logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/02/2017

Panne Sèche

Panne Sèche

En retard au travail ou simple promeneur, aujourd’hui les gens se hâtent de prendre les transports en commun. Peut-Être une fuite d’essence ou un oubli de faire le plein, ils ne se rappelaient pas être sur la réserve, pourtant ils sont tous en panne sèche. Les plus courageux attrape un bidon afin d’aller à la station service la plus proche. A l’arrêt de bus, un bus , en panne sèche, d’ailleurs le chauffeur est allé chercher de l’essence comme tout le monde ce matin. Les usagers intrigués de ne pas pouvoir monter dans le bus, guettent avec impatience le retour du chauffeur. Sur les trottoirs, les gens se dirigent vers la station avec leur bidon. Une journaliste et son cameraman interrogent une passante avec un landau mais au lieu d’un cousin, il y a un énorme bidon , visiblement plein, la côte est raide et la jeune femme souffre pour poser son chargement sur le trottoir mais la journaliste fait mine de s’intéresser à son sort. Tandis qu’elle raconte ses débouards avec sa voiture le cameraman qui tiens , non pas une camera mais un bidon vide, lui siphonne son essence. A l’arrêt de bus les usagers crient victoire, après avoir confondu plusieurs fois leurs chauffeurs avec ; une très vieille dame, un facteur et un livreur, leur chauffeur arrive avec une brouette remplis d’essence et mis à part les vertiges de ses clients à son arrivée du aux vapeurs , il fait entrer tout le monde dans le bus et essaye vainement de faire le plein. Il remonte dans le bus et demande si quelqu’un a un tuyau en plastique. Trois jeune au fond du bus qui fument un pétard lui disent en avoir un  et le chauffeur du bus sort excédé car les jeune lui ont VENDU le tuyau: 50 balles, et il est presque sûr qu’ils n’ont même pas de titre de transport. La grosse galère du chauffeur pour remplir le réservoir, puis les gens avec leur bidon d’essence sont de retour , ils retournent chez eux mettre de l’essence dans leurs véhicule puis la chaussée retrouve peu à peu ses habitudes. Même les deux-roues, qui préférèrent pousser leur engin jusqu’à la station, retrouvent leur route préférée. L’évènement fut localisé heureusement mais la nouvelle passa au information à la télévision : Disparition de l’essence dans tout un quartier; une panne sèche généralisée. Dans ce cas là, il n’y a que le système D…

Qu’y a-t-il de plus important que l’essence pour les citoyens?! L’électricité, j’y reviendrais avec un texte qui s’appellera «block out»en anglais, ce qui donne en français «sans électricité»… Peut-être…

JEAN

11:03 Publié dans Humour, Récit, Texte |  Imprimer

05/02/2017

Le salaire de la peur ...

Capture d’écran 2017-02-05 à 16.28.16.png

LA VIE EST UN LONG SACRIFICE.  CETTE Phrase  m'aurais rapporté : 657,14 €

quelques caractères : un salaire d'handicapé

Toi aussi, trouve combien tu aurais pu récupérer de thunes sans sourciller !

 

ESSAYEZ VOUS AUSSI : https://rinsa.link/ideas/PCG/

bon dimanche

JEAN Mais pas que ...

16:32 Publié dans Blog, Humour, Jeux, Réflexion, Web |  Imprimer

31/01/2017

La Perle au Pied

La Perle au Pied

les fêtes de fin d’année approche à grand pas. Déjà , la crèche est installée et le sapin dressé. C’est l’occasion ou jamais pour Françoise et Nathan d’aller commander des huitres au super marché. Mais hélas, il y a rupture de stock. Tout le monde veut des huitre pour Noël. Ils décide d’aller directement voir un pêcheur et sa pêche pour lui acheter au moins quatre canettes d’huitres. Deux canette dans le coffre de la voiture et deux sur le siège arrière mais une maladresse est si vite arrivée et Françoise se reçoit une canette sur le pied en rangeant le précieux chargement. Elle souffre le martyr mais Nathan son mari, la rassure en lui faisant miroiter ce délicieux plat d’huitre qu’ils vont avoir. Le coffre fermé, prêt à rentrer à la maison quand soudainement la vitre arrière de la voiture est brisée ; un ogre se saisit d’une canette qu’il va partager avec sa belle mais la peur a fait sursauté Françoise qui s’est encore cognée le pied sous le tableau de bord. Lorsqu’ils entendent «Bon cailloux, bon cailloux» de l’ogre derrière eux, le couple prend la poudre d’escampette et c’est à toute vitesse qu’ils quitte le port. Françoise, malgré la douleur au pied indique à son mari un raccourci pour rentrer. Tout va bien la cargaison est toujours là. Nathan s’arrête à un feu rouge. Etrange ce feu rouge se disent-ils , il aurait déjà dû passer au vert quand encore, une mobylette vient s’encastrer à l’arrière de la voiture; un paysan ivre qui n’avait pas de frein. Excédé par leur mésaventure, Nathan sort pour constater les dégâts alors que Françoise s’est encore cogné le pied ; toujours le même. Le paysan retrouve ses esprits et commence un scandale alors que la police arrive. Celle-ci et le paysan déclare le feu rouge  non-opérationnel , détraqué ; qu’il suffit de lui taper dessus pour qu’il passe au vert. Tout ceux qui connaissent ce raccourci le savent excepté Françoise et Nathan … La voiture dans un piteux état comme le pied de Françoise mais la dégustation d’huitre au moment du repas calme les esprits et n’empêche pas la féerie de Noël …

JEAN

IMG_0412.jpg

index.aspx.jpeg

 

14:31 Publié dans Humour, Nouvelle, Récit, Texte |  Imprimer

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique