logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/09/2016

La Mélodie de l’Oiseau

5_e82gt.jpg

 

La Mélodie de l’Oiseau

 

Georges est un collectionneur et un amateur de voyages, il est aussi très conservateur. Il récupère, stocke et arrange tout ce qui lui plait. Et beaucoup de chose le tente lorsqu’il ne se lasse pas, car, çà aussi, il se lasse.


Quand il entre dans un commerce, tout lui plait mais ce qu’il aime particulièrement, c’est de pouvoir réunir des collections. Oh pas des tableaux ou autres objets hors de prix, Georges vit avec une maigre retraite, mais certaines trouvailles l’attirent.


Les innovations le font jubiler mais comme tout les grands rêveurs, il vit un peu dans son monde et ne s’intéresse guère à ses semblables. Il n’est pas marié, pas d’enfant, fils unique, ses parents sont décédés depuis longtemps et ses voisins le considère comme un phénomène.


Mais ce que ne sait pas Georges, c’est qu’il est comme envouté. Il ne croit pas en Dieu mais cela fait bien longtemps que celui-ci l’observe et pour tout dire, aimerait l’aider. Car avant d’être Georges, il était Simon et avant d’être Simon il était Alfred et avant Antoine ainsi de suite, tant , que Dieu seul sait. Chaque réincarnation, il suit un destin identique, un insouciant ; Peut-être que dans ce siècle, Georges aimera Dieu et changera la fatalité de ses vies , en jours heureux, favorables et propices, qui lui éviteront la ruine et la solitude à la fin de sa vie dernière. Où peut-être il recommencera dans sa vie suivant.
Mais Eureka, Georges, l’insouciant, n’a plus de place pour ses collections et n’a plus assez d’argent pour sa passion unique. Sa situation lui oblige a faire des changements. Dans une maison pleine de Bric-à-brac, un peu poussiéreuse, le doute, pour la première fois l’assaille. Ce doute se transforme en peur, peur de n’avoir rien fait de sa vie, puis en abysse.Il n’avait jamais ressenti cela de sa vie.


C’est en regardant sa bibliothèque haute de trois mètre et large de sept, rien que dans son couloir, qu’il se mit à réfléchir.


Certains de ces bouquins, il ne les a jamais lu. Et dans une autre pièce, certains de ses bibelots sur les étagères, ils ne lui plaisent plus … Quelques jours plus tard, nombres de ses collections atterrirent sur le trottoir devant sa maison.
Les voisins se dirent : « Il va finir par être raisonnable, enfin !» « Il est fou ou il redevient humain…» «Ma parole , il y a des fortunes dans tout çà!!»
Au bout d’un mois sans rien collectionner, Georges sort enfin de chez lui. Tout avait disparu, et c’est dans sa boîte aux lettres qu’il découvrit la vie, la vraie. Une lettre de la brocante avec un chèque au montant assez… élevé. De nombreux prospectus pour lesquels assez intéressant à son goût.


L’innovation, des adresses de salons de l’innovation, des restaurants, des ateliers créatifs, de nombreux lieux de rencontre, Georges ne va pas collectionner les prospectus mais s’adonner à de nouvelles activité pour son plus grand plaisir.

 

Ludique et respirant le renouveau, il a, d’une certaine manière, obéit à Dieu en mettant fin à sa passion unique, il veut désormais exprimer le ressentit de ce collectionneur un peu fou qu’il était et découvrir la vie des autres, voir au travers du monde ce que le monde peut lui donner …!

JEAN

10:53 Publié dans Nouvelle, Texte | Commentaires (0) |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique