logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/12/2016

Le Retour

Le Retour

    Sur la longue route vers l’Europe, le trajet des migrants, hommes, femmes, enfants semble interminable. Ils savent que fuir n’est qu’une petite étape et il leur faudra affronté des situations bien plus difficiles.
    Au milieu des files interminables, une petite fille sourit, avec sa mère, elles viennent de frôler la mort pour se mêler aux migrants. Dans leurs rangs, elles retrouvent une certaine forme de liberté. Katia, la mère, a donner des consignes très strictes à sa fille Kadija. Celle-ci n’avait jamais connu la liberté.
    Vendue comme esclave par leur oncle après la mort de ses parents dans un pays lointain. Toutes deux se disent qu’à chaque pas vers l’avant annonce leur retour vers la liberté
    Katia fit d’immenses sacrifices, l’argent récolté pour retrouver sa vie d’avant n’est que le fruit de son corps, mettant sa vie et celle de sa fille en jeu.
    Elles espèrent atteindre la frontière où Katia devra encore s’acquitter d’une dette pour que sa fille vive dans un pays libre où elle aura des droits

    Arrivées à la frontière où d’immenses campement les attendent, Katia arrive à convaincre son passeur de conduire sa fille dans un village au centre du pays. Elle pense qu’elle y sera en sécurité avant de pouvoir la rejoindre. Car toute chose a un prix ,elle doit payer sa dette par tout les moyens
    Katia donna des consignes à sa fille lui demandant de ne pas parler, de rejoindre la place principale et d’aller dans une église où elle sera pris en charge et aidée. Ne pas parler ; attendre de parler la langue et attendre deux ans avant de parler de son histoire et des sacrifices de sa mère.
    Catholique de confession, leurs vie d’esclave ont fait d’elles des zombies, tête a tout accepter

    Deux ans à attendre le temps que Katia rejoigne sa fille, mais à quel prix. La petite Kadija n’a jamais su où était sa mère pendant ces deux ans mais un jour elle se mit à parler ,l’apprentissage de sa nouvelle langue à peu prés acquise ,les médias s’en mêlèrent et un avis de recherche fut lancé par les autorités.
    Ce couple, mère fille n’avait rien à voir avec les migrants fuyant la guerre mais une forme de vengeance familiale envers leur oncle qui ,lorsque Katia retrouva sa fille , fut traqué à travers toute l’Europe

    L’oncle retrouvé et incarcéré, Katia put avec sa fille retourner dans sa ville natale. Mais une aide psychologique et un suivit médical pour mère et une fille dans l’exil

    Katia est né dans ce pays mais Kadija est le fruit de son servage . Elle ne révéla jamais qui était le père de son enfant mais retrouva peu à peu ses marques dans son pays qu’elle avait quitté il y a plus de vingt ans pour y finir ses jours et assurer à sa fille une vie meilleur des études, des amis , unmari et ce qu’elle lui souhaite le plus au monde, des enfants …

JEAN

17:14 Publié dans Nouvelle, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique