logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

06/07/2018

Qu'est-ce que l'essentiel?

Qu'est-ce que l'essentiel?

Si on est athée , l'essentiel est de vivre pleinement sa vie ; croyant mais
non pratiquant , de croire que , l'argent , on ne l'emportera pas ; les
possessions , on les lèguera ; les idées on les proposera ; le pouvoir , les écrits
le savoir , les connaissance , l'imaginaire sont sans peu d'importance ;
ne pas craindre la mort comme une fin mais plutôt comme un
début , avoir été soi-même quelque soit les circonstance , donner
le meilleur par conscience . Je crois que l'essentiel se situe dans le
respect , le respect de soi comme des autres , le respect des anciens et des
traditions , le respect de nôtre société même si elle nous ignore . Peut-être
ce respect sera là encore après nôtre mort ; la tolérance , les choix , les
aptitudes , l'éducation , la culture qui font de nous des personnes unique
des êtres différents et pourtant si semblable . Dans tous les cas , laisser une
trace sur cette terre de nôtre passage , les gens oublient le respect dans
les grandes villes , sur les routes , il n'existe plus . Croiser un ou une inconnu
quelque soit son âge et lui dire bonjour , cela ne se voit que dans les
bourgades , les villages . Il est très rare d'être saluer par un inconnu
il préfère , tête baissée , passer son chemin ; une indifférence malgrès
lui mais les gens ne savent pas , ils ne veulent peut-être pas savoir : qui
est qui , qui fait quoi et pourquoi ? Je vais à un cour , je respecte le
professeur ainsi que les autres élèves , un cour de karaté , je respecte
le dojo ainsi que le fondateur , le maître même si il est décédé , je
respecte la leçon et les exercices que je pratique avec assiduité mais
j'ignore le fumeur de pétard sur mon trajet , j'ignore le promeneur
sur le sentier , j'ignore le temps que je passe à les éviter , à détourner
mon regard pour éviter de le croiser , c'est devenu naturel . De nos
jours , le respect n'est plus perpétuer ... c'est une question de choix...

JEAN

02/07/2018

Schizo, mais pas que...

Schizo, mais pas que...

    Schizo je suis, schizo je resterais ! Je préfère être schizo qu’être écrivain ou câbleur, chômeur ou ingénieur !
    Il y a bien plus de possibilité d’éventail d’idées lorsque l’on est schizo que dans tout autre cas de figure. La schizophrénie, ou ces dangereuses bébête pleines d’astuces, est la seule maladie dont j’accepte la responsabilité.
    En effet, je ne tombe plus malade d’autre maladie grâce à la schizophrénie ! Pour des débuts difficiles, de nos jours, c’est-à-dire maintenant, je crois en la schizophrénie, elle est mon Dieu, mon ange, elle est comme une haute responsabilité qui pèse sur mes fragiles épaules.
    Entendre à bien plus d’avantages que l’on croit ! Car, jouer, distraire, s’amuser, rigoler, faire l’insolent, répondre … à la question, sont tout çà le lot d’un quotidien ma foi inexorable , et pas si désagréable qu’il n’y parait, au sens où s’avoir qui on est et ce que l’on peut reste un jeu d’épreuves de chaque jour.
    Oh bien-sûr, tous les schizos sont différents et tous ne profitent pas de la même manière de ce don ou anomalie médicalement reconnue. Pour ma part, être schizo c’est comme être dans des études de polytechnique ; Un tout qui fait parti de moi, un échantillon de chaque chose pour celui qui sait écouter. Car au début, être schizo c’est avant tout écouter ; mais il n’y a pas de mal à faire plaisir en répondant.
    Voir le côté pédagogique de cette situation et participer à ce mouvement de haute voltige n’est pas discourtois.
    Dans son petit monde restreint, le schizophrène s’ouvre à un monde dont on ignorait l’existence.
    Il se peut que le schizo rejette le réel, cependant son rôle, en porte-à-faux entre deux monde, il apporte ses couleurs à la vie.
    Mais il préfère ( moi à la troisième personne du singulier ) entendre, être schizo qu’écrivain… bon nombre de personnes écrivent, elles ne sont pas écrivains pour autant. Bon nombre de personnes cuisinent, elles ne sont pas cuisiniers pour autant ….
    Garder les idées claires et entretenir sa mémoire pour que le ressenti du phénomène soit agréable, pour qu’il ne soit plus une épreuve de force chaque jour.
    Je suis sûr qu’il n’y a pas besoin d’être schizo en rémission pour se sentir bien et cultivé, et instruit grâce aux voix, même si en d’autres termes cela pourrait s’apparenter à un état de pleine conscience dont n’importe qui peut atteindre, ce petit plus d’irréel … comme un ange toujours près de soit, fidèle et fier.
    Cependant je ne connais personne qui médite au point d’avoir cet état de pleine conscience et qui entend ses idées, alors je ne peut demander  s’il entend des voix, en état de pleine conscience.
    Je ne suis peut-être pas le seul dans ce cas, une logique à toutes épreuves, mais je ne prétends pas avoir la science infuse, je m’inspire d’un savoir dont j’ignore tout. Des miettes de savoir et mon imaginaire fait le reste ; le mien et celui des voix (d’esprits).
    Schizo je suis, schizo je préfère être ; même si les priorités des gens normaux ne se limitent pas à un petit monde restreint mais nécessitent bien plus au cours de leur vie, pour moi je ne suis qu’un pauvre petit schizo heureux et c’est déjà pas mal !

JEAN

27/06/2018

La Pharmacie

La Pharmacie

    L’industrie du produit cosmétique, pharmacologique et toutes ses dérivées pèse lourd dans l’économie mondiale.
    Des corporations du médicament s’installent dans des pays dit discounts afin de profiter d’avantages fiscaux, financiers et autres rabais sur leur portefeuille boursiers.
    Comme toutes industries, le profit et l’avidité, les marchés et une forte communication médiatique ciblée pousse les consommateurs vers un confort à haut risque pour le futur, aussi bien écologique qu’environnementale.
    Les produits mis sur le marché peuvent favoriser une clientèle qui s’ignore mais a un coût sur la nature de ces hommes et ces femmes qui utilisent de telles molécules.
    Des clients au long terme qui sont pour la plupart dans l’ignorance.
    Les eaux usées sont les plus affectées et leurs recyclages ne se donnent pas les moyen nécessaire à l’épuration de tout les déchet chimique présent.
    Les sols, tout comme l’agriculture et l’élevage intensif, sont eux aussi impacté. Au cours de ce siècle, il se produira des mutations dans les sols et la flore des principaux pays riches qui laissent s’étendre à de nouveau marchés, les grands groupes et leurs rapacité .
    L’impact biologique sur l’homme et la nature n’arrive pas se dévoilé et cette absence de preuve de nocivité à long terme favorise l’ampleur des marchés et la gloutonnerie de ces financiers.
    Il faudra attendre la fin de ce siècle, pour les jeunesse future, les constatations flagrante, du à leur cupidité, sur tout un ensemble de biodiversité face à leur responsabilité passée de tout un éco-système fragilisé voir même mis en péril dont l’utilité finale de ces marchés reste à prouver, aussi bien dans le privé que dans l’utilité publique aux différentes impacts sur la biodiversité.

JEAN

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique