logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/12/2017

Le Petit Cochon et le Tapis

Le Petit Cochon et le Tapis

    Un petit cochon plein d’enthousiasme, se promène dans les rues de sa ville. Il regarde les boutiques, les décorations de Noël sur les trottoirs. Il sent de bonnes odeurs, et finalement un restaurant attire toute son attention.
    Il entre pour regarder le menu quand, à sa grand surprise, avant même d’avoir vu la carte, il aperçoit un cochon grillé dans un plat avec une pomme dans la bouche.
    Son effroit les yeux équarquillés , il observe autours de lui ; les tables où les gens discutent et un serveur s’approche de lui une pomme à la main.
    Ni une ni deux, le petit cochon sort à toute vitesse et court très vite dans la rue. Une longue course plus loin, et épuisé, il se réfugie chez un commerçant. Il scrute autours de lui; ce n’est pas un restaurant : tant mieux !
    Son attention est comme hypnotisé par les motifs qu’il observe. Des tapis, il est chez un marchant de tapis. Il va voir le vendeur car la beauté de ces tapis lui a fait faire le choix d’en acheter un.
    Il sort de sa sacoche un petit porte monnaie et tend au marchant une belle pièce d’argent .

    - Mais voyons mon jeune ami, dit-il, ce n’est pas suffisant. Ces tapit sont rares et valent très cher.
    - Cette pièce est toutes mes économies…
    - Reviens quand tu auras l’argent …

    Le petit cochon, tête basse se dirige vers la sortie mais l’homme l’interpelle :

    - Dit moi aimerais tu faire des tapis ? Si tu me fabriques dix tapis de taille moyenne, je te laisserais tisser un tapis pour toi…

    Le petit cochon, sourire jusqu’aux oreilles accepte le marché du vendeur . Et le lendemain matin, il se met au travail. Dans l’atelier, de nombreux tapis inachevés et un tisserant.
    Il suit les conseils avises de l’homme qui l’employa et s’amuse à imaginer beaucoup de motifs.
    Le petit cochon tisse, il tisse jours après jours. Il termine un à un les dix tapis que le vendeur voulait. Et au bout de deux mois de dure labeur, après avoir fini son dixième tapis, il rentre chez lui , fatigué.
    Comme si il avait oublié pourquoi il tisse, il s’approche exténué de la porte de sa maison. Devant celle-ci un grand tapis roulé se dresse sur le côté de l’entrée ainsi qu’un paquet. Le petit cochon retrouve ses forces, il franchit le seuil avec son présent et déroule dans son salon un grand tapis aux merveilleux motifs et, il y a un mot du marchant :

    Mon cher ami. Voici un petit cadeau pour le travail que tu as accompli chez moi, il y a également une bourse de pièce d’argent qui te revient de droit. Les tapis que tu as confectionné se sont vendu comme des petits pains et çà, je te le dois.
    Voilà pourquoi si tu veux travaillé encore pour moi, je t’accepterais avec plaisir dans mon atelier.
    Libre à toi de choisir. Signé le marchant de tapis

    Le petit cochon s’allonge sur son nouveau tapis soyeux et, lit et relit cette lettre ainsi qu’il soupèse sa bourse de pièces. Il n’en avait jamais vu autant.
    Tellement content de son cadeau ,il téléphone pour commander à manger, assis sur son tapi, et s’endort.

    Au matin, il repasse devant ce restaurant qui lui avait fait tant peur, devants les boutiques , et les décorations et retourne voir le vendeur de tapis:

    - Mille merci s’écria-t-il dans l’atelier de tapis, merci , merci, merci…
    - bonjour , alors tu veux bien travaillé pour moi?…
    - Oui, bien sur que oui !!
    - Tu es le bienvenu , tu es devenu un très bon tisserain, bravo…

JEAN

11:12 Publié dans Nouvelle, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique