logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/11/2016

Soleil Noir

Soleil noir.jpg

 

Soleil Noir



    Une sonnerie : personne. Deux sonneries puis trois, le livreur est désemparé. Son nouveau client n’est pas chez lui ; impossible selon la rumeur, ou, lui est-il arrivé malheur. Une voisine sort dans le couloir et vient à la rencontre de ce jeune homme serviable.

    - C’est une livraison pour Mr Durand, il semble qu’il ne soit pas chez lui!?
    - impossible, rétorqua la voisine de palier. Il ne sort jamais. Je vois défiler de nouveau livreur chaque semaine et je l’ai , pour ainsi dire , jamais vu, jamais connu, et ça fait plus de dix ans que j’habite ici.
    - Il n’a pas de famille ou d’amis que l’on pourrait contacter….
    - Il vaut mieux prévenir les secours….

    La concierge ouvre aux pompiers arrivés les premier et constatent le décès du vieil homme. Il est assis à sa table du salon, les mains posées sur une pille de livre.

    - Personne ne le connaissait vraiment … Témoigne la voisine , tandis que la police rassure le livreur sous le choc.

    - Il n’a pas de famille, pas d’héritier, l’appartement sera vendu par l’administration…?!!

    Mais c’est au cours de l’autopsie que l’enquête prit un tournant affolant. L’enquête fut confiée à la police scientifique car le coeur du vieil homme fut retrouver carboniser dans la poitrine par les coroners .
    Immédiatement, des scellé furent posé, l’appartement passé au peigne fin avec les dernière technologie mis à leur disposition . Les inspecteurs durent céder la place à une équipe spécialisé.
    La vie de monsieur Durand fut reconstitué mais impossible de savoir comment son coeur s’est carboniser. Dans l’appartement, rien d’anormal, une rayure en forme de cercle sur la vitre de la salle de bain , aucune empreinte aucune trace de lute . Les spécialistes cherchent d’hypothétique trace d’arme qui aurait pu faire cette blessure interne mortel.
    En épluchant sa collection de livres, ils découvrirent un coffre scellé dans le mur derrière la bibliothèque. Seul indice laissé par le vieil homme. Il semble qu’à son arrivée dans l’appartement, il y a vingt ans, il ai caché quelques éléments de sa vie passé.
    Cependant , après une difficile ouverture du coffre, ils y découvrirent un passe d’une entreprise situé à l’étranger, une sorte de clef USB complexe et un manuel d’assemblage

    Tout l’attention se porta alors sur son activité professionnelle. Son ordinateur avec sa clef ainsi qu’une étrange séquence dans l’un des fichiers laissait à penser à une arme révolutionnaire pour des enquêteurs sans convictions.
    C’est lors d’une mesure au laser à partir de la vitre de la salle de bain qu’il se passa un étrange phénomène. L’intérieur de la rayure , ainsi visée, se désintégra, laissant un trou béant dans la vitre. Il suffira d’un rayon lumineux pour , enfin, trouver un indice quelque peu mystérieux
    En affinant l’autopsie du vieille homme, le coroners découvrit, gravé sur l'os de l’indexe de la main droite, une ciselure électromagnétique…qui lui permettait surement grâce à la clef d’accéder à ses recherche.
    Le vieil homme, durant sa vie professionnelle, étudiait l’auto-combustion spontanée . Il devait être sur une piste concrète mais il devait se cacher et cacher ses découvertes car la petite bourgade dans laquelle il vivait était bien tranquille…
    Il aurait été atteint par un rayon inconnu au travers de sa fenêtre de sa salle de bain puis serait mort un peu plus tard. Fenêtre, qui au cinquième étages, donne sur le ciel, aucun accès.

    Et impossible de retrouver son ancienne entreprise à l’étranger, il semble que tout soit fait pour bloquer la progression de l’enquête…

    D’ailleurs , l’enquête fut classée sans suite, secret d’état, confidentiel défense. Pour tous , elle n’a jamais eu lieu et c’est une autre investigation qui s’est mis en place grâce à une équipe international sur le terrain

    Aucune certitude quant à une éventuelle arme …
    Aucun cas de combustion spontanée prit au sérieux …



JEAN

11:32 Publié dans Nouvelle, Récit, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

10/11/2016

Ma Foi

Ma Foi



Mon cher ami Antoine, ma foi est à la fois très grande et très étroite. Car si ma foi en Dieu est  très grande, il n’en reste que ma confiance en moi est très petite.
    Le mot foi, c’est vous qui me l’avait apprit, «la confiance en Dieu» je peux et devrais éternellement le remercier pour les évènements qui me sont advenus à l’hôpital Pasteur en Août 2011.
    Et lui être reconnaissant d’avoir su rester moi-même au cours des années qui ont suivies afin de comprendre et d’aimer ces voix qui me hantaient dans un premier temps.
    J’ai bien plus confiance en Dieu que je n’en ai pour les hommes et les femmes qui m’entourent : tout cel    a est du au voix qui , si elles ne peuvent m’atteindre de l’intérieur, elles essayeront souvent de m’atteindre de l’extérieur
    Cela dit Dieu reste un mystère pour moi . Est-ce que l’homme a été créé à son image et est -ce que Dieu est le fruit de l’imaginaire de l’homme.
    Il doit exister des hommes et des femmes qui comme vous le dites, ont une foi immense sans pour autant affirmer croire en Dieu.
    La foi des hommes se disperse dans l’orgueil et la vanité aux travers de cette société qui nous façonne et nous raisonne . Des plus jeunes aux plus anciens les avis divergent vers des spirales de non sens, car ils ne prêtent pas assez de temps à cette réflexion qu’est la spiritualité et s’éloigne, dans une majorité, vers un «mysticisme électronique» ou bassement de bien de consommation.
    Pour ma part, même avec les voix, il m’ai difficile de ne pas commettre de «bourdes». Cependant Dieu pardonne, ce sont de petites erreurs sans gravité. Moi qui vis-à-vis des voix tente tente , du mieux que je peux, à Dieu. Mais je doit vous l’avouer ; si Dieu nous a fait à son image, il est très difficile de donner autant d’amour qu’il nous en envoie.
    Mes voix ont, pour la plupart, toutes foi en moi. Je suis qu’un modeste schizophrène qui dans sa vie n’a pas professionnellement fait sa place au soleil…
    Ma joie étant de créer , d’inventer de choisir des thèmes de réflexions et d’exceller ; l’excellence sinon rien…!
Pour revenir à ma foi, je ne pense pas que Dieu soit seul pour m’aider à façonner chaque jour qui passe de création. C’est pour cela que je vous le redit : Dieu ,et l’irréel qui m’entour, reste un mystère qui m’attirent au plus haut point.
    J’apprend, mais , j’oublie… Sauf lorsque je pose sur papier de petites réflexions telles que celles-ci. Beaucoup de moi n’en garde trace et nombres de mes créations retournent vers Dieu. Ceci dit les voix en gardent un peu dans leurs mémoires, ainsi je retrouve ma joie et ma confiance en moi augmente les heures où la petitesse me prend.
    Je crois que Dieu a confiance en moi, même s’il sait que certaines choses ne dépendent pas toutes de moi. Je pense qu’il faut respecter les fois de chacun aussi petite soit-elle, il n’y a pas plus abominable que quelqu’un qui vous impose sa vérité, que ce soit par la force ou pire , en douceur par le temps.
    Lors de mes débuts avec les voix j’ignorais Dieu, je n’en avais aucune conscience ; pour moi les voix étaient des personnes dans un centre qui observaient ce que je voyais par un procédé qui m’était inconnu ; une longue période de croyance purement scientifique : «une foi électronique»! Jusqu’à l’arrivée de «petite étoile» où mon éventail de croyance de schizophrène prit un cap bien plus large.
    Je ne sais pas si nous pouvons être observé par un centre de surveillance aux travers de nos yeux ?! Toujours est-il que Dieu et même certains esprit ont prit part à la fête que je leur offre de temps à autre…

    C’est pour çà, comme je vous le disait, que je suis également attiré par les esprits sombres au travers du cinéma. Les voix sont interactives comme vous le savez et j’essaie de pardonner, d’amadouer d’apprivoiser ces esprits torturés qui baignent dans un conflit éternel. Lorsqu’ils arrivent à proximité, je me fais seigneur pour leur douleur à apaiser. Il en existe un que j’ai baptiser DiDle ,ça se prononce dideulle a l’anglaise : diminutif modifié de bibeldum car je l’ai prit pour moi, mon reflet , où sa colère contre moi était très forte, je l’ai comprit et aimé quand même. Il m’arrive souvent de l’appeler pour entretenir une forme d’amitié à long terme.
    «Petite étoile», je l’ai baptisé «HOSHI» car en japonais, petite étoile se dit Shisana Hoshi même si certaines fois je continue à l’appeler petite étoile

    Ma foi est surement unique en cette époque dans ce siècle même si j’espère susciter des vocations.
    Si quelqu’un quelque part m’entend ,j’aimerais lui dire : «Fais toi à l’image de Dieu» «Dieu n’en sera que plus grand»

    Et même si l’avis des docteurs restera plus terre-à-terre, il n’en reste que l’imaginaire est un paradis merveilleux, pleins de surprises et de compassions, où toutes et tous sont les  bienvenues.



JEAN

25/10/2016

Le Tunnel

12433773-Vieux-mur-de-briques-d-labr-de-briques-rouges-Banque-d'images.jpg

Le Tunnel



   Christophe, Grégory, Olivier, Sébastien, Stéphane et Sonia sont tous dans la même classe. Amis pour la vie, ils inventent jeux après jeux. Tout près de leur école primaire, ils jouent aux héros qu’ils voient à la télé.
   Après s’être rendu compte qu’ils avaient tout explorer, Olivier et Christophe décident de regarder un film ; mais pas n’importe quel film: La grande évasion. Et c’est à l’issue de ce film, qu’avec la bande de copain, ils décident tous ensemble de creuser un tunnel. Leur cabane perchée dans un arbre de la forêt voisine, ne leur plait plus, ils veulent comme leur grand-père , jouer aux mineurs dans leur propre mine.
Pelles et Pioches en action, leur temps libre devint assez salissant mais les parents sont tolérant et laisse faire leur bambins comme à la télé.
Un ancien terrain fit largement l’affaire, une ère de jeu propice au développement de gamins en quête d’aventure.
    - On est tombé sur de la roche , on dirait , dit Grégory.
    Et Christophe rétorque,
    - Ce n’est pas de la roche … C’est un mur…!!
    Cette découverte fit pétiller les yeux du groupe. Curieux de nature, ils doivent y faire un passage où certains d’entre eux prétendent qu’il y a un trésors…
    La bande se trouve dans le sous sol d’une vieille tour HLM rasée
    - Il n’en reste que des caves !
    - il y a peut-être un trésors, dit l’un d’eux…
    - Mais non! Les trésors sont dans les îles des pays chaud ! Tu sais çà, toi qui regarde si souvent la télé
    - On va explorer chacune de ces caves et ce qui a de la valeur , on le ramène à la cabane
    - OK ,dit le collectif

    Le Jeudi suivant, les garçons revinrent avec d’autres outils afin d’ouvrir ces fameuses caves abandonnées . Quand tout à coup, on entend le plus petit, Stéphane au bout d’un long couloir qui crie, hurle sa joie, lui qui voulait trouver un trésor
    - Qu’est-ce qu’il y a ? "Stef" t’as vu un mort…
    - Regardez…!

    C’est alors, que la bande de copain eut un sacré choque. Stéphane venait d’ouvrir une cave contenant une «montagne» de lingot d’or sous une bâche.
    Après avoir longuement exprimer leur enthousiasme et leur joie, Christophe et Olivier, les sortes de chef du clan, se concertèrent et conclurent qu’il fallait mettre à l’abri leur magot. Une fois les lingot comptés, le partage serait facile mais il reste un détaille qui tracasse Christophe. D’où viennent ces lingot , pourquoi sont-ils ici et , peut-être, comment dépenser l’argent.
    A l’unanimité, le pactole fut acheminé vers la cabane.
    - Mais c’est lourd …!
    - et oui !…

    Olivier confia à Stéphane la responsabilité et la surveillance de la cabane dans le bois , sachant que c’est lui qui découvrit le magot. Mais celui-ci ne trouva pas mieux que de tout monter et de couvrir le planché de cette vieille cabane tout en lingot. Et ce qui devait arriver arriva, le planché s’écroula sous le poids faisant une grosse frayeur par là -même au petit Stéphane. Lorsque les autres virent cela, ils décidèrent de partager et de tout ramener dans leur foyer respectif.

    Sonia, la seule fille du groupe, qui n’avait pas participer à la creusée, eut quand même sa part. Mais ce sont des enfants et que font des enfants avec de l’argent: ils le dépensent…! Erreur, car si Le petit Stéphane, croisant un clochard, ne lui avait pas donner un lingot en guise de monnaie et si les parents n’avaient pas vu le petit manège que faisaient leurs rejetons ; tout aurait pu bien se passer.

    Le clochard fut interrogé par la police lorsque celui-ci voulut monnayer le lingot ;  Elle entama une enquête qui la conduisit sur le terrain vague, le terrain de jeu et devant une grosse bute de terre, les policiers se trouvèrent nez-à-nez avec un ancien prisonnier qui venait de sortir de prison et cherchait une tour HLM dans les environ…

    La police en conclut que le butin de son cambriolage avait été découvert, caché dans une tour qui n’existe plus. Il a fallut que des enfants retrouvent l’or volé en creusant un tunnel pour que finalement l’enquête aboutisse … La banque cambriolé n’existait plus car l’affaire en question remontait à plus de quinze ans mais, après contre enquête,  l’or fut restitué à leur propriétaire et même une grosse récompense fut attribuée à chaque enfant de la bande de copains.

3078131438.jpg

 

JEAN

11:25 Publié dans Nouvelle, Récit, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

18/10/2016

La Clef de Bois 2

DSCN2704.JPG

La Clef de Bois 2

Chapitre 2: La trêve

 

      Les guerres se succédaient avec des monarques toujours plus avide de richesse. Seul ceux qui n’avaient jamais entendu parler du «Yoka» du fond des âges, vivaient en paix selon les royaumes.
           Ce n’est qu’au bout d’une éternité que les sages de très nombreux peuples s’unirent et, en secret, la clef de bois appelée aussi le «Yoka», fut utilisée dans une très grande assemblée ; un cercle de centaines d’enfants et de jeune gens qui prirent part à la cérémonie. Seuls les concernés savent ce qu’il s’y est réellement passé. Certains, plutôt jeunes rentrèrent en pleure, d’autres devaient mettre sur un parchemin leur expérience vécu ; les émotions fusaient. Seul l’enfant qui tentait la clef de bois lors du passage vers l’autre monde, fut étonné à son retour: Le Yoka avait disparu.
          Une branche d’olivier tomba de ses mains. Les sages consultèrent les astres, les constellations. Pour certains, c’était un désastre mais les sages calmèrent l’assemblée.
           Car certains des participants annoncèrent la venue d’un enfant et d’ici là la clef de bois resterait en lieu sûr dans l’autre monde. Les écrits des jeunes participants furent regroupés et tout convergeait vers l’annonce d’un véritable miracle du ciel.
         Lors de la venue de cet enfant parmi les hommes, le Yoka sera restitué ; il devra à l’avenir unir les peuples et ne servir que la bonne cause. Aucun conflit ne devra être engendré… Un enfant parmi les hommes, un enfant roi, un enfant nommé «sauveur».

 

JEAN

14:49 Publié dans Nouvelle, Récit, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

08/10/2016

Flash

MAX2.jpg

Flash

    J’ai eu une vision de mon beau père, Max. Il passait devant mon studio tenant un sac poubelle, je crois. L’apparition était très claire car ce soir-là, dans mon lit, j’attendais de m’endormir quand subitement cette réalité animée.

    Max est décédé depuis plus de trois ans cependant ma mère et moi croyons qu’il n’est pas loin ; Surement au paradis continuant le bricolage et la pâtisserie.

    J’étais allongé, le studio plongé dans le noir, il faisait nuit. La porte était fermée et il y avait encore quelques voix qui, de ci de là, bavardaient ; la vision, le flash comme un médium, se situé en plein jour. Il me semble qu’il s’agissait d’un sac poubelle mais peut-être je peux me tromper ; il tourna la tête voyant la porte d’entrée du studio entre ouverte mais je ne vis que la moitié de son visage : assez physionomiste, je le reconnu.

    Cette apparition s’en suivit d’un drôle de son à rebond comme un étonnement, comme si l’audace de m’avoir fait apercevoir Max trois ans après son décès allait créer des polémiques et des scandale aux seins des voix. Un mystère de plus qui pour ma part était un enchantement.

    Même si les voix m’ont fait d’immenses surprises dans mon passé, il n’en reste que voir Max, comme çà, si près depuis tout ce temps, m’a fait chaud au coeur. Maxou m’a connu et élevé depuis mes six ou sept ans, alors c’est dire si il tenait une place importante dans nos vies à moi et à Christiane. Elle, qui le voit si souvent en rêve ; moi qui ne rêve quasiment jamais et n’ai pour seul distraction : les voix, la radio, les films et quelques petites bricolages. Il y a d’autres détails sur cette vision, ce flash: J’étais debout et je le voyais au travers du studio comme si les murs n’étaient pas totalement opaque.

    Les deux positions, réel et irréel, étaient presque similaire… Peut-être que je le copie(pâtisseries bricolages …)ou peut-être était-ce pour me montrer «mon père», d’où ce sentiment très fort !…

Comme il me manque, à ma mère aussi qui a gardé son petit autel pour honorer sa mémoire …

On se reverra Maxou !! Un beau jour, nous nous retrouverons … A Bientôt ——jean

 

Vision Max dessin.jpg

06/10/2016

La Fête de François

mgr_marceau.jpgLa Fête de François

    J’ai dit la fête de François, c’est la fête à François, la Saint François d’Assise. Car après une première bonne action, afin de récupérer et de rendre des données personnelles à une amie, et ayant pris rendez-vous avec le Frère Antoine au monastère, il m’est venu l’idée d’assister à la messe de la Saint François chez les Frères Franciscains au monastère.
    C’est vrai que cela faisait longtemps que je n’avait pas assisté à une messe mais celle-ci était particulière car en plus des Frères Franciscains au grand complet, des Soeurs Clarisses, il y avait Monseigneur André Marceau, évêque de Nice qui fit un long sermon.
    Et, c’est tout en chanson que la paroisse fêta la Saint François d’Assise. J’avais quelques appréhensions pour le fait d’assister à cette messe, de peur de commettre une bourde mais, mis à part un petit oubli lors de la communion avec le Christ, la cérémonie s’est bien passé.
    Il est vrai que l’isolement dû à ma maladie ne me facilita pas les choses ; dans un début où je me suis  senti seul et abandonné au milieu d’étranger, des personnes inconnues mais pas hostiles.
    J’ai chanté de bon coeur et j’ai même serré la main de l’évêque en sortant et nous avons eu une distribution de chocolat chaud avec des petits gâteaux.
    Avec ma mère, nous rentrâmes à la villa mais mon oubli passager au cours de la cérémonie hanta les voix qui m’habitent. Il m’eut fallu alors poser quelques phrases par écrit dites les jour précédent sur papier. Avec quelques trous de mémoire ; Demander aux voix leur clémence ne fut pas une mince affaire mais je pus aller me coucher la conscience tranquille… ; je fis un rêve. Chose rare ces temps-ci. Je me souvient avoir dit pendant mon rêve sur un ton très handicapé : «Je suis schizophrène … J’entent des voix … Moi aussi je lui parle à Dieu … et bien-sûr il me répond: avec le vent, avec une goutte d’eau ou un simple insecte».
    C’était la nuit du 4 au 5 Octobre mais, dans mon rêve, j’étais aussi sur un mur fait de parpins qui n’étaient pas sellé ; J’avais peur de ne pas poser le pied au bon endroit et de perdre l’équilibre … !Peut-être est-ce symbolique: Comme si je m’appuyer sur la schizophrénie pour justifier ma vie ou comme si mes bases n’étaient pas si encrées que çà…
    Ce fut une belle soirée, une belle cérémonie et, en plus, j’avais fait un rêve ; une exception depuis si longtemps.
    Mais je me leva très tôt : 4h30 du matin en m’étant couché à 22h. Ce fut un sommeil très profond
    Le pape qui choisi comme nom François, remarque d’un des frère Franciscain et mon ami infirmier qui me rend des petites visites chaque semaine où lui aussi s’appelle François, je me devais de fêter la Saint François …

JEAN

13:52 Publié dans Fête, Récit, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

22/09/2016

Les Clefs de la Lumière

maxresdefault.jpg

 

Les Clefs de la Lumière

Aucune étoile n’est éternelle. Elles finissent toutes par s’éteindre, de deux façons possibles: soit l’étoile devient instable et finit par faire une supernova, soit elle se contracte et se transforme , avec le temps, en trou noir. Bien-sûr, il est un peu tôt pour parler de çà de nôtre soleil, ceci dit la lumière est primordiale pour perpétuer la vie.
Et dans quatre milliards d’années, nôtre étoile ne sera plus. Des scientifiques décident, en ce moment même, de créer une mini-étoile en orbite autour d’une planète du système solaire. L’expérience, sur le temps, sélectionna Pluton, la planète la plus éloignée du soleil afin d’y générer une étoile orbitale d’un faible tonnage.
Une capsule contenant de l’hydrogène sera positionnée en orbite autour de Pluton et commencera un processus automatique de fusion. Et afin de rendre l’exercice aussi propre que possible, une infinité de mesures seront effectuées afin de garantir une totale stabilité du système.
De plus, l’étoile orbitale fournira, à faible échelle, l’équivalent de nôtre soleil pour la terre à Pluton selon les calcules effectués. Mais fournissant lumière et chaleur, les communautés veulent connaître l’impact sur la planète et son orbite autour du soleil ; Ainsi que sa force magnétique. Ces travaux seront les prémisses de solutions à certaines explorations cosmique.
Mais la capsule en elle-même aura pour but de compresser et ventiler l’hydrogène prisonnier afin de le faire chauffer et de créer un coeur nucléaire où la fusion s’effectuera comme en milieu naturel. Le choix d’éloigner l’expérience n’aura pas été au hasard mais conçue pour éviter tous dysfonctionnement à proximité de la terre et parer à toutes explosions durant les essais dû à l’erreur humaine …
Car si nôtre soleil, selon sa constitution, se contracte et devient un trou noir à la fin de sa vie, cette étude, cette expérience, ce concept, peut-être renouvelé et affiné au cours du temps, sera une parade efficace contre l’absence de lumière pour la terre et constituera une source d’énergie fiable et conséquente pour l’avenir . . .

JEAN

04/09/2016

Un Papillon sur le Nez

Bandedessin00002.jpg

 

Un Papillon sur le Nez

Au coeur de la forêt parfumée, loin de ses compagnons et amis, c’est là que Tiny a trouvé refuge pour faire une longue sieste. Il ne s’est pas rendu compte qu’il a parcouru plus de dix lieues pour trouver un endroit confortable, dans une forêt qui sent bon et au milieu des fougères. Un légé ronflement laisse à penser qu’il dort profondément.

Les journées sont longues dans le monde de Tiny ; bien plus que dans le monde des humains. Il a dû faire une sacrée fête pour roupiller autant ; bien manger et bien boire. Le jour se lève et avec le jour, la vie se réveille.

Mais Tiny, lui doit sûrement faire un beau rêve car rien ne semble le troubler et la lumière ne le dérange pas, il préfère faire une grâce matinée. Mais Tiny n’est pas tout seul ; un petit papillon vient de se poser sur son nez. Lui qui dormait si bien pousse de petits grognements, il a cessé de ronfler mais subitement un filet à papillon vient s’abattre sur sa tête encore endormi. Le papillon a le réflexe de s’échapper et s’envole vers la cime des arbres. Mais Tiny a été tiré de son sommeil par la force des choses.

Maladroit et encore engourdi, il essaie tant bien que mal de se débarrasser de ce filet à papillon figé sur sa tête, s’énerve et pousse un cri : «Ahhhh» fit-il, agacé. Ce qui fit fuir de petits bonshommes , toute une tribu qui l’encerclé mais sans un bruit. Tiny les regarde partir, saisit le filet et, curieux, intrigué, renifle le manche du filet qui a, ma foi, une odeur qui l’interpelle. Des petits papillons volent autours de lui. Amusé, il attrape un puis deux et trois … Mais un quatrième vient se poser sur son épaule.

Intrigué, étonné mais à la fois poussé par ses sentiments, il relâche les trois papillons qui avec le quatrième, s’envolent à leur tour vers la cime des arbres. Entre deux fougère et non loin de là, un des petits bonshommes observe la scène et fait un geste avec la main, agitant quelques grelot. De petites tête curieuses émergent de la végétation. Tiny ne dit rien de peur justement de les effrayer;

Cette drôle de tribu n’utilise pas le langage de la parole: quelques mots émergent de l’esprit des papillon leurs servent de discussion. Pour communiquer entre eux, ils se servent de petits instruments de musique.

Ils viennent chaque jour et chaque nuit attraper un papillon pour célébrer la «danse des astres» ; que ce soit le levé ou le couché de soleil, sa course dans le ciel, les lunes selon leurs éclairages et bien sûr les étoiles.

Ils s’avère que cette nuit, il n’y avait pas de lunes et la tribu avait hâte de célébrer le soleil en faisant une offrande à un petit papillon. Tiny tend le filet à papillon par le manche de sorte de leur dire qu’il rend le filet mais aux vus des silence de ces petits êtres, il ne dit mots, plutôt entonne une petite mélodie en sifflant doucement, ce qui enchanta la tribu qui l’accompagna de leurs instruments. Ils l’incitèrent à le suivre jusque dans leur village non loin de là.

Arrivé au village, ils décidèrent de lui faire offrande de nourriture. Et Tiny, un peu pataud en renversa sur sa veste … Où un petit papillon vint se poser pour s’en délecter ; du miel. Tiny, un peu plus grand de taille que les membres de la tribu fit mine de vouloir rentrer chez lui. Mais ce n’est qu’au soir que celui-ci pu rebrousser chemin et rentrer dans son village de lutin. Il fit le voyage retour sous la lumière d’une très belle lune blanche.

Avec tout un tas d’histoire à raconter et tout en pensant à ces petit être, il entonna une chanson qu’il inventa sur le trajet, relatant la forêt parfumée, les pensées des petits papillons et cette étrange tribu muette qu’il n’oubliera jamais ; comme un souvenir gravé dans sa mémoire de lutin.

JEAN

17/08/2016

Le Puits de Madame Théodore

Le Puits de Madame Théodore

CorteX_Sophisme_effet_puits_auvergne.jpg

 

Ce fut par une nuit d’orage, une nuit comme jamais il n’y avait eu dans la vallée. Les animaux sauvages se tairaient dans leur tanière ,les chien de berger hurlaient à la mort, les chevaux hérissaient pris de panique . Ce fut la fin d’une longue période sombre où la sorcière de la grotte cessa ses activités, et, sous la colère des paysans, s’enfuit. Traquée, blessée, ses potions à la main pour essayer de se protéger, une véritable chasse à l’homme s’engagea cette nuit-là pour mettre fin aux fléaux qui sévissent dans la région. La population excédé mais prudente poursuivit les traces de la sorcière à des lieues à la ronde. Le tonnerre frappait, le vent pliait les arbres et poussait les chasseurs vers la vieille femme. «Elle aura persécuté des génération entière, mais cette fois-ci ,c’est la fin …!»Le vent qui s’était engouffré dans la forêt, monta dans les nuages et fit apparaître la lune et les étoiles puis s’arrêta. Les villageois comprirent que la sorcière n’était plus. Mais où est-elle morte, il faut brûler son corps et jeter ses cendres dans un gouffre … «Une potion , elle ne doit pas être loin …!» Mais la grande prairie que les hommes avaient atteint ,se transforma en marécage, du gouffre du domaine Théodore jaillissait un geyser d’eau, l’eau en provenance des entrailles de la terre était douce et limpide . Au matin ,les habitants de la vallée rentrèrent chez eux, il semblait que leur malheur était terminé mais il était déçu de ne pas avoir brûlera sorcière. La prairie détrempée fut inspecté, le gouffre qui abritait une grande grotte très ancienne était remplit d’eau. Une des potions de la vieille femme pourchassé fut retrouvé à proximité et les villageois construisent un puits . Depuis, chaque année , le festin, pour célébrer la fin des catastrophes dû à la sorcière, est préparé avec l’eau du puits. Et ce puits , ancienne ouverture du gouffre, a une eau thermale l’une des plus pure de la région. La sorcière étant tombée dedans ,où l’une de ses potion a exploser , la réduisant en cendre et faisant une ouverture pour la nappe phréatique toute proche. Cette fameuse nuit d’orage a effacé avec sa mort un siècle de misère. Il n’avait pas plut cette nuit-là mais le feu du à la foudre fut éteint de façon naturelle grâce à l’eau du gouffre. Peut-être les flammes en aurait fini avec la vallée, peut-être mais plus aucune magie ne sévit dans la grande vallée depuis ce jour là .

JEAN

 

15:40 Publié dans Nouvelle, Récit, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

08/08/2016

La Nuit Papillon

La Nuit Papillon

 

C'est l'histoire d'un monde plongé dans les ténèbres. Une planète errante où la seul vie que l'on peut y trouver sont des papillons et des fleurs . 

Il n'y a pas d'étoile qui permette le jour ou la nuit , pourtant il existe un papillon parmi les papillons de la planète qui produit une immense lumière, elle éclaire tout un hémisphère et là où se trouve ce papillon , il y a de la lumière pour tous ...

Ce fût le rêve d'un ange dans l'au-delà que de devenir papillon et il fût exaucé ...

Bien des légendes tournent autours de cette histoire et bien des explorateurs ont tenté de trouver la planète des papillons mais en vain . Cependant ,malgré la prime pour qui ramènerait ce papillon ,encore faut-il trouver la planète et les papillons sur cet astre ne manquent pas ,c'est un véritable petit paradis où cette source intrigue autant qu'elle fascine ...

Les observateurs de l'espace scrutent afin de dénicher la planète dite goutte-d'eau car elle est facilement reconnaissable à ce pic de lumière qui dépasse très nettement de la planète. Mais elle est errante et n'a pas d'attache . Elle se serait séparée d'une lointaine galaxie il y a fort longtemps et elle se promène dans le cosmos . 

Ce serait comme chercher une aiguille dans une bote de foin ,la trouver relève du miracle et quels intérêts  que de s'approprier une telle source si ce n'est pour la science .Mais la convoitise a son prix ...!

Quelle genre d'énergie est-ce ? Qui en est à l'origine ? Que faire avec une telle puissance ? Comment la maîtriser ? Qui a eut écho de cette fable? Ne serait-elle le fruit de l'imaginaire d'un fou ?! Les secrets de la lumière ont tant à révéler que seule "une lumière peut parler de lumière ..."

Est nait l'ordre des gardiens papillons ...

 

2703311331.jpg

JEAN

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique