logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/08/2018

Le Septième Monde

Le Septième Monde

    Les seigneurs du troisième ordre capturèrent un esprit, ils ignoraient lequel mais avec leurs capacités, leurs facultés et leurs technologies, ils le torturèrent afin d’obtenir des informations sur la vie d’esprit.
    Au fil des âges, une élite se forma dans ce monde et seuls les plus doués eurent le droit de survivent.
    Les facultés des hommes du septième monde étaient inouïes. Une révolution mit fin à la tyrannie du troisième ordre et chacun pouvait choisir son destin, sa vie.
    Le troisième ordre fut anéanti par l’armée des bienveillants et ce monde, comme l’idée que l’on se fait du paradis, n’eut que des bons côtés.
    Les autres planètes en quête de tranquillité firent appel aux bienveillants ; pour leur enseigner la sagesse et la magie, et les défendre tant qu’ils ne pouvait le faire seul.
    Bien des convoitises et des rebellions aux travers des colonies éclatèrent. Le septième monde était le sujet de tous…
    Les bienveillant libérèrent l’esprit qui fut prisonnier du troisième ordre, non sans mal afin de le retrouver. Il n’était pas un simple esprit mais un être vil et malfaisant au temps jadis, un arc-ange déchut, un ange.
    La liberté est une promesse des Cieux et l’ange, pour remercier les bienveillants, leur inculqua un savoir, à une poignée d’élus, encore plus précieux.
    Il fut l’instructeur d’un monde meilleur.
    Ce n’est qu’au moment de leur révéler le secret de l’immortalité qu’un grand esprit le rappela à lui, laissant ses disciples dans cette quête ininterrompue et insensée.
    L’ange fut accepté salué et de retour parmi les siens, le pardon était fait, il fallut longtemps et tant d’énergie, tant de bonnes volontés et tant de bien fait pour cela.
    Le septième monde possédait désormais une grande maitrise de la vie. Les mortels étaient finalement heureux d’être mortel et les esprits harmonisaient tout ce jolie petit monde pour en faire un nouveau jardin d’Eden…
    «La vie n’a pas de prix, préservons en sa liberté» devint la divise du septième monde !…

JEAN

10:24 Publié dans Nouvelle, Récit, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

27/08/2018

Arkia

Arkia

    Des cendres de notre système solaire, un nouveau monde se créa. Il s’agit là d’un cycle et au bout du septième monde, les hommes, grandissant, vivant sur ce monde, le nommèrent Arkia.
    Les anciens, les gardiens de ces lieux, les survivants du sixième monde étaient près pour aller à leur rencontre.
    Un fois que les Arkiens auraient évolués et possédant une technologie adéquate, les anciens qui avaient fait silence à bonne distance, restant à proximité, se manifestèrent.
    Des homme des femmes des enfants qui génération après génération avaient patienter… des milliards d’années sur leur petit monde, restant en contact avec les colonies et les peuples de l’univers afin d’attendre ce nouveau monde et ces nouveaux habitants.
    Comme chaque terre mère, la vie émergea et évolua jusqu’à l’homme. Lorsque les Arkiens étaient près pour la conquête spatiale, les anciens allèrent à leur rencontre. Ils maitrisent de très nombreuses technologie et ont un savoir immense car bien plus vieux que les Arkiens qu’il partagèrent avec eux pour former une alliance.
    La révélation des anciens, leurs facultés et leur savoir révolutionna la vie des Arkiens ; mais là n’était pas leur but, plutôt une question de repeuplement et de diversité.
    Bien des dangers dans l’espace ; des races hostiles ou tout simplement des tueurs, pour ne pas oublier les incompatible ou les cannibales mais les anciens entreprirent avec Arkia de se donner les moyens de se défendre et de parcourir les galaxies d’un bout à l’autre de l’univers pour apporter paix et bienveillance.
    Leur petit monde artificiel servit de transporteur mais leur nombre étant restreint du à leur lieux de vie et leur discrétion ininterrompu, une mission d’approche, en un lieu sûr, leur permit de découvrir ce que jusqu’alors ils n’imaginaient  qu’au travers d’observations et de projets comme un rêve. Les anciens leur permirent de réaliser cela.
    Les habitant du sixième monde eurent également la visite des habitant de leur anciens monde qui eux aussi l’avait eut auparavant d’où leur grande sagesse et leur savoir, depuis le quatrième monde qui instaura un concept d’aide et de partage au travers des âges en ce lieux favorable à la vie et à la venue de l’homme dans le monde.

JEAN

10:56 Publié dans Nouvelle, Récit, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

26/08/2018

Le Privilège des Vacances à Pieds

Le Privilège des Vacances à Pieds

    J’ai la chance de ne pas partir en vacance, jamais, je n’en ai jamais eut. Et je n’en aurais jamais. Car voyez vous pour partir en vacance, encore faut-il travailler, avoir un emplois.
    ça parait idiot comme çà mais ce n’est pas donné à tout le monde , d’avoir un emploi … sans péter les plombs !
    C’est trop drôle çà, pour avoir un emplois, il faut un véhicule, auto ou moto, pour avoir un emploi, il faut la passion, l’expérience, le dévouement et soixante kilomètre par jour rien que pour l’usine.
    La loi autorise les CDD cumulés pour les entreprises … et les employés mais c’est pas très stable tout çà, comme vie !
    Donc mon privilège des vacances à pieds ; c’est le supermarché, le buraliste et la spécialiste «comment ça va??». Avec elle, il faut que j’aille toujours bien… soit !
    Vous qui avez eu la chance d’être employé ou employeur, vos vacances sont comme un sommeil de l’année. Mais en ce qui me concerne, je n’ai jamais eu de sommeil !
    J’écris le triste tableau de ma modeste vie sur des pages et vous les fait partager.
    Quel intérêt ??! Qui, sur qui s’apitoyer, et dans quel but ?? Non je suis un écrivain usagé, intermittent du verbe. Qui s’en soucie … il doit surement être en vacance à cette heure -ci, de ce jour !! Un fan anonyme roulant en Rolls Royce blanche décapotable peut-être qui sait…??!
    Mes seules vacances sont celles qui me portent loin de ma misérable vie en faisant glisser la pointe de mon stylo sur une page vierge ; avec de l’esprit, plein les poches !
    Mes vacances à pieds pour le plus noble des divertissement et méditer un savoir encore inconnu pour le simple geste d’espoir qu’il me reste …!

JEAN

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique