logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/06/2018

Le Code

Le Code

    - Tenez, voici de quoi subvenir à vos besoin, et sur ce papier, le code. Cela vous sera plus utile à vous qu’à moi …..!

    Un pauvre schizophrène annonce à ses parents avoir rendu service….

    - Donner ta carte de crédit avec le code… à un SDF dans la rue?!…
    Les parents sont désemparés.

    - Mon fils, en plus est en retard sur son traitement son injection, c’est pour çà ; mais qu’est-ce qui lui a prit à l’esprit ….
    Pendant que les voix qu’il entend le récompense et le gratifie, le SDF passe dans chaque distributeur de billet sur l’avenue pour effectuer des retraits.
    C’est ce que tu avais de mieux à faire dit l’une des voix.
    Mais non, tu dois prendre ton traitement. Tu as rendu fous tes parents.
    Il devait aider un homme à la rue, un plus miséreux que lui, dit une autre voix.

    Le schizophrène ne comprend plus ses parents et préfère vivre parmi ses voix, comme dans un rêve éveillé.
    Sa mère essaie de lui parler mais sans son traitement, le schizophrène est tout au fond du gouffre et ses voix s’en donne à coeur joie.
    Tu as fait ce qu’il fallait disent-elles.
    Mon fils dit la mère nous ne vivons pas il y a deux mille ans… tu n’est pas Jésus et tu dois prendre ton traitement. Rends nous ce service, pour moi , pour ton père ; rends toi ce service.

    Lorsque l’on est schizophrène, les voix mentales sont à la fois un avantage et un inconvénient lorsqu’on leur obéit ; Comme un purgatoire pour certains ou un ennemi intime pour d’autre, elles sont la petite conscience qui incite les jeune malade à être bon et généreux envers les autres, dans ce cas de figure ; leur prochain. Quand elles ne sont pas dépourvu de sens et voir même violentes ou meurtrière laissant croire le patient à n’importe quelles situations dangereuses auquel il faut se défendre.
    Car la schizophrénie est faite de croyance ; de croyance spontanées …. ou à long terme.
    Au cours de sa psychose, le schizo passera par d très nombreuses étapes et aider un SDF dans la rue n’est qu’un exemple vrai mais naturel.
    Bien pire pourrait arriver dans certains cas mais la générosité envers son prochain fait parti des fondement du caractère de ses voix que  le schizophrène entend.
    Et il entend bien, trop bien ; seul un artifice, «une béquille» neuroleptique peut l’aider à discerner le vrai du faux et, bien-sûr, le bien du mal.
    L’alchimie du cerveau lui joue des tours à ses dépends ou à son avantage ; à ses dépends quand le sujet ne maitrise pas son environnement nouveau qu’est la psyché qui l’envahit et le domine.
    Être bon est l’un des principe de ces voix d’esprits qui incite les jeunes schizophrènes à aider, en se débarrassant de tout ce qu’il ont.
    Mais le conseils d’un spécialiste et une irréductible logique face aux épreuves de cette nouvelle vie peuvent aider, psychiquement le schizo qui, seul dans cet univers, se retrouve, sans traitement, désemparé et incompris.
    Le traitement en lui même inspire du rejet dans la vie de jeune gens qui s’imagine ne pas en avoir besoin ; mais leurs actions, leurs propos, leurs faits et gestes font la preuve , au point de vu médicale, qu’ils nécessitent une aide, une aide avec une molécule et une aide pour bâtir leur logique toujours face aux épreuves de cette nouvelle vie.

JEAN

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique