et plus le petit Pac man avale de fantômes plus il engendre de points et passe des niveaux. Plus il reprend confiance en lui plus son entourage est rassuré.
 
JEAN

27/12/2017

Le Shagma Shack

lme.jpg


 

Le Shagma Shack

    Lorsqu’on est enfant, à chaque époque du temps, on grandit avec une petite partie du shagma . Le shagma serait , sous cette appellation, le dernier soleil d’un univers oublié, ancien.
    Le shagma fait partie des mondes engloutis de l’autre temps, il est et restera le dernier soleil, le plus grand soleil qui s’éteignit pour faire le trou noir qui fut le début de nôtre univers.
    Le shagma se réincarne en chaque enfant innocent de la vie ; il est un cycle éternel parmi les vivants et assure la stabilité du cosmos dont nous sommes issus.
    La force du shagma, bien-sûr, réside dans la volonté de chacun. Chaque enfant, tant qu’il est enfant, abrite une part du shagma en lui.
    Peut-être sa naïveté est la preuve que le shagma, dans son jeune âge, l’habite.
    L’enfant forge son caractère et prend leçon de la vie mais le shagma des mondes engloutis ne veut pas grandir, il ne veut pas apprendre, il préfère rêver et c’est un peu ce que font les enfants, au travers de leurs jeux et au travers de leur insouciance qu’ils ont.
    Les préoccupation des adultes leurs sont étrangère. Le shagma quitte son hôte lorsque le temps le décide et il se peut cependant chez certains adultes, où l’homme serait une exception, ou femme, et aurait gardé son âme ,son esprit d’enfant malgré le temps qui s’est écoulé.

    Difficile de croire à ce dernier soleil, et puis des mondes engloutis, qui voudrait entendre çà ; sérieusement que serions nous sans nôs rêves d’enfance et se peut-il que la science nous parle un jour d’anciens univers engloutis…

JEAN

 


14/12/2017

Cas Haut, Chaos

Capture d’écran 2017-12-14 à 17.32.11.png

 

Cas Haut, Chaos

 



    L’état sécuritaire CAPITALISTe dans lequel nous vivons est comme un schizophrène: le schizo entend des voix et les gens entendent les médias.
    Le schizo est assommé d’horreur par les voix, et les citoyens français sont assommé d'horreurs par les médias.
    Chaque jour un schizo perd la boule quand on lui parle pas ; chaque jour un français perd la boule quand il entend les médias.
    Est-ce normal qu’au vingt et unième siècle, la France soit encore malade?! Est-ce normal que ce chaos règne d’une main de fer dans les foyers des français?!
    Où est le problème?! Mais il n’y a pas de problème, il n’y a que des discussions.

      Tout le monde entend tout sur tout le monde et c’est presque naturel… Le schizo entend tout sur lui dans sa tête et le normal entend tout autours de lui, pour sa tête !
    C’est juste une question de point de vu, et les médias adorent leur point de vu. Ils aiment d’autant plus leur point de vu qu’ils veulent connaître le point de vu des français pour montrer leur supériorité intellectuelle.
    Mais les journalistes ne sont pas des prophètes qui répandent le bonne parole ! Loin de là…
    Loin d’imaginer un village isolé dans les montagnes où un vieux menuisier fabriquerait des jouets pour les enfant du village à la Noël ; et que cela soit une référence en cette époque, et diffusé en reportage comme un exemple de solidarité aux grandes heures d’écoutes, sur une grande chaine…

    La vie, c’est le chaos et puisse qu’il y a des infos trafic, pour les routes, pourquoi n’y aurait-il pas des infos tarifs, en toutes transparence, pour les journalistes : les quatre chaines informations de la TNT et tous les journaux télévisés des autres chaines.

    Sans parler des tarifs scoop, mais plutôt connaître les préférence des médias, un à un , chacun , au cas par cas, afin de pouvoir suivre l’intérêt que portent les français aux nouvelles qu’ils entendent ; et qu’ils dépendent car sans les médias, peut-être vivrions nous encore dans des grottes, à nous réchauffer près d’un feu …

    Mais fort heureusement l’état, qui change de peau comme le schizo change de sujet, s’assure d’une bonne figure vis-à-vis des électeurs justement au travers des médias, de riches médias, des célébrités, des VIPs comme des grands savant par leurs expertises, des grands acteurs par leurs prestations à l’antenne, des philosophes, des écrivains, des génies dont on ne peut se passer etc … Toutes ses choses sérieuses qu’on ne demande qu’à en rire.
    Le schizo rit , de ses propres blagues … Quand vraiment il a poussé le bouchons de la joute verbale avec les voix. Le média rit de son audience quand il a vraiment poussé le bouchon avec sa bourse et ses réclames ...

    Tant pis, nous vivons dans le chaos que nous nous sommes construit ; une guerre sans fin avec nous même ! Le schizo est malade ; la France est malade ; trop américanisée à mon goût.
    Enfin si nous ne vivons pas dans nôtre époque, d’autres s’en chargeront alors autant en profiter.
    Profiter du temps qui passe, des oiseaux qui chantent, du pigment bleuté du ciel, pour nous à Nice, et de l’espoir de voir un jour, la vie pleinement profiter de ses capacités d’espérance et de guérisons…!

    Seul le schizo ne peut rien faire ;

    Alors debout citoyens, en route vers la paix …!



JEAN

Les Voix de la Nuit

Les Voix de la Nuit

    Certes pour le schizo, les voix sont permanentes et omni-présentes. Toutefois, selon les époques et selon l’âge des voix, c’est-à-dire le temps d’écoute général, il peut se produire comme une fable dans la tête du schizo où la personnalité de l’individu devient, lors de la nuit venue, ténébreuse et insouciante.
    Un contraste flagrant entre le jour : angélique et la nuit : diabolique.
    La tournure de certains sentiments du sujet prends une ampleur catastrophique au sens civique, où le flux des pensées ainsi amassées ressemble bien plus aux enfers qu’au paradis…
    Ces voix de la nuit sont essentiellement en provenance du néant et font du schizo un immonde personnage plein de haine et de violence.
    Les voix ne sont que des voix mais peuvent être tout ou rien dans la vie du sujet.
    Elles sont lui ; elles sont autours de lui ; elles sont ses peurs et ses envies ; elles sont ses rancunes et sa frustration, sa réflexion et ses conclusions ; elles sont la mort et l’âme qui ne font qu’un.
    L’absence de lumière de la nuit les poussent à jouer au diable chez l’individu.
    Cependant elles ne peuvent que divertir l’homme chez les sujets les plus avancés.
    Un regard dans son esprit et le dégoût de la vie vous submerge.
    La haine des gens, de la vie, de l’argent, de l’amour, du monde les consument à petit feu.
    Se détruire et détruire tout ce qui n’a d’importance… tout… TOUT
    Etre le chef d’oeuvre de la mort et offrir ses services au  néant…
    … La nuit venue.

    Comme un jeu où tout est noir ou tout est blanc ; Vivent les voix qui se répandent…

Bon beh je vais prendre mon Haldol moi...

JEAN

10/12/2017

L’Esprit avant la Matière

L’Esprit avant la Matière

    Un peu de philosophie ou de métaphysique basé sur l’évolution humaine.
    L’esprit et la matière, ou la vie de tous, car la matière n’est rien sans l’esprit mais l’esprit a-t-il besoin de la matière…
    Spirituellement , invoquer les esprits qui n’ont pas de corps, c’est aussi faire appel aux pensées et observer la vie après la mort. Mais l’esprit a-t-il eu la matière, le corps? On parle de défunt dans ce cas, et que seraient les vivants sans leurs ancêtres?
    Et la matière sans esprit et sans âme, sans conscience, on dit l’esprit avant la matière, et non l’inverse, comme l’idée d’une commande, d’un point de vue mécanique, l’idée vient et le cerveau ordonne au corps!…
    Pour les vivants, bien portant, l’esprit n’est rien sans la matière ,le corps. C’est la matière qui met en garde ; c’est elle qui abrite la conscience et la matière qui, par un jeu de nervures comme des capteurs pour une machine consomme et rejette… Tout comme l’esprit. Un esprit sans sujet, sans idée ou un excès d’idée trop abondante est un esprit malade. Conscience ou esprit se forge durant la jeunesse et sans sujet la conscience reste fragile et l’esprit limité…
    Mais esprit avant la matière, en faisant travailler son imaginaire, l’esprit influence la conscience qui contrôle le corps mais l’esprit , lui seul, peut-il contrôler la matière, d’autre matière.
    La science a beaucoup de définition pour ce type de pensées et regorge de théories quant aux capacités du cerveaux encore inexplorées.
    Nôtre cerveau fonctionne également comme une machine et dispose de pointeur, ou focalisation . Qu’est-ce qui empêche nôtre focalisation mentale de ne pas interagir sur son environnement. L’esprit est seul à en prendre conscience, il ne suffirait que d’autres consciences la perçoivent, cette focalisation et l’utilise : mobilité suggestion illusion etc…

    Difficile de dire et de partager un imaginaire d’esprit à esprit !Difficile de mettre des mots, nouveau ou précis sur une forme de magie purement personnel et ressentit que par soit!

    Possédons-nous une force mental en sommeil?… Chacun de nous peut focaliser ou orienter son attention sur telle ou telle chose, nôtre cerveau en est capable mais saura-t-il se distinguer, se faire percevoir, «se prendre au jeu»?
    La science ne dispose pas assez d’outils, peut-être…?! Existe-t-il d’autres aspects des capacités du cerveau encore inconnu ? L’imagerie, la preuve par le fait n’est sûrement pas à l’ordre du jour et de «peau»va passer sous les ponts» avant que la science de cet ordre devienne publique et n’expose ses projets en matière de technologie officielle.
    L’esprit avant la matière dit le dicton, est-ce un dicton, si les esprits se passent et surpassent les citoyens, le chaos règnerai, à moins que certaines études aient été déjà réalisées et prouvent que le cerveau humain descelle encore beaucoup de secret.
    Pourquoi une race domine sue nôtre planète, l’humain tend à la perfection que l’évolution, au cours des millénaire a engendrer. Serons nous dans des milliers d’années des êtres tout puissant?… Serons nous dans le futur plein de pouvoirs psychiques aux capacités surprenante?…
    @Qu’adviendra-t-il des autres races et serons nous des protecteurs avec nôtre esprit ou des conquérants?…
    L’esprit avant la matière et la matière, c’est nous, c’est nôtre planète , notre univers, l’esprit devra faire bien des choix si cela se produit. Ces choix seront l’oeuvre d’une communauté bienveillante où la conscience prime.
    L’esprit et la matière que feront nous de la matière, que ferons nous de l’esprit …!!??

JEAN

Johnny Boy

 

Capture d’écran 2017-12-10 à 14.51.07.png



    Dans la journée du 7 décembre parmi les voix, m’est apparu une vision et un mot : «Film». Celle-ci était difficile à observer cependant elle a été consécutive à une idée plutôt futuriste, et, après avoir vu la bande annonce du dernier film de George Lucas qui sort en décembre.
    Cette idée résidait au coeur des médias où le téléviseur n’existera plus tel qu’on le connait.
    Il sera remplacé par une sorte de mini estrade holographique électronique.
    Je l’ai appelé le rétro-homographe car, non seulement en trois dimensions, il permet d’être au coeur de l’histoire dans de nombreux sens.
    Mais cette idée, je l’ai déjà eu il y a bien longtemps.

   Et ce n’est pas là le sujet car ce rétro holographie, dans un futur, tout le monde en possède un et pour cause, il est interactif et lorsque une histoire est annoncée à la diffusion, dans un futur éloigné ; où mon imaginaire fuse ; l’humanité a colonisé l’espace, du moins la galaxie, l’intelligence artificielle exécute les ordres des mondes.
    Le but est l’accès à l’interactivité de l’arène car il y a des colonies de espace paradisiaques et d’autres moribondes. Les films, à proprement dit, n’existe plus. Les jeux vidéos et la cinématographie se sont rassemblé pour offrir un spectacle aux derniers terriens afin de leurs offrir une chance pour une vie meilleur dans l’espace.
    L’interactivité est totale : comme une pièce de théâtre aux multiples décors, les acteur du show sont des athlète confirmé, des joueurs .
    Tout les spectateur sont des figurant dans le scénario établit.
    Le «GAMER AREA» est un jeu-film mondial où tout le monde a sa chance : figurant, pro et confirmé. Le lieu principale du tournage est une arène holographique : chaque hologramme a un champs de force pour dessiner la surface de la silhouette ; gare au figurant qui font un faux pas.
    La terre a évacué quasiment toute son humanité vers les colonies .
    Payer pour interagir dans le film, ou jeu, en tant que figurant. Et l’intelligence artificiel qui note les performances des gamers et leur attribuent des points.
    Le but étant d’acquérir un visa pour une colonie de l’espace idyllique. La plupart des derniers terriens sont pauvres et sont prêt à tenter leur chance car tôt ou tard, il faudra évacuer la terre, eux ou leurs descendancse et pour offrir le meilleur à leurs enfants.
    Les miséreux n’ont pas d’autre choix.

  Une sorte de «Running man», le film avec schwarzenegger mais, mon imagination oblige, à l’échelle mondiale.
    Les Hackers sont les anomalies du «Gamer Area» . L’ IA les traque car ils cherchent à s’approprier des secrets de l’union des mondes, ainsi que les failles du système.
    Décors scénario objet époques et autres figurants «acteur» dans le jeu retransmit dans le monde entier et accessible selon le rang social et les performances…


    Le rétro-homographe remplace le téléviseur !



    Une idée, encore une idée colossale auquel j’ai du mal à en faire une description et encore moins une nouvelle.
    Le concept d’un film, un film jeu futuriste que j’ai eu en tête mais auquel je n’est pas de récit précis, juste un mélange de descriptif et de concept, peut-être un peu vague.
    J’étais enthousiaste lorsque j’y ai pensé mais ,à une journée près, le travaille de mémoire n’est plus assez efficace et c’est malgré moi que ce qui devait être une oeuvre grandiose devient un simple récit personnel….

JEAN

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique