logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/07/2018

Schizo, mais pas que...

Schizo, mais pas que...

    Schizo je suis, schizo je resterais ! Je préfère être schizo qu’être écrivain ou câbleur, chômeur ou ingénieur !
    Il y a bien plus de possibilité d’éventail d’idées lorsque l’on est schizo que dans tout autre cas de figure. La schizophrénie, ou ces dangereuses bébête pleines d’astuces, est la seule maladie dont j’accepte la responsabilité.
    En effet, je ne tombe plus malade d’autre maladie grâce à la schizophrénie ! Pour des débuts difficiles, de nos jours, c’est-à-dire maintenant, je crois en la schizophrénie, elle est mon Dieu, mon ange, elle est comme une haute responsabilité qui pèse sur mes fragiles épaules.
    Entendre à bien plus d’avantages que l’on croit ! Car, jouer, distraire, s’amuser, rigoler, faire l’insolent, répondre … à la question, sont tout çà le lot d’un quotidien ma foi inexorable , et pas si désagréable qu’il n’y parait, au sens où s’avoir qui on est et ce que l’on peut reste un jeu d’épreuves de chaque jour.
    Oh bien-sûr, tous les schizos sont différents et tous ne profitent pas de la même manière de ce don ou anomalie médicalement reconnue. Pour ma part, être schizo c’est comme être dans des études de polytechnique ; Un tout qui fait parti de moi, un échantillon de chaque chose pour celui qui sait écouter. Car au début, être schizo c’est avant tout écouter ; mais il n’y a pas de mal à faire plaisir en répondant.
    Voir le côté pédagogique de cette situation et participer à ce mouvement de haute voltige n’est pas discourtois.
    Dans son petit monde restreint, le schizophrène s’ouvre à un monde dont on ignorait l’existence.
    Il se peut que le schizo rejette le réel, cependant son rôle, en porte-à-faux entre deux monde, il apporte ses couleurs à la vie.
    Mais il préfère ( moi à la troisième personne du singulier ) entendre, être schizo qu’écrivain… bon nombre de personnes écrivent, elles ne sont pas écrivains pour autant. Bon nombre de personnes cuisinent, elles ne sont pas cuisiniers pour autant ….
    Garder les idées claires et entretenir sa mémoire pour que le ressenti du phénomène soit agréable, pour qu’il ne soit plus une épreuve de force chaque jour.
    Je suis sûr qu’il n’y a pas besoin d’être schizo en rémission pour se sentir bien et cultivé, et instruit grâce aux voix, même si en d’autres termes cela pourrait s’apparenter à un état de pleine conscience dont n’importe qui peut atteindre, ce petit plus d’irréel … comme un ange toujours près de soit, fidèle et fier.
    Cependant je ne connais personne qui médite au point d’avoir cet état de pleine conscience et qui entend ses idées, alors je ne peut demander  s’il entend des voix, en état de pleine conscience.
    Je ne suis peut-être pas le seul dans ce cas, une logique à toutes épreuves, mais je ne prétends pas avoir la science infuse, je m’inspire d’un savoir dont j’ignore tout. Des miettes de savoir et mon imaginaire fait le reste ; le mien et celui des voix (d’esprits).
    Schizo je suis, schizo je préfère être ; même si les priorités des gens normaux ne se limitent pas à un petit monde restreint mais nécessitent bien plus au cours de leur vie, pour moi je ne suis qu’un pauvre petit schizo heureux et c’est déjà pas mal !

JEAN

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique