logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/03/2017

Je déteste les textos

PART_1482679964612_CAM016581.jpg

 

Je déteste les textos

    Dieu me pardonne mes erreurs, il me faut moi aussi pardonner mes erreurs dû aux voix. Elles m’ont entraîné, elle voulaient bien faire mais le courant n’est pas passé…
    En 2007, lorsque je repris contact avec Christelle, j’étais tellement euphorique de pouvoir à nouveau lui parler que je n’ai pas su me faire comprendre…
    Avant une longue période d’hallucinations qui m’attendait, j’ai échangé quelques SMS avec elle mais en guise d’humour tiré de répliques de cinéma, elle s’est profondément cachée avec moi.
    Où une réplique qui m’a toujours fait rire dans le film Willow, où les tous petits personnages veulent prendre le commandement du petit groupe d’aventuriers, par texto, sa seule réaction fut tout d’abord la frustration puis le dégoût, pour finir par l’indifférence.
    Je pense que cela aurait transformé ma vie que de la revoir et de correspondre avec elle ; mais ce texto , ce weekend là, annonçait une longue période de vide et de solitude pour moi.
    Moi qui pensais si fort à elle, ce jour-là, ce sont les voix qui ont prit le dessus et j’ai dû oublier mon amie malgré moi pendant une période de presque dix ans.
    Ne pas réfléchir et laisser faire les voix aura été ma fin car Christelle eut un petit garçon en 2010 et me tentait à distance…
    Je ne l’ai apprit que cette année où elle m’appelle pour Noël et m’envoya la photo de son fils et de ses parents.
    Je n’ai jamais su y faire dans ce domaine et maintenant je ne peux que constater ma défaillance.
    Le destin est le destin, on ne peut rien y faire. Même si je vois l’avenir au travers de mon écran d’ordinateur et même si j’entrevois une issue favorable, ma lassitude me fait oublier et repousser tout ce que j’entre prends.
    Seul ce qui fait ma force d’aujourd’hui ; réaliser ce que j’ai fait mais c’est sans regret que je laisse les journées doucement s’écouler.
    La vie est précieuse, il n’y a pas de place pour les regrets, comme dit la chanson
    Les voix ont quasiment disparut depuis quelques temps, ce qui explique mon manque d’inspiration.
    Mais je dois me concentrer sur les méditations du matin pour ne pas dépendre de ces voix farceuses et parfois lassantes ; je leur pardonne leur absence ou leur excès sachant que chaque jour est un jour nouveau et ainsi va la vie …

JEAN

14:49 Publié dans Perso, Récit, Texte |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique