logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/10/2017

Chaotic People

Chaotic People

 

Dans le reportage : «l’ennemis intime» sur la schizophrénie, on voit bien les difficultés aux familles d’obtenir un peu d’aide dans le départ de la maladie de leur enfant.

Les différentes étapes du schizophrène et sa multitude de variété . Moi aussi je suis schizophrène mais je ne me reconnais dans aucun de ces cas , du reportage .

Mon infirmier du centre médico psychologique qui me rend visite de temps en temps m’a dit un jour : « Il y a autant de schizophrénie différentes qu’il n’y a de schizophrènes» . Cela veut dire que tous ces patients ont leur propre symptômes bien particulier. Les spécialistes font le regroupement quant aux indications et établissent un diagnostique. Mais pour la plupart comme moi , ils entendent des voix.

J’aurai aimé un reportage sur la schizophrénie montrant un individu, pas dangereux, dans les différentes étapes de sa psychose , jusqu’à la rémission.

 

La rémission n’est pas une guérison ,si l’individu entend des voix, il vit avec ces voix, les apprivoise, et en font son alliés ; on peut dire que les vieux schizophrène vivent leur maladie en parfaite harmonie, sous médication bien sûr sauf exception…

La rechute ou crise est plus souvent du à l’environnement qu’à la psychose elle-même l’arrêt de soins et l’arrêt des médicaments. Ce sont des coïncidences qui s’accumulent aux yeux du malade et lui font perdre ses dernière notions de réalité.

La perte de contrôle sur «les voix» peut avoir de graves répercutions.

Dieu merci, je n’ai pas ou plutôt jamais perdu le contrôle sur moi-même. Même si la tentation se fait abondante et envahissante , et si la spontanéité est l’ennemi le plus dangereux, le libre arbitre reste quelque chose de primordiale et ce sont les neuroleptiques qui facilitent cette stabilité et cet notion du danger chez les individu.

 

Rare sont les patients qui n’ont plus besoin de molécule pour s’épanouir dans la vie.

 

Pour ma part le cas est différent car j’ai assimilé toutes formes d’idées à la parole des voix ; qu’elles soit mot images ou sentiments. Je sais, du moins je crois savoir que ma vie est faite de voix, qu’elles soient positives ou négatives, il me faut cette petite béquille que sont les neuroleptiques pour faire le choix de ne garder que ce qui m’apporte un plus dans ma vie.

J’assimile chaque idée , chaque impression, au retour des voix comme si j’étais leur esclave . Cependant il n’y a pas que du mauvais à avoir pris conscience de ce fait, et je ne suis surement pas le seul à user de cette créativité pour mon compte personnel et le partager avec mes proches .

 

JEAN

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique