logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/01/2019

Gaïa, l’enfant céleste

Gaïa, l’enfant céleste

    Si notre planète, Gaïa, devrait être humain, je pense qu’il ou elle serait princier. Plutôt une femme aux vues de tout ce qu’elle endure et apporte à l’humanité.
    Terre nourricière, porteuse de vie, création de toute vie connue, tu es l’enfant céleste, une princesse qui selon la science humaine, est au milieu de sa vie.
    La lune et le soleil sont ton monde, ainsi que toutes les étoiles. Tu portes et supportes, et apportes tellement, il faudrait organiser une fête et élire une ambassadrice.
    Remercier notre terre nourricière, déjà en la respectant, mais surtout en lui rendant hommage au travers de son histoire, de son évolution ; de sa naissance à nos jours.
    Une élection d’une femme, une femme mûre ayant eu un enfant, d’une part qui connaitrait la vie de Gaïa mais aussi de par sa situation représenterait, non par sa beauté, mais la nourricière.
    Pleine d’amour envers l’humanité, elle devrait être aussi faible que forte, droite que rigoureuse ; grande ou petite, grosse ou maigre, quelque soit son origine, d’une compassion sans précédent, et pragmatique.
    Amoureuse de la nature dont l’histoire de sa vie le prouve, pour être élue, elle devra être …. «céleste» , elle devra pouvoir se mettre à la place d’une princesse d’une telle responsabilité, et de par ses choix et ses décisions prouver, pas toute une vie mais peut-être une décennie représenter les voeux de Gaïa.
    Miss Gaïa ne sera pas une miss monde pleine de paillette avec une couronne mais une femme sûr d’elle au caractère que l’on pourrait dire de divin.
    Des décisions importantes lui seraient soumises avant finalité auxquelles elle devra faire preuve de fermetés et de subtilités.
    Son rôle dans les continents, ses responsabilités ne seront pas médiatiser mais son opinion une fois élue sera primordiale quant aux grandes décisions écologiques et environnementales vis-à-vis des projets de l’homme.
    Comme un symbole, en total connaissance de cause, elle sera une princesse, une représentante du symbole divin. Où de nos jours, ces questions ne se posent même pas en certains cas, il est de notre devoir de prévoir, d’anticiper les malveillances de l’homme qui jusque là vénérait le dieu monnaie et profits, gloires et corruptions.
    La représentante ne pensera plus qu’avec son coeur, elle aura pour but le temps de sa nomination, de jouer le rôle, de se mettre à la place de la terre, Gaïa la nommait les anciens, notre planète qui nous aura tous vus naître et mourir.
    Un poids dans la balance financière pour rééquilibrer une terre en souffrance, une terre qui risque de changer faute à l’homme qui en un siècle a su profiter et exploiter son monde sans penser à l’avenir, l’avenir de ses enfants.
    Le divin vous parait inconcevable ?… Il suffit juste d’éteindre l’incendie, et pas avec de l’essence !!…
    Miss Gaïa comme une enfant céleste !!…

JEAN

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique