logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/02/2018

Tout ce qui se dit pourra être écrit ...!

Je ne prie pas avec mes mains. Celui qui prie avec ses mains oublie le visage de son père ; Je prie avec mon esprit…
Je ne prie pas avec mon corps. Celui qui prie avec son corps oublie le visage de sa mère ; Je prie avec mon coeur …
Je ne regarde pas avec mes yeux. Celui qui regarde avec ses yeux oublie le visage de son père ; Je regarde avec mon esprit …
Je ne sens pas avec mon corps. Celui qui sens avec son corps oublie le visage de sa mère ; Je sens avec mon coeur …

Mon esprit ne fait qu’un avec l’univers.
Mon coeur ne fait qu’un avec la lumière.

JEAN

23/02/2018

Flèche du temps et l’Observateur

comme-une-fleche-chantilly.jpeg

 

 

Flèche du temps et l’Observateur

    Les lois de l’univers ont été découvertes au cours de ces derniers siècles par de brillants esprits scientifiques, très intuitifs. Tous admettent que ces lois sont universelles, figées et non transgrèssible…
    Moi, petit schizo, je me suis posé la question au sujet du temps, l’essence même de nôtre vaste univers ; pour mesurer le temps, il faut un mouvement ou une «inercie» et un observateur.
    Et tous les observateurs ne se valent pas… Alors qu’en est-il pour l’esprit.
    L’esprit observe le temps de l’âme, du corps. L’esprit est lié au corps, à l’âme et observe les lois de l’univers qui lui sont données ; mais tous les esprits ne sont pas identiques.
    Cependant ils s’alignent sur les lois de l’univers et de l’âme même si certaines fois des anomalies, des bugs psychique s’interposent et font pour l’esprit lié à l’âme des transgressions. (3)
    L’observateur qui observe avec son esprit les lois de l’univers ne verra pas toujours la même rigueur et la même logique… (4)
    Le temps et l’espace, et la flèche du temps qui dans sa continuité déroule un temps universel qui est la première loi de l’univers. Sans le temps donné par l’univers nous ne serions pas ; rien n’existerait. Le temps et la flèche du temps pour l’âme est la même pour tous mais qu’en est-il de l’esprit … (1)
    Matière et lumière font l’âme, et l’âme fait partie de l’esprit mais l’esprit ne fait pas toujours partie du temps.
    La lumière suit sa vitesse toujours constante et peut, être courbé… par de grosses masses proche de sa trajectoire … (2)
    Qu’en est-il de la lumière qui serait courbé au point d’en faire une boucle. La lumière voyagerait, pour revenir à son point de départ ferait une boucle sur elle même et sur le temps. …
    Si matière et lumière font l’âme, l’esprit lui peut observer indépendamment une boucle du temps dans l’univers qui ne fait ni partie de la matière ni de l’âme.
    Esprit, ou conscience, les lois de l’univers dont la «flèche du temps» ou orientation du temps qui s’écoule ne s’applique pas à l’esprit car celui-ci n’est pas soumis aux lois de l’univers en certains cas mais dépend de l’âme
    (3) un esprit influencé peut mal interprété ou avoir une vue de la flèche du temps et de l’espace différente d’un observateur dit «neutre» ,ou mieux sans esprit …
    (4) l’observateur doit avoir des repères dans les lois de l’univers, telle la flèche du temps pour discerner une vue «vérité»…


_______________________



Il a bien fallut un observateur afin de mesurer le temps, de le définir, de le rendre universel …
Je croyais maîtriser mon sujet, l’idée était bonne( et à creuser) mais les voix ne veulent pas que je m’expose à un sujet qui s’éloigne vers la théologie, la claire voyance ou la médiumnie, où seule ma petite intuition ne suffit pas. Un texte de mémoire où l’essentiel avait été établit pendant la méditation, deux méditation d’affilées mais les voix ou celle qui me mit sur le chemin de réflexion ne veut pas que je m’y attarde implique d’avantage , et que je développe ma pensée ;
    Dommage, le temps, les sauts de temps, le rebours du temps et son observateur était bel et bien le sujet que je voulais approfondir utilisant l’observateur comme un segment du temps où il puiserait tout les repères nécessaire afin de montrer certains liens plus profonds à l’esprit que les simples lois de l’univers …

JEAN

22/02/2018

Torpille 2.0

Torpille 2.0

    C’est un concept qui je pense ne plaira pas à tous … Afin de lutter contre la pêche intensive et le raclages du fond des océans, il m’est venu cette idée, d’où son titre, mais à la différence des torpilles qui d’une part explosent et d’autre part se déplacent horizontalement ; cette technique consiste à envoyer dans les abysses de longs mâts en acier.
    Propulsées telles des torpilles avec une mécanique bien précise, un navire disposant de trappes et autres grues, parcourrait les océans, suite à des recommandations de protection des océans par une ou des associations, sous le couvert des nations unies, disposant de cet outils : «la torpille 2.0» afin qu’elles se plantent au fond de l’océan, s’ancre dans la vase et avec un système électromécanique se visse jusqu’à ne laisser apparent que 1 mètre , 1,5 mètre.
    A la suite de quoi l’hélice s’éjecterait et laisserais place lames et cisailles d’acier susceptible de trancher des filet «racleur de fond» pour limiter la pêche de coquillages et autres crustacés des profondeurs.
    L’établissement de périmètre et de zone protégée contre la pêche de ce type laisserait bien sur certains lieux autorisés dans les eaux internationales.
    Mais une torpille qui descend se planter afin de déchirer ou d’arracher des filets prohibé en ces lieux me semble la seule solution de protéger nôtre réserve d’oxygène qu’est l’océan, sa faune et sa flore des abysses. Pour une consommation humaine limité de crustacés et coquillages et coraux et une protection efficace contre les abus.
    Des quadrillages de secteur aux balises à durées limité formerait un refuge certain pour les animaux et les plantes qui veulent s’y loger.
    Terminer le gaspillage ou la collection de la vie sous marine des très grandes profondeurs. Avec la torpille 2.0 plus de problème de coraux …

JEAN

17/02/2018

Du Pain et des Jeux

 

 

Capture d’écran 2018-02-17 à 11.46.31.png

 

 

Du Pain et des Jeux

    Le retour à l’âge antique, voilà ce que la société nous donne comme avenir. Du pain et des jeux, une société de consommations friande de gaspillages par «l’inutile indispensable» renouvelable, en perpétuelle activité de ciblage et avec un matraquage médiatique intense et sans fin ; et des jeux où nôtre société, ou plutôt ce qu’en font les médias, nous abreuve de sang et d’argent.
    Des jeux comme dans l’ère antique dans l’arène … mais l’arène désormais se retrouve sur nos télé et téléphone sans aucune mesure ; elle se retrouve dans la bouche des journalistes pressés de bien faire. Car le français, apparemment, est très friand d’horreurs mondiales, régionales et locales.
    Le monsieur tout le monde n’a de voix que par les nouvelles des médias, car il vit ce spectacle comme un acteur, grâce aux médias, au travers de débats …
    Du pains et des jeux ; voilà ce qui calme le peuple et l’empêche de se révolter. Voilà ce qui occupe la vie des gens du 21eme siècle, voilà ce que les empereurs romains donnèrent à leur peuple jusqu’à leur chute ; totale et irrémédiable !
    Journaliste et Politiques ont un spectacle à mettre en scène pour les français et tout le monde y trouve son compte.
    Finalement, c’est une minorité qui est lésée dans une société qui retourne vers la décadence ; sans corruption romaine pour faire bonne figure mais avec une faim sans limite …
    L’ère romaine est proche pour la France et si les médias ne sont pas remis sur les rails, c’est tout une société qui part à la dérive.
    Car qui dit médias, dit diffusions mais jusqu’où l’information et la communication iront porter leurs propagandes car ce met en place avec ce système une vague de bourrage de crâne sans précédant auquel personne n’échappe.
    Cet endoctrinement laisse présager un avenir de l’image publique qui sera accentuer de déviations et de dérives.
    L’essentiel reste hors de portée, rester hors de portée de ce système fait de pain et de jeux , bien qu’il soit assez tentant et assez scandalisé, voir choqué de voir et d’entendre des lois qui pour nôtre avenir ne sont pas négociables à mes yeux mais font l’objet de débats caractéristique d’une société à reculons…
    Protégeons les enfants et la jeunesse dans le sens que adulte , c’est adulte, c’est être majeur et mineur, c’est mineur point final. Les mineurs resterons sous l’autorité parentale ; les parents sont responsable.
    Et tentant au sens de connaître pour mieux dénoncer, leur sujet effronté de discussion, de débats animés et argumenté …
    Je ne sais pas où veut en venir le CSA à laisser faire mais pour ma part ; la télé( sous toutes ses formes), c’est plus ce que c’était …

JEAN

Dico-éco

Dico-éco

    Le concept d’un dictionnaire pour l’école : dico-éco ! Il s’agirait de concevoir une forme plus pédagogique de l’apprentissage des langues.
    En faisant une partition par année scolaire et âge, des mots à apprendre par coeur en fonction de la classe et intégrable dans une phrase cité en exemple.
    Où la compréhension du dialogue soumettrait une certaine logique et des repères, il s’agirait de faire apprendre des bases d’un langage par partition du livre, des groupes de mots acquis au cours de l’année scolaire aux quels s’ajouteront tout un vocabulaire indispensable à l’élève au cours de son apprentissage et de son utilisation du langage.
    Le dictionnaire ne serait pas par ordre alphabétique mais par degrés du langage. Un index, lui dans l’ordre, permettrait de localiser un mot, sa traduction et sa phrase type dans le livre.
    Comme les conseils d’un professeur, la pédagogie consisterait à façonner des repères dans la mémoire de l’élève et à élever toujours plus sa curiosité du langage et sa soif d’apprendre.
    Le dit dictionnaire aurait également une micro carte mémoire compatible ordinateur et téléphone afin, dans certains cas, d’étudier la prononciation des phrases cités en exemple. Cette carte, comme un logiciel, multiplierait les chances de l’élèves d’accroitre son vocabulaire et sa connaissance grammaticale pour une recherche rapide ou une traduction.
    Le dictionnaire seul ne suffirait pas mais nécessiterait une pratique régulière et consciencieuse de mémorisation. L’élève apprendra à s’exprimer et sera toujours en quête de mot nouveau, aussi bien à l’écrit qu’à l’orale.
    Une méthode indispensable pour son avenir et peut-être sa profession future.

JEAN

15/02/2018

Accorde moi ton Pardon

Accorde moi ton Pardon

    Chacun d’entre nous a un destin bien déterminé auquel un certain libre arbitre qui nous est propre nous permet d’aller de l’avant … ou de reculer…
    Nous faisons tous des choix au cours de nôtre vie et nôtre passé nous appartient, nous colle à la peau comme un second esprit, une seconde vie qui fera ou fera pas dépendre un certain futur que nous envisageons.
    Mais on ne peut vivre avec des regrets et la mémoire est là pour çà. Ce libre arbitre, qui fait de nous ce que nous sommes, est comme un petit coup de pouce d’origine mystérieuse, quelque chose de l’ordre de l’incompréhensible.
    On a tous un passé ; bien ou mal, où on a subit ou fait subir, avec ses hauts et ses bas. Avec le recul du temps, les choses deviennent plus claires, plus limpides et aucun pardon n’est regrettable …
    Demander pardon ou accorder un pardon n’est pas un signe de faiblesse ou de lâcheté, c’est régénérer la paix parmi les siens, les proches ou son entourages.
    On ne peut pas toujours se faire pardonner directement et la prière est là pour çà. Il y aura toujours une oreille attentive qui n’en restera pas indifférente.
    La prière n’est pas un mal, elle n’est qu’une prise de conscience, un état, une fois effectuée et quelque soit la manière, de légèreté. La prière ou la bienveillance est le contraire de beaucoup de formes de mal qui ne reste que suggestion, influence, vengeance… haine !
    Même si le pardon dissipe la haine, la fait disparaître, l’atténue, ce n’est que provisoire et la vie reste une longue quête, elle n’en reste que plus motivante.
    Où cette sinusoïde entre bien et mal est bien différente selon les gens et dépends de l’humeur, comme un tout , elle sera tôt ou tard pardonnée.

JEAN

07/02/2018

Les Yeux Fermés

Les Yeux Fermés

    Il doit être difficile pour les non-voyant de vivre leur vie et leur handicap au sein d’une société toujours entrain à montrer. On peut fermer les yeux pour comprendre, et, vivre une heure, une journée les yeux fermés.
    Sans la vue les autres sens sont en éveil, de même pour l’ouïe. Une certaine accoutumance , un peu d’expérience de cet handicap et le calme revient, apaise l’esprit .

    On peut fermé les yeux et ne plus voir, on peut boucher son nez et ne plus sentir, on peut fermé sa bouche et ne plus goûter … mais pour le schizo se boucher les oreilles est inutile pour ne plus entendre.
    Le Schizophrène entend des voix qui ne sont pas audible. Leur provenance ; des voix, des bruits et bien d’autre ne peuvent pas être interrompu volontairement. Une grand concentration et une grande distinction laisse le schizo sur le chemin de la pleine conscience et de la sérénité.

    Même si l’histoire du schizo ne se fait pas en un jour, j’ai pour ma part et longtemps après les premiers symptômes, fait appel à la méditation où les voix se retrouvent et se cherchent dans un moment de vide.
    Afin, pour le schizo, de bien différencier nombre d’ensembles et de sous-ensembles, les yeux fermé dans le calme, la méditation s’exerce régulièrement, et exerce une pression vis-à-vis des voix … Où celles-ci ne sont que échos du temps, et passent et repassent sans cesse les repères d’une vie inachevée, la méditation les yeux fermé permet fondements et balises de la vie, et pleine conscience, c’est-à-dire un esprit ouvert et aiguisé, affuté et prêt pour l’épreuve quotidienne que sont les voix.
    Les yeux fermés permettent de mettre en éveil le sens de l’ouïe pendant la séance, que les voix soient audibles ou mentales.
    Et pour le schizo, rapidement, le challenge devient distraction par la maîtrise, maitrise de soi et de son environnement…

JEAN

Ce qu’il ne faut pas faire

Ce qu’il ne faut pas faire

    Est-ce que ce qu’il ne faut pas faire est inscrit dans la loi, la constitution ? Chaque chose nouvelle engendre des dérives, mis à part dans les dix commandement, existe-t-il inscrit ce qu’il ne faut pas faire ?
    La loi est pourtant sans cesse remaniée et étudiée, assez rarement connue des gens communs, possède-t-elle suffisamment de donnée pour affirmer ce qui est interdit? Les nouveautés, au sens commerciale, permettent un commerce pas toujours bien entouré, pas toujours équitable. Qui ou quoi surveille ces manipulations par la communication et qui ou quoi encadre avec stricte fermeté afin d’éviter les litiges , d’éviter les fraude ?
    Ce que l’on peut ou ne peut pas faire devrait faire partie d’une logique innée et cela devrait être connu de tous, mais selon les cultures, et l’humeur des citoyens, certaines déviation à la loi se font en toute conscience afin d’échapper ou de passer au travers d’un conflit parfois inévitable à grande échelle.
    Car c’est lorsque le conflit se fait plus ample, que de nombreuses personnes sont concernées qu’une affaire passe devant la justice, et non de petite affaires d’escroqueries de tromperies.
    Ce qu’il ne faut pas faire, certains s’empressent de le faire, pour leur profit souvent, ou leur «rayon d’action», leur brassage de masse. Les citoyens s’exposent à des problème à très long terme et ne suscitent l’attention de la justice qu’après intervention des médias.
    Sachez que faire ou ne pas faire n’est pas la préoccupation de tous. Evitez les pièges de la nécessité, où internet devrait offrir une très larges comparaisons, quelques soit le domaine, mais peut dissimuler au lieu d’informer, car les «avis consommateur» reste du virtuel et sont facilement manipulable ; justement pour les plus avides qu’est de lancer l’hameçon et pêcher le poisson.
    La France, toujours en retard, expose ses concitoyens…!

JEAN

02/02/2018

L’Inquisiteur est mon Ami

L’Inquisiteur est mon Ami

    L’imaginaire mon Dieu, mon imaginaire est la seule chose que je possède. Je l’ai emporté dans mes rêves, je l’ai transcrit dans mes textes et j’ose espérer l’emporter avec moi au paradis, après ma mort ; si je suis autorisé à y aller.
    Ma fantaisie me porte cette fois autours d’un méchant inquisiteur d’une époque très reculée qui viendrais par magie et présage des voix que j’entends, suite d’un purgatoire et d’un juste équilibre dans mon époque, chez moi où je m’efforcerai de faire découvrir le 21e siècle à ce personnage. Lui raconter l’histoire du mieux qu’il me sera donné de le faire, et d’une certaine manière apaiser ses craintes et ses colères, afin de comprendre cette situation qu’est la sienne, et la mienne par la même occasion.
    Dieu lui envoya une épreuve avant d’être pardonner définitivement car l’inquisition fit également de grandes injustices.
    Cependant dans ses récits d’inquisiteur, je glisse et inserts quelques notes de plaisanterie. Un rire dont sa profession ne permettait pas l’expression.
    D’une touche imaginaire personnelle, Dieu est relié par téléphone sur mon forfait SFR d’une heure 10 SMS et lorsque mon ami veut châtier encore ce qu’il qualifie à nôtre époque de diabolique, et mon forfait chuta vertigineusement , il prend mon combiné et se fait cordialement sermonné par un Dieu que j’imagine aussi taquin qu’irritable.
    Une journée de purgatoire plus de 600 ans dans le futur où je l’invita à aller se recueillir loin de tout jugement dans une cathédrale, confessant maladresse et orgueil, préjugé et vanité auprès d’un curé plutôt perplexe face au récit de mon invité.
    Expliquer un demi millénaire à un homme d’église si pieu ne fut pas chose aisée mais cette journée de juin s’achève avec un beau couché de soleil et mon compagnon et mon compagnon disparaît comme il était venu, dans une lumière que mon esprit perçoit.
    Moi qui ne suis ni sorcier ni seigneur, ni paysan ni bandit, un simple malade croyant, baptisé, un bon chrétien en somme qui, cela le surprit au plus haut point, entend des voix et  a certaine fois des visions.
    Il s’en va dans la lumière le coeur apaisé et la conscience tranquille comme si on s’était apprivoisé : L’inquisiteur est mon ami …

JEAN

Passé Inquisitoire

Passé Inquisitoire

    La France a plus longtemps été un royaume qu’elle n’est désormais une république. La France à proprement dit ne serait rien sans la monarchie qui l’unifia et la proclama. Mais cette même monarchie restait sous le sous le couvert de l’église.
    Il y eut les croisades et beaucoup d’autres conquêtes mais que serait l’église sans l’inquisition ;
    L’Europe ne serait pas uni et les pays serait dirigeait par des seigneurs, nombreux ! La vie du quotidien ressemblerait à un film héroïque fantaisie car l’occulte règnerait en maître sur les différents comtés…
    Les enchanteurs et autres magiciens ferait face aux sorcière et à la magie noire ! Une injustice totale règnerait sur les plus pauvres et les plus puissant alchimiste et illusionniste serait prisé par les seigneurs pour leur protection, leur défense mais aussi leurs quêtes telles qu’elles soient .

    L’inquisition fit la chasse aux sorcières et à leurs sortilèges. Le culte du Diable fut bannis et punis.
    Nôtre histoire, l’histoire entre autre de la France se déroula avec une inquisition ferme et peut-être parfois injuste mais sous les bons offices de l’église.
    Puis protestant et Catholique s’unirent sur la tutelle d’un roi, d’une succession de roi jusqu’aux révolutionnaire et la séparation de l’église et du gouvernement …
    Il serait dommage que le culte du Diable soit encore présent de nos jours où nulle force pourrait le stopper. On verrait des sorcières et des Diables dans les hôpitaux psychiatrique traquant des petits anges par exemples.
    Non bien-sûr les forces occultes ont été renvoyés dans les sous-sols des enfers à jamais…!!? A jamais…??! Qui sait ce que sont devenu les enchanteurs et les magiciens, et leur savoir au fil du temps ? …

JEAN

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique