logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/01/2019

Pires scénarios

Pires scénarios

    L’une des raisons les plus improbables mais néanmoins primordiales est de ne pas répéter les erreurs du passé. Ne jamais perdre ; soit gagner, soit apprendre !!
    Et l’esprit mauvais, l’esprit diabolique n’aura d’autre choix que de se plier à la volonté de la force de la bienveillance ….!
Il va de soit que d’offrir les secrets de la bombe nucléaire à Adolf Hitler par pur partage, et la moindre idée qu’une telle éventualité de possibilité de l’existence d’une telle arme ne figure pas, à l’époque, dans les calculs de chance, les prévisions du mal où le diable n’en a pas eu connaissance, cela ne lui ait pas venu à l’esprit. Cette possibilité de partage dans la bienveillance, une bienveillance naïve voire abjecte aurait pu avoir des conséquences sur l’esprit ou la vie de chacun, sur la vie remise en question où le mal aurait tout droit de vie ou de mort sur le monde et où sa haine aurait dominer une humanité fragile et reclus, soumise à l’oppression jusqu’à nos jours détenteur de la dissuasion ou arme atomique qui pour le mal aurait servit à la destruction, un outils de mort. Les précaution contre l’éventualité d’un tel partage doivent faire partie intégrante d’une analyse, et d’une mémoire dans l’histoire humaine afin de protéger les libertés, où qu’elles soient, de tous.
    Le calcul de probabilité intrusionnelle d’une malveillance volontaire au sein d’une science dans la société qui peut faire l'objet de conception d'armes, la parade d’une science au service du mal dans la société dans le pire des scénario de l’histoire future doit faire là l’objet de prévision d’analyse afin de parer à toutes éventualité…

    «Le bien l’emporte toujours ; mais à quel prix ?…» mais le mal est a l’affut des erreurs du bien dans le temps pour ses intérêts !!

    C’est d’une approche compliqué qu’on arrivera à une simplification claire et précise d’une hypothèse sans précédent du futur d’une société influençable et au mal calculateur aux ambitions démesurées destructrice…
    Un calcule bienveillant de scénarios, d’hypothétique futur pour l’humanité pour parer les pire scénarios avant qu’il ne s’encrent dans la réalité de chacun comme une fatalité…

JEAN

Alexandre Déo

Alexandre Déo

    Déo, ça veut dire dieu, il me semble en Corse. Alexandre est corse et faisait partie de mes camarades de classe en informatique industriel à Lorgues. Il était curieux de beaucoup de chose. Mais avec son bac S, il n’avait que très peu de notions des techniques.
    Il voulait gagner de l’argent, beaucoup d’argent. Il m’a sauvé la vie à la cantine du lycée où j’aurai pu m’étouffer. C’est la raison pour laquelle je vais vous parler de lui.
    Lorsque j’ai repris contact, c’était par l’intermédiaire de sa mère, des années après nos études respectives, qui habitait à Roquefort-les-Pins à l’ouest sur les colline des alpes maritimes.
    Je l’ai contacté et nous discutâmes, échangeant quelques souvenirs et après Lorgues, il m’expliqua avoir été à la fac et obtint un Master 2 en informatique où il travaillé pour la SAGEM à cracker les codes wifi pour les renforcer pour sa sécurité de leur matériel.
    En couple et attendant un enfant, il voulait que son fils naisse aux USA. Partir de France car on y paye trop d’impôts. Il travailla au Canada et s’y installa au salaire astronomique , j’en suis certain, et aux responsabilité encore plus astronomique j’en suis sûr !!
    Les quelques fois fois où nous échangeâmes les voeux du nouvel an par mail, il ne parle plus que l’anglais ; peut-être a-t-il oublié sa langue natale.
    Depuis il est au USA et a une très forte estime de lui. Alex se prend pour Dieu, il a été lobotomisé par son pognon et son nouveau pays en allant aux Amériques. Il est fier et ne doit jamais avoir la moindre humilité. Il parle l’anglais et c’est plus que sa seule langue. Il utilise des mots simples par mail pour moi mais ne fait même pas l’effort de se souvenir de la langue de Molière.
    En son fort intérieur, il doit avoir une piètre opinion de moi et me considérait comme un moins que rien même si nous étions en classe ensemble, mais ne l’avoue pas… ou il veut que je m’exprime avec lui dans sa langue de tous les jours. Il est devenu très intelligent mais je le trouve pauvre d’esprit !…
    Il a réussit dans la vie … il a réussit à se faire dominer par ses comptes. Un opposé en tout point avec moi, il est devenu. Je lui ai fait parvenir par mail mes deux livre, il n’en a pas dit mot.
    L’ivresse du pouvoir et de l’argent lui est peut-être monté à la tête. Mais ce n’est qu’une ancienne connaissance, un ancien camarade de classe de BTS. Son opinion et sa vérité lui appartiennent, il est libre de faire ce qu’il veut.
    L’impérialisme américain lui siait à merveille même si j’avais de l’estime pour lui pendant nos études … Etudes, c’est là que je me suis fait rouer de coup et que j’ai sombré dans la drogue…!
    On ne peut pas revenir en arrière et j’espère qu’Alexandre est heureux là où il va !
    Pas que je suis jaloux mais après tous ces écrits qu’il me faudra abandonner à ma mort, je me dis ; on n’est pas grand chose sur terre !…. La vie est une longue suite d’épreuves, dans son infini diversité aux destin de chacun

JEAN

16:07 Publié dans Récit, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

Calculs de chances

Calculs de chances

    Il y a eu chez moi un profond changement quant à la perception des esprits. Certains cas de figure font office de sentiments que je qualifierais de parlant. Une écoute infime aux reliefs de mimétismes imaginaires.
    Entre perception orale et perception visuelle, le point de non retour a été franchi et les deux cas du phénomène sont inexorablement liés.
    Rien ni personne ne m’avait prévenu d’une telle étrangeté, où les esprits par la suite font demandes sur demandes ; le mimétisme d’objet dans mon esprit les yeux ouverts face à un objet réel identique, en connaitre sa structure et maitriser sa matière. L’esprit avant la matière, les esprits veulent que je commence la télékinésie sur des objets du quotidien.
    L’imaginaire, c’est une chose et la force mentale qui interagit avec l’environnement c’est autre chose. Cela me parait précoce et un peu hors sujet.
    Cependant, je m’exercerais pendant la méditation un court moment les yeux ouvert afin de faire des comparaisons avec la vue de l’esprit car il y a certainement une analyse, quelque chose qui m’échappe dans ce qu’ils disent surtout après avoir eu la table basse de la méditation, dans la villa, en impression rétinienne forte et aucune difficulté à la mimétiser.
    Éxiter ma curiosité par l’apprentissage … il faut que je me donne du temps, et du temps j’en ai. Si l’infiniment petit que je perçois aurait un lien avec leurs demandes.
    Même si je n’ai qu’une infime chance, je la tenterais car ma soif de perfection la réclame. Ainsi que je l’ai vu un jour la télékinésie m’attire. Elle doit certainement avoir un lien avec ces légères migraines localisées qui répondent aux perception visuelles.
    Le cerveau est une bien grande énigme, il me faut faire des recherches au calme, sur ce que je suis, ce que j’ai et ce que je veux … s’ajoute une perception sensorielle qui s’impose .

JEAN

16:06 Publié dans Perso, Récit, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique