logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/05/2018

Raison D'Etat...

Une érection constitutionnelle

    Mon Dieu, je souhaite que toute la lumière soit faite sur les attentats de Nice en 1993, où la raison d’état fut invoqué lors du procès de mes parents qui en ont beaucoup souffert, qui ont payé leur dettes…
    A l’époque où j’aurais eu plus que jamais besoin d’eux, car pataugeant dans mon propre sperme de mes masturbation et le début de ma consommation de cannabis, ils n’étaient pas là pour moi.
Moi qui aurait en bien besoin d’eux, les attentats de Nice, à cette époque, fit d’eux des suspects potentiel et leur préoccupation de leur procès leur prirent tout un temps qui ,du coup ne m’était pas consacré.
    Où j’aurais dû mettre carte sur table quant à ces soit-disant amis que je fréquentais, en perpétuel quête d’un travail, la drogue s’imposa à ma vie comme une porte de secours.
    Une impasse au quelle j’aurais dû mettre un terme dés le début mais hélas , j’ignorais que mes parents étaient pris à parti par l’état et la justice.
    Une simple prière aux voix qui m’écoute et à Dieu car je sais qu’il existe mais lui ne fera rien ! Les voix sont mes alliés et je les imagine comme un passe temps ou une vérité de convenance, selon leur dires.
    Où l’état ou certains politiques se joue de la vie de ses concitoyens ; où certains droit sont , pour la moral constitutionnelle, mis de côté en faveur des politiques ; Une énigme pour moi et mes parents, pour ma mère car Max est décédé depuis , mais restera à jamais encrer dans ma vie gâchée.
    Enterrer des attentats sous le couverts de l’état, sa pue le conflit d’intérêt, les intérêts économiques ou la mise en avant de personnalité qui se couvrirent avec la protection de l’état.
    La France s’est fait une érection constitutionnelle de pouvoir faire taire la justice, sa propre justice.
    Mes parents étaient innocents malgré un très long interrogatoire les mettant en cause. Les assurance leurs ont demandé des compte…

    Bref, je n’ai aucune confiance en mes semblables : vous savez pourquoi maintenant …

JEAN

07:28 Publié dans Perso, Récit, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

12/05/2018

Rechercher tout là où il n’y a rien

Rechercher tout là où il n’y a rien

    Il faut que j’aille chercher le septième esprit …. mon esprit, mon septième esprit.
    Pour localiser quelque chose, un lieu dans l’espace, il faut six coordonnées, pour déterminer une position exacte, plus un septième coordonnée, naturelle qu’est le point de départ, afin de deviner la trajectoire…
    Je pense que pour nôtre conscience, il en est de même. Peut-être vis-à-vis des cieux, les esprits qui nous animent sont au nombre de sept ; six pour diriger et le septième nôtre conscience au coeur des esprits.
    Il ne s’agit là bien-sûr que d’une hypothèse, cependant les esprits propres à la conscience se distingue facilement par leurs familiarités et exercent une certaine influence non négligeable sur la conscience : ils sont, selon moi, ce que l’on pourrait apparenté à des sens humains, mais pour plus de fantaisie, je les qualifie de noms qui leur est propre : le ciel ou les cieux , la terre, le peuple, le roi, et le passé, le futur.
    Ces formes de sens humains apparentante à des sentiments telles que la raison ou la colère, etc…. forment, réunis et comme un bloque, avec nôtre conscience, un sentiment de joie, de bonheur qui en toute harmonie partage et échange une bonne humeur entre nos propres esprits, rendant le réel fort agréable ; une forme d’ivresse naturelle propre à chaque individu.
    Il n’ai pas donné à tout le monde d’être dans l’extase en permanence. Comme un conflit entre esprit externes à notre conscience, il se pourrait qu’une forme de jalousie se produise et ne fractionne cette effervescence.
    Mais l’analyse d’une telle possibilité à fait prendre un cap à mes pensées. Les raisons qui me prêtent à croire en cette théorie, et qui me font réfléchir au sujet, demeurent dans une certaines atteinte de la convivialité entre moi et les esprit afin, en tant que conscience, d’apporter ce souffle de bonheur par le verbe et répondre à leurs attentes en toutes circonstances.
    Deviner leurs souhaits en fonction de leur émotion du moment et accéder à leur requête, autant que possible, et dans la limite du raisonnable.
    Mais me permettre de mieux les connaitre et apprendre à quoi ils ont à faire. Etre une sorte de protecteur déterminé.
    A chaque type de caractère une solution afin de me re-situer au coeur de leurs évènements ; Evènement que je ne vois pas, que j’entends et perçoit parfois.
    Certes la vie de schizo n’est pas toujours évidente et bien des fois difficile à gérer, néanmoins, elle n’en reste pas forcément pauvre mais plutôt enrichissante et variée.
    Peu de schizo qui perçoivent des voix comme moi peuvent analyser et faire face aux désagréments de certaines situations.
    L’écoute et la mémorisation , un passé derrière, prioritaire et de toute importance.
    Comme un savoir qui s’accumule, un bon équilibre mentale et physique est bien-sûr nécessaire afin d’être à la hauteur des attentes des voix, des esprits.
    Chaque bienfait est la solution d’une trace dans le temps, une trace indélébile qui, en quelque sorte bâtit au lieu de détruire …

JEAN

A L’oreille du Roi

A L’oreille du Roi

    Je pleure ces larmes du temps qui deviennent poussière entre mes mots… Car je cherche l’impossible au travers de mes songes.
    On n’a qu’une vie, et chacun n’a qu’un but dans la vie, à cette époque. Quel est mon but …. si ce n’est entendre. Les pensées que j’ai, les songes et visions sont peut-être mon but.
    Jusqu’où, dans l’impossible perception du mystique, ces petites choses de mon quotidien sont-elles allées ; ont-elles fait échos …. à l’oreille du roi….!??!
    Mon existence n’a rien d’extraordinaire alors se pourrait-il que ans l’autre monde, mon entre-monde où je suis réfugié, est atteint certaines «sommités»…
    Je ne sais pas de quoi est fait mon avenir, et peu importe ce qu’il adviendra de moi dans les cieux, je profite du jour présent tout en m’efforçant de capturer ces petits instants.
    Les esprits sont liés et les hommes vivent dans cet environnement sans savoir. Une poignée d’entre noue, à l’imaginaire fort, est capable de comprendre cette situation, qui entre autre, est la mienne.
    Le schizo … ou l’éveil de la conscience où les chemins se font multiple et singulier sur chaque étape. Le temps qui nous est donné est un cadeau, la vie est un cadeau.
    Savoir si on est de bons vivants, savoir si l’on sait profiter de petites choses de la vie, savoir se distinguer avec nos propres pensées, et être un personnage devenu indispensable aux yeux de tous … être soi-même ; cette différence qui fait la variété des hommes. Et qui sait peut-être, nos vies, nôtre récit, d’une manière ou d’une autre, parviendra à l’oreille du roi…..!

JEAN

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique