logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/12/2016

Ma trentaine : je n’ai rien vu de mes trente ans

Ma trentaine : je n’ai rien vu de mes trente ans

Le temps passe si vite. Le temps passe encore plus vite lorsque l’on consomme du cannabis, et mes seuls copains, durant ma trentaine étaient des dealers. Je n’airiez vu de mes trente ans. L’ébriété et la routine médicale m’ont fait passé les années à une vitesse fulgurante. C’est sans me préoccuper de moi que ce passé s’est installé malgré tout.
    Mes années préférées étaient à partir de mes 21 ans, lorsque j’ai rencontré Christelle et Bérénice. Mais la consommation était là et bien là et  elle n’allait s’arrêter que 14 ans plus tard.
    Faut-il rappeler que le cannabis est mauvais pour le santé ; bien plus que le tabac ou l’alcool. Ces années a accueillir des dealers chez moi au lieu de me préoccuper de mon avenir, de trouver ma voie.

    A l’origine ,je suis électrotechnicien avec un petit penchant pour l’informatique mais à mon époque, le début des année 90, il n’y avait pas de section informatique ; seul le BTS informatique industriel offrait quelques bases.

    L’électrotechnique m’indiffère complètement de nos jours, de même que l’écriture: si j’écris des nouvelles, ce n’est que pour un jour les voir en image au travers d’un film ou d’un animé … Si vous saviez ce que le capitalisme a fait de la littérature pour un simple lancement , une publication …

    Je touche l’allocation adulte handicapé, vous vous en fichez mais moi pas car c’est mon seul revenu.
    J’ai arrêté le cannabis avec une grosse amorce en 2007mais la date butoir est Mai 2009 après avoir été interpeller avec un dealer en Janvier 2008 par la police. Vous vous en foutez aussi mais je n’ai pas eu l’image paternel que j’espérait avoir : un beau-père; oui mais non ?! Et un père absent à l’autre bout de la france …

    Dommage !
    Mes problèmes du passé avaient ressurgit avec les voix comme un ras de marrée en 99 mais personne pour vraiment m’aider, me dire, me confier.

    Ma grand mère a prit certains médicament pour avoir ma mère mais cette médication entre dans l’ADN et provoque des cas de schizophrénie chez les descendant. Cela saute une génération et avec toute la chimie médicamenteuse que je n’ai pas fini d’ingurgiter ,je n’ose plus penser à faire des enfants car ce serait gâcher leur avenir.
    J’ai 42 ans ; déjà 42 ans ou que 42 ans selon les opinions mais de toute façon, je suis célibataire et un célibataire conditionné par la psychiatrie et par la fatalité psychique que je trainée depuis plus de 18 ans.

    Ma trentaine, pour y revenir ; Cannabis et Haldol. Vous saviez que certains médicaments entrent dans l’ADN, le modifie et se transmet aux générations futures. Mais alors une grande partie de nôtre monde est pollué par la chimie industrielle à très haut capitale : dans les urines, les excréments et nos cellules qui subissent elles aussi lorsque vous vous gavez de médoc au moindre bobo .
    La pollution n’est pas seulement physique dans cette poubelle médicale qu’est la psychiatrie, elle est aussi morale. Et nous sommes en bas d’une échelle , d’une chaine de consommation industrielle dangereuse
    De toute façon l’homme passe son temps a corriger les erreurs de l’homme … Et la solution biologique …?!
    Bref le conditionnement psychiatrique de «docilibisation» , être docile gentil tout plein ne peut pas être combattu seul ; Et pour moi, après ce qu’il m’est arrivé étant enfant, être en couple aura été le seul combat pour ma vie où l’hôpital m’a fait renoncé et aurait été une arme efficace face a la science mais voilà je suis seul et bien seul …

JEAN

17:15 Publié dans Perso, Récit, Texte |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique