logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/02/2018

Psychose

 

PSYCHOSES.jpg

 

 

Psychose

    Le début de mon histoire de schizo commence avec ce shit sans THC du jour au lendemain. Le récit s’installe confortablement avec les voix d’un ennemi d’enfance que je croyais entendre sous mes fenêtres. Les voix du seigneur s’ancrèrent avec l’oreillette d’un type brun bouclé dans une voiture banalisée garée devant chez moi au contenu vocale fort et pour ma par était aussi mentale , le contenu…
    Avec un travail incertain et une vie apparemment vouée au célibat ; la psychose prit place en ma conscience …

    Alors pour le cas où il m’arriverait quelque chose un jour, je vais vous faire connaître un PURE psychose, réfléchit. Quelque chose d’ambiancé qui ne me fera pas aller en prison pour le cas où j’aurais à me défendre … ; Tant que ma mère a toute sa tête, je tenterais une psychose neutre basé sur l’indifférence généralisée mais une fois seul, dans quelques années …
    J’irais me faire passer pour un représentant en charcuteries dans l’enceinte d’un abatoire. J’achèterais mille litres de sang de porc que je tapisserais sur les mur de ma villa et du studio. Chaque, je dit bien chaque phrase, mot des voix seront inscrit sur les murs au gros feutre noir.
    Des murs rouges sang avec du vrai sang et les caractéristique typique d’une grande psychose aigüe.
    Même si en apparence rien ne laissera échapper de mon dernier jeu de vie, inscrire tout où la grande partie de ma vie se passera à l’intérieur ; le niveau de degrés d’une psychose voulu par certains s’inscrira progressivement avec mon quotidien en noir sur des murs de sang.
    Des spirales à SATAN, de mes ennemis à donner une leçon jusqu’à la psychiatrisation sociale d’une rare intensité, mon intérieur ressemblera plus à une maison des horreur qu’un petit coin de paradis.
    J’achèterais du barbelais et des lazers haute tension.
    J’arrêterais internet, je ne paierais plus mes impôts et je serais un vieux teigneux avec tout le monde, tout le temps …
    Car comme disait les voix de psychose quand j’avais encore un boulot : je travaille en dilétante pour LUC BESSON . Luc est mon patron et je m’efforce jour après jours avec mes yeux et mon esprits de filmer la romance de ma vie et ses effets spéciaux ainsi que ses multiples artifices psychiques auxquels j’ai et je fais face.
    Mes exploits connus grâce aux voix dans le monde entier, je me laisserais guider par un sentiment de curiosité à l’extérieur de mes murs puis laisserais à un rectificatif mural de la sauce seigneur de la journée.
    Je planterais des cactus très épineux dans tout le jardin, je m’achèterais encore de la bière et du vin et je fumerais comme un pompier …
    Malheureusement, je n’ai plus le luxe de m’offrir un ami dealer çà coûte trop cher en ces temps de crise sociale.
    D’une manière générale, je ferais chier tout le monde à commencer par mon voisin mes proches mon entourage et prétexterais des essais clinique de médicament passé aux effets principaux et secondaires de toutes évidences nocifs et toxiques.
    Pourquoi être simple quand on peut faire compliqué ; pourquoi noter sur des pages et des pages quand ,murs plafond et sols peuvent faire l’objet de gravure et de griffonnages intempestifs.
    Percer dans les écrits ou la mise en image  ou décapiter avec mon katana les intrus et les emmerdeurs …

    Bon programme ! non présidentiel mes voix chéries mais une vie balancer à la poubelle … poubelle les voix comme en 1999 poubelle vidé sur la voiture de l’intérimaire à bout de bras et pleine par une fureur extrême …
    La rumeur n’a que trop durer, il faut choisir son camps maintenant : il en va d’un futur plus pittoresque … n’est-il pas ??…

JEAN

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique