logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/08/2018

Sortie

Sortie

    Dans les méandres des rues de Hongkong, Claude est à la poursuite d’un voleur qu’il connait bien… mais qui court vite. Leur duo de cache-cache dans d’étroites ruelles n’importune aucun riverain habitué à ces rixes nombreuses dans les bas fond de la ville.
    Piang entre se réfugier dans une bâtisse poussiéreuse et sème un instant le policier Claude Xu Wan qui n’a de cesse de le surveiller. Le policier interroge toute personne susceptible de l’aider à retrouver son suspect.
    Piang un voleur venait de dérober un sac de victuailles sur la rue centrale et dans sa fuite, fut prit en chasse par quelques policiers.
    Claude entre sans prévenir le centrale de police dans la seule bâtisse qu’il n’a pas fouillé.
    Des empruntes le conduit dans un dédale de couloir souterrain et les traces d’un coureur fraiche lui indique où chercher.
    Mais lorsqu’il essaie de prévenir le poste de police, aucun signal. En entrant dans ce bâtiment, Claude ne se doutait pas de ce qu’il allait lui arriver.
    Afin de résoudre cette affaire de vole au plus vite et d’arrêter le suspect vu en flagrant délit, Claude, pugnace, fouille de fond en comble ce dédale mais rapidement, il s’égare…
    Perdu dans ce qui devait être un labyrinthe très ancien, ses nerfs sont mis à rude épreuve lorsque tout à coup, il entend des gémissement, des cris à l’aide.
    Il suit le son entre les murs qui le conduisent directement à Piang, assis la tête entre les genoux oscillant et en pleure.
    Claude sort son arme de service et tient ses menottes pour procéder à l’arrestation du jeune. Piang se laisse menotter et supplie Claude de l’emmener au poste de police, il est effrayé.
    Quand subitement le policier s’approche et observe avec sa lampe torche… Un cadavre ou plutôt le squelette d’un corps, encore habillé git près de Piang. Le policier insiste avec la radio mais pas de réseau.
    C’est en cherchant la sortie qu’ils se rendirent compte être prit au piège.
    Un labyrinthe gigantesque et souterrain, insonorisé qui se trouve sous Hongkong. D’ancienne fondation utilisé par les triades pour faire disparaître les gêneurs et autres ennemis.
    Coupé du monde et dans l’adversité, les deux hommes arpentent des couloirs sans fin, observant les empruntes au sol dans la poussière afin de revenir sur leurs pas, pour enfin sortir. Ils croiseront nombres de corps sans vie avant de se rendre à l’évidence, ils sont seuls.
    Les pleures du jeune homme menotté au bout de plusieurs heures d’errance font un étrange sentiment au ressentit du policier.
    Une seule lampe torche et très peu d’éclairage, Claude enlève les menotte au jeune Piang lorsque la faim les tirailles tout deux.
    Le sac de denrées reste un moyen de survivre , de reprendre des forces dans ce souterrain.
    Perdu, ils sont perdu, l’un comme l’autre n’aurait jamais dû entrer ici. Leur recherche dans les couloirs jusqu’à leurs dernières forces car les heures ont laissés place aux journées dans ce piège mais pas âme qui vive, rien que des cadavres.
    La police, à l’extérieur, avait très largement entamé des recherches suite à leur disparition depuis plusieurs jour, grâce au regroupement des témoins de la poursuite la bâtisse fut localisé et un indique leur conseilla d’utiliser des chiens renifleurs.
    Une brigade canine poussa les recherches dans le bâtiment jusqu’à trouver deux corps inanimés et déshydraté dans ce lieu sombre. Les affaires dans le vestiaires du policier ainsi que des vêtements à son domicile furent utilisé afin d’aider au mieux la brigade.
    Ce qui devait être un banal fait divers se transforma en guerre contre le crime, médias à l’appuie. Une grande enquête fut mener afin de recenser les personne décédées dans les couloirs du bâtiment et l’entrée fut condamné, des testes ADN furent effectuées sur les corps retrouvés et beaucoup d’affaire de disparitions avait aboutit.
    Un grand nom du crime organisé fit trembler les sommité de la ville et la police, récompensées pour leur travail. Les ragot de la ville n’eut que cette affaire en tête pendant plusieurs semaines.
    Piang et Claude furent soigné et remis sur pieds, le jeune homme acquitté…

JEAN

11:53 Publié dans Nouvelle, Récit, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique